Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Comics & Animés

Épisode 6 : Sonic Breakout

Publié par Viper Dragoon le 23 décembre 2005

Résumé

On retrouve Sonic et Tails sous un arbre, tandis qu’un camion de livraison file sur les routes. Il s’agit du camion qui distribue le comics préféré de Tails : "Crack Ups animated talking comic book" [1], qui remporte un franc succès partout sur Mobius pour ses dessins satiriques. Les deux compères arrivent finalement à récupérer un exemplaire du magazine, et le renard le fait découvrir à son ami.

Sonic parviens a mettre la main sur un exemplaire du célèbre comics et le découvre avec Tails.

Robotnik de son coté ne se sent plus de joie, il vient enfin de terminer son tout dernier complexe pénitentiaire réputé complètement et absolument inviolable grâce à ses nombreux systèmes de sécurité dirigés par un super ordinateur.

La forteresse génialement machiavélique du sieur Robotnik

Mais Tails n’est pas le seul à apprécier Crack Ups, et du coté des méchants, Scratch et Grounder s’esclaffent en lisant dans le magazine une caricature de Robotnik comparé a Humpty-Dumpty. En effet, sur une page, on voit le docteur assis sur un muret tomber à la renverse, et se casser comme une coquille d’œuf. Celui-ci gesticule pour essayer de se relever, les passants s’arrêtent pour se moquer de lui.

Un Eggman, j'le prend, j'le lâche... J'lai cassé :)

Le scientifique, hors de lui, envoie les deux robots kidnapper l’auteur des comics pour en faire le premier prisonnier de son complexe. Débarquant donc à la rédaction de Crack Ups, ils s’emparent de Sketch Lanpoon [2](l’oiseau complètement allumé auteur principal de la BD) et le ramènent a la prison.

Sketch Lanpoon, le satiriste félé

Pendant ce temps, Sonic se roule par terre de rire devant les dessins du magazine. Tails fait remarquer au hérisson que le magazine contiens un poster de lui. Alors que Sonic commence à faire la critique du dessin, la radio du vendeur de journaux lance une dépêche exclusive : « Sketch Lanpoon vient d’être Kidnappé à même la rédaction de Crack Ups, oh ah, oui, et le Docteur Robotnik vient juste de construire une toute nouvelle prison ». Notre héros n’a pas besoin de réfléchir beaucoup pour deviner que les deux affaires sont liées et se précipite vers la prison.

Arrivé a celle-ci, Sonic décide de rejoindre Lanpoon à l’intérieur du complexe, et il en déduit donc que le meilleur moyen de rentrer reste de se faire capturer par le Robotnik. Le plan avait le mérite d’être simple, et le hérisson avait toutes ses chances de sortir du complexe en un clin d’œil. Celui-ci se met alors a taguer des effigies de lui même sur les vitres du scientifique, ce qui plonge (encore) Robotnik dans une colère noire. Celui-ci envoie ses deux incapables de robots a sa poursuite.

Un certain talent hein ?

Mais Sonic ne veut pas se contenter de se faire capturer si facilement, il s’amuse d’abord avec la stupidité des deux machines, use de ses talents de comédien et abuse de leur crédulité pour les précipiter dans toutes sortes de catastrophes avant de jouer celui qui n’en peut plus et de se laisser mener par les deux tas de ferraille a la prison.

Arrivé là-bas, on lui passe des menottes aux poignets et aux jambes, Robotnik jubile, non seulement il a fini la construction de sa chère prison, mais de plus il a mis hors d’état de nuire Sonic. Le hérisson a à peine le temps d’échanger des politesses avec Lanpoon avant de se faire traîner vers sa cellule...

Qui se révèle ne pas être la sienne. En effet Robotnik n’est pas stupide (?). Il sait très bien que Sonic s’évaderait facilement d’une prison comme la sienne, c’est pourquoi il le transfère dans un quartier hautement sécurisé a l’extérieur de la prison. A l’intérieur de l’immense bâtiment, en plein milieu de celui-ci, se trouve une cellule unique bien plus solide que les autres. Le professeur, sûr qu’il ne s’enfuira pas, lui explique ce qui l’attend s’il essaie et lui montre un mécanisme impressionnant qui bombardera la première chose bleue qu’il verra. Devant le calme apparent de Sonic et son arrogance, le scientifique l’enferme à double tour avant de l’abandonner à la surveillance de Scratch et Grounder.

