Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Sonic X

Episode 17 : Les griffes du diable.

Publié par Shadowfox le 6 septembre 2011

Résumé

Il est parfois bon de casser les habitudes, on débute non pas sur Sonic et la maison ThornDyke mais sur Knuckles dans un pays asiatique qui nous raconte une de ses aventures. Il avait rencontré un chasseur de trésor avec lequel il s’est lié d’amitié. Et sa présence dans ce nouveau pays est liée à sa volonté de rejoindre Hawk, qui l’a contacté récemment. Arrivé à bon port, il se fait piéger dans une cage en compagnie de Hawk. Decoe et Bocoe étaient depuis longtemps en train d’espionner l’échidné et ont fait leur rapport à Robotnik, qui s’empresse de choisir un robot pour passer à l’attaque.

Les deux chasseurs de trésors parviennent à s’échapper et se dirigent vers l’émeraude tant convoitée, rapidement suivis par Rouge qui fait son entrée en scène. Mais la chauve souris manque de prudence, et donc de sûreté. Elle se fait assommer par un ennemi inconnu. Knuckles récupère l’émeraude, et le docteur use de son rire sadique et ridicule pour se faire entendre. Son nouveau prototype 91 tente alors de récupérer l’émeraude en usant de diverses attaques (qui nous changent des habituels missiles et autres tirs de mitraillettes). Rouge se réveille et est offusquée de s’être fait avoir aussi facilement par derrière. Elle bat en retraite tandis que la gare de métro où le combat a lieu s’effondre sur elle-même, rendant l’émeraude rouge hors d’atteinte.

Par chance, le gardien de l’émeraude mère retrouve chez Hawk, un objet spécial : les griffes du diable ; trouvées il y a longtemps par le chasseur de trésor lors de leur première rencontre. Ces gants tous terrains accélèrent de manière visible la progression de Knuckles qui retrouve son objectif sous les décombres après avoir creusé à travers le bitume.

Hélas, son absence prolongée entraîne le kidnapping de Hawk par Eggman. Le protecteur de la Master Emerald arrive au lieu de rendez vous pour sauver son ami.

Et là s’enchaîne un combat pour l’émeraude entre la ninja robot, Rouge et Knuckles. Techniques ninja contre manies de vol et force brute.

And the winner is… Knuckles, qui gagne d’un majestueux uppercut. Après s’être libéré des fils électriques de l’ennemi.

Pour l’échidné, c’est l’heure du retour à la maison. Mais pendant le retour, il reçoit une vision de l’émeraude du Chaos : « Le 7ème Chaos, il y a une chose à faire. »


Commentaire

Rares sont les épisodes de la première partie de Sonic X qui vaillent le coup d’œil. Mais celui-ci, est probablement l’un des meilleurs. Le fait que l’action ne soit pas axée sur Sonic joue probablement un grand rôle là dedans, car il permet de développer un autre personnage tout aussi important : Knuckles. L’échidné a droit lui aussi à son moment de gloire avec cet épisode qui lui est entièrement consacré.

La première chose à notée, est que nous ne sommes pas dans la maison des Thorndyke, ce qui est déjà une révolution en soit, quand on voit le nombre de fois où nous démarrons là bas pour voir nos héros. Mais là, on nous montre que la quête des émeraudes ne se limite pas à un seul continent, mais est bien d’actualité sur toute la planète, en nous amenant ici, dans un lieu typé oriental.

