Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Comics & Animés

Épisode 1 : The super special Sonic search and smash squad

Publié par Viper Dragoon le 26 février 2006

Sonic et Tails sont au sommet d’une colline, observant sous un arbre un village qui n’attend qu’eux. Soudain des bras surgissent de l’arbre et saisissent les deux compères par les jambes. Jaillissent alors des fourrés Scratch et Grounder, ravis d’avoir enfin mit la main sur Sonic. Le hérisson, pris au piège, interpelle ses geôliers en leur disant qu’ils ne peuvent faire ça. C’est vrai ça fait si longtemps qu’ils se connaissent. Notre ami raconte avec émotion, leur première rencontre dont il se souvient comme si elle s’était passée la veille.

Le flash-back commence, les deux compères arrivent dans une ville déserte, les habitant se cachent car ils sont trop effrayés pour sortir. En effet un Badnik imposant se promène en ville et demande maladroitement aux passants où se trouve une convention qui doit se passer dans la région.

Une entrée en matière musclée

Sonic et Tails apprennent alors qu’il y a dans le coin, un grand rassemblement de tous les robots créés par le scientifique fou. Poussé par la curiosité, Sonic entraîne Tails dans le chapiteau où sont réunis leurs ennemis.

A l’intérieur de celui-ci se trouvent réunis une trentaine de Badniks. Robotnik explique que leur objectif prioritaire à tous sera de capturer Sonic, cet irritant hérisson qui passe son temps à "faire échouer ses plans", à "s’échapper de ses pièges" et à "aider les gens", ce qui vaut à notre héros les huées de la foule. Robotnik annonce donc qu’il compte mettre sur ça tête la plus grosse prime jamais misée de toute l’histoire des chasseurs de primes : 1 Milliard de Mobiums (monnaie locale), Mort ou vif.

On le saura ...

Sonic réagit assez promptement, assit au premier rang pendant toute la durée du speach, il s’indigne, d’après lui il vaut bien plus que ça. A sa vue les robots bondissent littéralement sur le fugitif.

Mais oui mais oui, ce sont bien eux

Mais Sonic se joue de tous les dangers et s’amuse à jouer des tours à tous les badniks qui ne tiennent pas la route face à son habilité. Robotnik, fou de rage, n’a d’autre choix que de battre en retraite.

De retour à sa base, Robotnik décide qu’il doit créer des badniks d’un niveau supérieur si il veut que sa chasse au hérisson soit un succès.

La Machine à Badniks

C’est ainsi que nait Scratch. Le premier contact passé, Robotnik décide de le cloner pour avoir un clone parfait de lui, malheureusement lors de la transformation le coq tire un levier de trop et de la machine jaillit Grounder, Badnik totalement différent de ce qui était prévu.

Grounder est vendu avec tous les accessoires

Alors que le scientifique envoie ses deux nouvelles recrues à la chasse au hérisson, le Badnik qui s’occupait jusqu’ici de l’entretien des toilettes ne peut souffrir d’une telle injustice. Il s’agit de Coconuts, qui est sur qu’avec sa grande intelligence, il pourra capturer très facilement Sonic, bien mieux que ces deux imbéciles de collègue. Aussi il déguise un robot géant en stand de Chili Hotdogs et le place au beau milieu de nulle part pour bien que les héros l’aperçoivent. Arrivés à destination, Sonic et Tails découvrent avec perplexité la nature de leur nouvel ennemi. Qui, emporté par une frénésie de vaincre, donnera un peu de mal au hérisson avant de voir ses armes se retourner contre lui.

"Nous n’achèterons plus de Chilidogs à ce type" (Sonic)

Scratch et Grounder quand à eux tentent chacun leur tour un plan pour capturer le hérisson. Les deux se soldent par des échecs cuisants.

Han ça, c’est fourbe

Ils décident de mettre leur finesse d’esprit de côté et décident finalement de capturer Tails pour obliger le hérisson à se rendre. Enfermé dans une cage il regarde les robots se délecter de leur victoire quand soudain Coconuts surgit et ligote les deux compères pour pouvoir s’attribuer tout le mérite de la capture. Dans un élan d’altruisme, Sonic suggère au singe de placer ses adversaires dans la cage, ainsi ils ne pourront pas se libérer. Ce qu’il fait, Coconuts ouvre la cage, jette ses deux compagnons dedans. Et le temps qu’il ferme la porte Sonic est déjà dehors et pousse le Badnik à l’intérieur de celle-ci. Le hérisson est à présent libre, mais Robotnik, appelé par ses robots au moment de la capture, arrive à destination à bord de son module de vol. Grâce à sa vitesse notre héros créé un nuage de poussière qui fait croire au scientifique qu’il est pris dans une tempête. Récupérant le téléphone de Grounder, il parvient à persuader le docteur qu’il est très proche du sol, et qu’il peut couper ses moteurs, ce qu’il fait immédiatement avant de s’écraser pitoyablement sur la cage qui contenait ses robots, les réduisant en pièces.

A la fin de cette histoire les avis sont partagés. Si Grounder se rappelle de ses débuts avec une émotion toute enfantine, Scratch n’aime pas qu’on lui ressasse cette histoire. Sonic profite de la distraction de ses geôliers pour trancher d’un coup de scie circulaire les mains d’acier qui le retenait lui et Tails et de s’enfuir prestement vers la ville

Sonic va vous causer !

Sonic et Tails sont encerclés par les Badniks de Robotnik. Tails crie à Sonic qu’il faut appeler le 18. Mais Sonic refuse avant de se débarrasser de ses ennemis avec une grande facilitée. Car en effet le 18 est réservé à des appels bien plus grave, comme si une maison prend feu ou que quelqu’un s’est empoisonné. Sonic rappelle à Tails qu’il ne faut composer ce numéro que lors d’une situation très grave.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (6) - Forum

Viper Dragoon

Haut de page


Comics & Animés

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
SEGA Megadrive / Genesis
Manuel Sonic the Hedgehog 2 (Européen)
SEGA Mega Drive / Genesis
Knuckles’ Chaotix
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.