Pendant ce temps, Robotnik a bien l’intention d’utiliser à des fins personnelles le talent de Lanpoon et l’oblige à faire un portrait grandiloquent du docteur. Ce qui n’est vraiment pas du goût du satiriste, qui doit faire preuve de beaucoup d’imagination pour le rendre « beau » (et ça se comprend)

Let's me show you just, what I'm made ooooofff !}

Malgré ce qu’il a pu laisser croire, Sonic ne sait vraiment pas comment se tirer de ce guêpier. Il sent que la fin est arrivée, quand soudain il entend ses deux geôliers qui se battent pour savoir lequel des deux lira le numéro de Crack Ups. Le hérisson se rend alors compte qu’il a toujours le numéro de Tails sur lui et a soudain une idée. Il saisit le magazine et se met a s’esclaffer bruyamment. Interpellés par les rires de leur prisonnier, les deux robots passent la tête par le mirador de la prison. Sonic leur prétend qu’il possède le Crack Up de la semaine prochaine, et qu’il est encore plus hilarant que l’autre. Pour leur prouver que ce n’est pas une tentative d’évasion, Sonic met le magazine dans un coin. Que pourrait-il faire de toute façon ? Enchaîné de la sorte, il ne peut pas bouger. Il n’en faut pas plus pour les deux acolytes de Robotnik pour se précipiter dans la cellule et saisir le magazine. Le hérisson en profite pour coller le poster de sa personne dans le dos du pauvre Grounder. Quelques longues secondes après la lecture du magazine, les robots se rendent compte qu’il s’agit de celui de cette semaine et retournent voir Sonic pour lui dire ses quatre vérités. Et Scratch a à peine le temps de remarquer le poster dans le dos de son congénère avant qu’ils ne se fassent mitrailler par tous les pièges du quartier de haute sécurité. Sonic n’a plus qu’à récupérer les clefs sur les deux robots carbonisés, ôter ses chaînes et sortir de la prison.

Attention Grounder c'est un piège !*Wiiiiizz*

A l’extérieur il retrouve Tails qui commençait à s’inquiéter en ne voyant pas son ami revenir. Les deux compères rentrent dans la prison pour libérer le dessinateur de son ignoble torture. Sonic enclenche l’alarme volontairement pour que Robotnik les voie bien ; lorsqu’il est sûr que le docteur sait qu’il est libre, Sonic aidé de Tails se met à activer les uns après les autres tous les pièges de la prison à une vitesse supersonique pour encombrer l’ordinateur central, ce qu’ils réussissent avec brio, guère gênés par l’intervention de Scratch et de Grounder remis de leurs émotions.

Ce programme va être fermé car il a effectué une opération non conforme, si le problème persiste veuillez consulter le revendeur du programme.}

Sonic a juste le temps de libérer Lanpoon et de fuir avant que la prison explose. L’histoire se finit sur Robotnik qui, comme dans sa satire se retrouve sur le dos et, dans l’impossibilité de se relever, implore de l’aide.

"Je hais ce herisson !"

JPEG - 9 ko

Sonic va vous causer ! (Sonic Says)

Sonic Surprend Tails avec une bombe de peinture sur le point de taguer un mur, Sonic encourage son ami à utiliser ses talents sur quelque chose de plus noble, comme une toile de peinture. Même si Sonic se montre un peu dubitatif quand au talent de Tails, il se révèle surpris par l’œuvre que ce dernier parvient à réaliser.

JPEG - 11.4 ko


Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (10) - Forum

Viper Dragoon

Haut de page


Comics & Animés

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
Saison 1 partie 2
Episode 39 : Les nouveaux arrivants

Le pifomètre
Nintendo DS
Sonic Rush : Test
Comics & Animés
Sonic the hedgehog : LE FILM
Fanfics
Le Rituel de Puissance ép. 0
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.