Ensuite, parlons un peu plus de notre échidné. On perçoit en lui ce qui lui manque de manière générale dans certains jeux Sonic de nos jours : son devoir. Ici on sent un Knuckles sérieux, protecteur et conscient de son devoir. Il n’est pas aussi bourrin que celui que nous pouvons apercevoir de nos jours, plus calme, plus posé, sa largesse d’esprit reste évidemment très basse, il ne faut pas s’attendre à le voir faire des miracles de ruse et d’ingéniosité, mais il n’atteint pas le stade du bourrin imbécile que l’on retrouve parfois dans certaines de ses interprétations, et c’est tant mieux. Cet épisode nous montre vraiment le chasseur de trésors chevronné qu’est Knuckles, un aspect qui est très bien développé. De plus, bien que solitaire, il est tout de même capable de se lier d’amitié avec certaines personnes, comme le démontre la présence de son acolyte, souhaitant lui offrir l’émeraude pour le remercier de lui avoir sauvé la vie il y a quelques temps. En bref : nous avons droit à un échidné rouge tout à fait convenable, que l’on aimerait voir plus souvent. C’est un battant, qui se laisse rarement abattre, mais qui sait tout de même faire autre chose que bourriner dès que l’occasion se présente.

On notera aussi, l’effort de scénario, en effet on retrouve ici un principe qui colle généralement bien aux dessins animés : un scénario simple mais correctement utilisé. Le scénario ne casse évidemment pas des briques, il est ici le support de l’apparition d’un item connu depuis Sonic Adventure 1, les griffes du diable, permettant à notre gardien de creuser sous terre. Résultat : on nous explique rapidement, mais correctement d’où elles viennent de manière cohérente, et on a droit à une utilisation rapide pour débloquer le problème de Knuckles. C’est simple, c’est court, mais ça marche. Une simple référence à un jeux vidéo peut donc suffire pour créer un épisode très sympathique.

Je voudrais parler un peu des combats. Là aussi c’est une vraie révolution, Sonic n’étant pas là, nous n’avons donc aucun anneau, et c’est une bouffée d’air frais qui nous envahit. Enfin un héros qui mérite sa victoire. Knuckles sait utiliser son environnement, encaisser les coups, frapper où il faut, bref, on sent la grandeur du combattant qui gagne uniquement par son expérience et non par un item surpuissant qu’il utilise à chaque épisode. Et franchement, ça nous change.

On notera tout de même deux défauts, assez mineurs par rapport à la qualité de l’épisode : la présence de Rouge n’est pas étonnante, mais son utilité reste douteuse. Elle ne fait que rester en retrait, ce qui n’est pas étonnant vu son statut d’espionne, mais on ne peut pas dire qu’elle soit indispensable. Elle complète peut-être le petit manque de l’épisode, peut-être que celui-ci semblerait incomplet sans elle, on ne sait pas vraiment, toujours est-il qu’elle est présente et participe à sa façon.

Le second défaut est franchement un détail plus qu’autre chose, puisqu’il est éclipsé par le fait que Robotnik utilise pour une fois, une humaine qu’il améliore par ses dons sur la robotique. Même si il est clair que son caractère n’est pas développé et qu’elle restera un sous-fifre du docteur comme un autre, on a quand même un changement dans la nature de nos ennemis. Son seul problème est qu’elle lance à chaque fois le nom de son attaque avant d’y aller, ce qui peut parfois être agaçant, mais c’est vraiment une broutille dans l’épisode.

Et enfin, et c’est probablement la cerise sur le gâteau, la prémonition. Le message de l’émeraude Mère à son gardien. Elle annonce la venue d’une futur péripétie qu’il va falloir affronter et passer avec succès. Même si ce n’est pas grand-chose, en fin d’épisode, de la manière dont cela est présenté, cela fait tout de même, son petit effet.

En résumé : nos prières ont étés entendues, la série Sonic X dispose d’un épisode qui vaut le coup d’œil et qui ne nous déçoit pas. Un personnage développé dans son coin, de manière correcte, et qui suit son propre chemin, éloigné des autres ; la venue d’un item qui lui est consacré et qu’il pourra réutiliser plus tard ; et enfin, un peu de suspens avec le message de l’émeraude mère. Alors, c’était si difficile que ça de faire un bon épisode ?



Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (1) - Forum

Shadowfox

Haut de page


Sonic X

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
JEUX
Interview de Iizuka et Nakamura par Famitsu

Le pifomètre
Séries Sonic Adventure
Sonic Adventure : l’Histoire
Goodies
Collection et goodies Sonic ! (partie 3/4)
Espèces réelles
Les chauve-souris
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.