Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Comics & Animés

Episode 4 : Ultra Sonic

Publié par Thanelkc le 25 février 2006

Robotnik veut extraire un cristal gigantesque du sol de Mobius et l’utiliser pour ses robots. Mais ceci détruirait tout l’écosystème de la planête ! Les Freedom Fighters, aidés par Charles "Chuk" Hedgehog, l’oncle de Sonic, pourront-ils arrêter cette nouvelle menace à temps ?


Titre Fr Ultra Sonic
Ecrit par David Villaire

Résumé

Dans un couloir sombre de la tour de Robotnik, Sonic et Sally arrivent à l’entrée d’un conduit d’aération. Ils y pénètrent et y progressent à quatre pattes, jusqu’à parvenir au dessus de la salle du Robotizer. Sonic ouvre une lucarne qui dévoile Snively, en train de tester les capacités de la machine à robotiser. Près des Freedom Fighters, un grand nombre de câbles jonchent le sol et pendent du plafond. Sally prend le soin, avant tout, de sectionner celui qui commande l’alarme. Elle annonce ensuite que l’on peut désactiver le Robotizer en utilisant un logiciel spécifique, logiciel qu’elle sort de son sac à dos et insert dans un panneau de contrôle positionné sur le plafond du conduit. A peine a-t-elle enclenché l’appareil qu’un signal retentit au Q.G. de Robotnik. Celui-ci s’empresse d’avertir Snively, qui actionne un système scannant la zone. Il a tôt fait de repérer Sonic et Sally, cachés dans leur tuyau d’aération. Snively détache un groupe de Swatbots pour aller les capturer, et Sonic, conscient du danger, prend encore la peine de se moquer de l’acolyte du tyran. Ce dernier déclenche des gaz défensifs dans la tuyauterie ce qui oblige nos deux héros à s’enfuir. La galerie se termine brusquement, bloquée par un sas qui doit mener à l’extérieur. Sonic et Sally le forcent à coups d’épaule et s’aperçoivent qu’ils se trouvent à plusieurs dizaines de mètres au dessus du sol. Impossible de sauter. Au même moment, les Swatbots dépêchés par Snively arrivent sur la passerelle dominant la sortie du conduit et se mettent à tirer sur les Freedom Fighters. Devant eux, des Botplanes se positionnent, prêts à faire feu. Cerné, Sonic n’a d’autre idée que d’attraper la main de Sally et de sauter.

Heureusement, les gaz échappés du conduit s’étaient déversés, tel une mousse, sur la passerelle inférieure et retinrent la chute des héros. Ceux ci n’eurent plus qu’à fuir, les Botplanes aux trousses. Plus loin sur la passerelle, ils trouvent une plate-forme volante amarrée à la tour et en prennent le contrôle. Après une petite course poursuite avec les Botplanes, Sonic (qui pilote) trouve une tour perforée d’un large trou. Il s’y précipite et bluffe les Botplanes, qui continuent leur route droit devant eux. Seulement, Sonic fait ressortir leur véhicule trop tôt, lequel percute le dernier poursuivant. Alertés, les Botplanes retrouvent la plate-forme volante qui était partie en vrille sur plusieurs mètres. Sonic prépare une manœuvre et répond aux inquiétudes de Sally par un « je sais ce que je fais », puis il contourne un bâtiment et fonce dans la formation des Botplanes, les obligeant à s’écarter. Quelques réprimandes de Sally plus tard, ils se mettent à chercher une aire d’atterrissage. Mais les Botplanes reviennent à l’assaut et, cette fois, ne se contentent plus d’essayer de les rattraper. Ils tirent à vue sur nos héros ! Leur véhicule endommagé, Sonic et Sally sont obligés d’atterrir en catastrophe sur un large pont métallique et de se ruer dans l’entrée d’un complexe souterrain, sous les lasers.

Après une volée de marches, ils arrivent dans ce qui semble être une gare. En effet, un train à destination de la mine de cristal est en train de faire le plein d’esclaves robotizés, escortés par quelques Swatbots. Embusqué avec Sally derrière un cylindre métallique, Sonic reconnaît parmi les Mobiens robotizés son oncle Chuk, et décide d’aller le sauver au plus vite. Sally le retient en arrière en lui faisant remarquer qu’il y a bien trop de robots pour pouvoir libérer son oncle, et qu’il leur faudrait un plan pour réussir. Le train démarre puis s’éloigne vers la mine, laissant seuls les deux sur le quai désert. Alors qu’ils viennent de se relever, Rotor, Bunnie et Antoine les rejoignent. Rotor leur explique qu’ils n’ont pu trouver aucun autre lieu de robotization. Sally veut les informer qu’eux non plus n’ont rien trouvé, mais se fait couper par Sonic, lequel les met au courant de la situation de son oncle. Ils décident donc de se rendre à cette mine de cristal et de délivrer Chuk. Rotor remarque un petit monorail qui devrait pouvoir les emmener jusque là bas, et c’est sous les lasers de nouveaux Swatbots qu’ils partent de la sombre gare.

Arrivés à destination, les Freedom Fighters se groupent derrière leur monorail pour surveiller l’arrivée des esclaves qui se dirigent vers un ascenseur, toujours escortés par des Swatbots. Lorsque Chuk apparaît, Sonic saute par-dessus le monorail et va à sa rencontre. Le jeune hérisson retient par le poignet son oncle juste au moment où il allait passer la porte de l’ascenseur. Chuk écarte Sonic d’un grognement et déclenche une alarme en pressant un bouton rouge. Puis il se dirige vers le hérisson, qui ne comprend pas ce qui arrive à son oncle, et essaye de le capturer. Sonic tente tout d’abord de raisonner Chuk, mais lorsque celui-ci se jette en avant pour saisir notre hérisson et le rate de peu, il se rend à l’évidence, et ordonne à Bunnie d’attraper et d’emmener un Chuk complètement aliéné et dévoué à Robotnik auprès des autres Freedom Fighters. Avant de partir lui aussi, Sonic arrête l’alarme d’un coup de pied.

Sous le monorail, Antoine, en voyant Chuk se débattre entre les bras de Bunnie, est effrayé par ce dont Robotnik est capable. Sonic demande à Sally si elle n’a pas une idée pour ramener son oncle dans un état normal. Celle-ci répond que la robotization est encore un grand mystère, mais qu’on peut, peut être, raviver au moins l’esprit de Chuk avec un Power Ring. Et c’est ce qu’ils font. Après les retrouvailles usuelles, Chuk leur apprend qu’il doit leur montrer quelque chose de bien plus important que sa propre survie. Ils vont donc jusqu’à la porte de l’ascenseur, que Bunnie ouvre sans aucune difficulté grâce à ses membres mécaniques. L’ascenseur étant à l’étage inférieur, ils doivent glisser sur les câbles pour s’y rendre. Quelques hurlements d’Antoine plus tard, et les voilà dans l’ascenseur, après avoir démolit son plafond. Chuk fait coulisser la porte qui laisse découvrir la mine. En son centre, un énorme cristal atteignant presque le plafond est harnaché à un treuil des plus imposant. Ce treuil communique avec un tunnel creusé dans le plafond de la mine à même la roche. Chuk apprend aux Freedom Fighters que Robotnik veut utiliser l’énergie de ce cristal pour remplacer le système d’approvisionnement actuel de ses machines. Le problème est que, si l’on retire trop de cristal d’un seul coup, cela détruirai tout l’écosystème de Mobius. Le seul moyen de stopper ceci est de couper les liens du treuil et de désactiver le centre de contrôle, qui se trouve dans l’une des tours. Les Freedom Fighters se divisent alors en deux groupes : Sally, Rotor et Antoine s’occuperont du centre de contrôle et Sonic, Chuk et Bunnie du treuil.

Devant la porte du centre de contrôle, Sonic détruit le Swatbot qui monte la garde en lui renvoyant son laser à l’aide d’un miroir. L’équipe de Sally tente de passer la porte lorsqu’un autre Swatbot en sort. Plaqués contre le mur près de la porte, Rotor, Sonic, Antoine et Sally passent inaperçus. Les trois chargés de mettre hors d’état le centre franchissent la porte et disparaissent. Sonic, lui, appelle le Swatbot qui se retourne et lui tire dessus. Le hérisson bleu esquive facilement le tir qui vient ricocher sur la porte et frapper le Swatbot de plein fouet (!).
A l’intérieur du centre, l’équipe de Sally progresse sans rencontrer de robots. Plus loin, l’équipe de Sonic est en train de descendre une falaise. Ils arrivent sur une petite corniche de pierre et Chuk annonce à Bunnie et Sonic qu’il va leur présenter le plus puissant de tous les robots. Un énorme Bot sort du tunnel creusé en contrebas, il ressemble étrangement à un dinosaure et ne possède qu’un seul bras, le tout monté sur deux puissantes chenilles.

Sonic demande s’ils peuvent le retourner de leur côté et Chuk répond que c’est bien son plan, mais que pour cela, il faut d’abord se rendre près de ses systèmes de contrôle, à l’intérieur. Depuis leur corniche, ils sautent pour se retrouver sur le dos du monstre. Mais le bot les a repéré et s’immobilise. Puis il lève la tête et l’abaisse jusqu’à frapper le sol, créant ainsi de formidables secousses, déstabilisant les Freedom Fighters et les envoyant sur le dessus de sa tête. A la deuxième secousse, Chuk est propulsé a terre et le robot en profite pour l’avaler, lui et une partie du sol. Bunnie et Sonic rentrent ensuite entre les mâchoires du bot. Celui-ci se débat en agitant la tête en tous sens et en claquant des dents. Bunnie réussit, au prix de maints efforts, à casser le mécanisme actionnant les mâchoires, en ouvrant la gueule du monstre au maximum, jusqu’au point de rupture. Il ne leur reste plus qu’à retrouver Chuk dans le ventre du bot.

Pendant ce temps, au centre de contrôle de la mine, Sally, Rotor et Antoine sont arrivés à la salle principale. Ils se cachent du robot qui surveille les lieux en se plaçant dans une cavité, sous les panneaux de commande. Sally remarque sur la jambe du robot un gros bouton rouge qui brille fortement (le truc pas voyant quoi…) et l’identifie comme le bouton d’arrêt de la machine. Mais le robot est déjà parti vers un autre tableau. Nos trois héros se déplacent vers lui à quatre pattes, se cachent dans une cavité semblable à celle qu’ils venaient de quitter, et Rotor tend le bras pour appuyer sur le bouton. Trop tard. Le bot repart vers un nouveau panneau de commande au moment où Rotor fait tomber son doigt. Ne voulant pas perdre de temps, celui-ci dit à Sally qu’il va attirer l’attention du robot et qu’elle n’aura plus qu’à presser le bouton pendant que la machine s’occupera de lui. Rotor se relève et va tapoter le bras du bot. Celui-ci se retourne et commence à fendre l’air de ses deux pinces pour assommer le Freedom Fighter. Sally, qui s’était précipitée, rate tout de même le bouton. Le robot attrape le morse par le bras, le soulève de terre et braque deux canons lasers sur lui. Sally a juste le temps d’appuyer sur la jambe du bot avant qu’il ne fasse un gros trou dans Rotor.

Du côté de Sonic, Chuk et Bunnie, le bot géant frappe tout ce qui passe à sa portée, gesticulant en tout sens. Chuk décide que, dans un premier temps, il vaudrait mieux que le robot reste désactivé. Aussi il essaye de tirer un grand levier, malheureusement grippé. Seul Bunnie et son bras robotizé en viennent à bout et le monstre s’affale, privé d’énergie. Chuk trouve le panneau de commande en soulevant une plaque de métal et commence à reprogrammer le monstre lorsque le sol se met soudain à trembler : le treuil s’est mit en marche et commence à soulever le cristal ! Il faut faire vite. Chuk décroche un téléphone qui se trouvait là et contacte Sally pour lui dire de débrancher les circuits de la mine. Puis il reconfigure le robot et Bunnie re-actionne le levier. Le bot géant est désormais sous le contrôle des Freedom Fighters, qui le dirigent droit vers le cristal. Arrivés près du treuil, ils utilisent le bras mécanique du robot pour couper les câbles retenant le cristal, mais au moment où la pince allait toucher sa cible, des dizaines de Swatbots l’immobilisent à l’aide de grappins. Bientôt, le robot géant ne peut plus bouger, enserré par une myriade de câbles. Chuk décide de détruire le cristal en se servant du puissant canon laser caché dans les trous de nez du robot. Une seule salve lui suffit à comprendre que c’est inutile : le cristal absorbe toute l’énergie du laser. En peu de temps, le treuil a quasiment terminé de hisser le cristal. Les Freedom Fighters réessayent le laser de leur bot, mais cette fois, en le pointant sur l’un des câbles soutenant le cristal. Il cède facilement, mais cela n’empêche en rien le treuil de continuer. Un deuxième câble reste arrimé, mais la machine ne peut plus maintenir le cristal qui retombe lourdement sur le sol et se disloque.

Au centre de commande de la mine, Sally a enfin fini. Elle a désactivé tous les systèmes sauf celui d’urgence, pour leur permettre de s’enfuir. Elle, Rotor et Antoine se précipitent vers la sortie au moment où les autres sortent de la gueule du robot géant, poursuivis par des Swatbots. L’équipe de Sally a tôt fait de parvenir à l’ascenseur, mais celle de Sonic a quelques problèmes. Ils se retrouvent cernés par les Swatbots près d’un wagon, servant sûrement à l’acheminement de cristal. Sous les lasers, Bunnie et Chuk sautent dedans tandis que Sonic le pousse à la vitesse de l’éclair jusque devant la porte de l’ascenseur, où les attendent les autres. Sur le quai de la gare, le train est toujours là, et ils s’empressent de sauter à l’intérieur. C’est alors que Chuk tombe à genoux sous l’effet de la douleur : le pouvoir du Power Ring s’estompe et il le rend à Sonic. Aussitôt l’a-t-il rendu que la robotization reprend ses droits sur son esprit et il redevient un servile esclave de Robotnik. Sonic ne veut pas partir sans son oncle et essaye de lui parler, mais un Botplane surgit et fonce sur lui. Bunnie retourne en arrière pour emmener Sonic de force avec elle. Et le train démarre.
A l’intérieur, Sally et les autres essayent de remonter le moral de Sonic. Elle lui promet qu’un jour ils seront capables de dérobotizer Chuk, à partir des données du Robotizer.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (4) - Forum

Thanelkc

Haut de page


Comics & Animés

Cliquez pour écouter :
Vous aimez PSo? c:
 

L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Scans
Encarts publicitaires Sega Press n° 24 et 32
Archie
Résumé Sonic Archie n°136
Zones
Le Chao Lobby
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.