Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Sonic X

Episode 18 : La bataille dans la savane

Publié par Shadowfox le 9 septembre 2011

Résumé

Tails, Chris et Sonic font une petite excursion dans la savane avec le X Tornado. Malheureusement, les œufs moustachus de nos jours, aiment gâcher la fête, Robotnik engage donc un combat très rapide. Manque de chance, Sonic endommage de nouveau le vaisseau du génie qui s’écrase au sol. Mais l’affrontement a aussi causé des dégâts sur le Tornado. Le crash sépare le groupe, le hérisson d’un côté, Tails et l’enfant de l’autre.

Un renard dans son élément.

En attendant, le renard s’empresse de réparer son appareil. De son côté, Eggman libère dans la savane un King Kong robotique pour supprimer son éternel ennemi. L’hybride bleu s’occupe en recherchant ses amis, il n’est pas mécontent de trouver un pays si plat et tranquille, et va même jusqu’à faire la course avec un guépard.

Tu va voir qui est le plus rapide !

Alors que tout semble calme, une sombre activité a démarré dans la zone : un barrage. Malheureusement, sa construction entraînera une destruction totale de la savane suite à la montée des eaux. Cet évènement rappela au renard de bons et de très mauvais souvenirs, augmentant rapidement sa détermination à faire cesser les travaux pour sauver les animaux. Les deux amis vont jusqu’à organiser une manifestation et sous la pression, les constructeurs cèdent. Enfin, en apparence, car les deux compères veulent inonder la savane pour rendre le barrage indispensable.

Le futur barrage.

King Kong et Sonic se rencontrent enfin. Mais ce nouveau robot a une capacité inhabituelle qui donne du fil à retordre au hérisson : il peut se rendre invisible dans un environnement totalement naturel. Le combat hérisson VS gorille électronique se poursuit (mais les paris sont clos) jusque sur le chantier où un problème subsiste : au moindre élément qui n’est pas naturel, l’invisibilité de l’ennemi s’annule. Eggman tente de détruire tout ce qui empêche son robot de s’occulter, anéantissant tout le matériel lourd du chantier.

Mais où est King Kong ?

Enfin, un anneau et un « Yeepah ! » plus tard, le compteur ajoute une nouvelle victoire à la liste de l’éclair bleu. On termine sur les constructeurs arrêtés à cause de leur tentative d’incendie et sur des animaux souriants, heureux d’avoir préservé leur environnement.

La faune est sauvée !

Commentaire

Pour résumer, la qualité de cet épisode est à l’image de ce que la plupart des fans pensent de la série. Ce sont ce genre de productions qui vous tuent un dessin animé par un manque flagrant d’innovation et d’idées ainsi qu’un aspect réaliste pauvre voir inexistant. Le pire, c’est que les créateurs ont tous les atouts en main, on repère assez facilement les points de développement qui auraient pu être très intéressants à voir, mais ils sont survolés, sans plus. C’est en voyant des épisodes comme celui-ci qu’on est déçu de la qualité de Sonic X, et frustré en plus de voir que les atouts étaient là, mais ne sont pas utilisés.

On démarre par trois scènes de présentation du milieu dans lequel on se trouve, c’est un détail minuscule, mais c’est toujours sympathique de voir ce genre de choses. Ca fait découvrir, c’est sympathique et sans prétention, une petite fraicheur pour débuter en quelque sorte. On commence alors tout doucement à sourire, jusqu’à ce que finalement, la déception nous tombe dessus. Après 49 secondes (générique compris) de séquence animée, Eggman fait déjà une apparition, et le seul commentaire qu’on a c’est « Le radar ! Le radar ! Le radar ! ». Chris vous répète ça pendant 5 secondes comme un cinglé qui ne sait dire autre chose. Et c’est là qu’on se rend compte d’une chose : cet épisode nous saute aux yeux comme étant celui de l’anti-Chris. Dans cet épisode, tout est fait pour casser le jeune homme, le rendre encore plus inutile qu’à son habitude, encore des fois, c’est indiqué de manière subtil, mais parfois, c’est dit clairement !

Là par exemple, le coup du radar, vous croyez vraiment que Chris est productif en signalant à Tails que quelque chose se pointe sur le radar alors que ce même radar balance depuis 15 secondes un signal sonore pour prévenir le pilote ? Visiblement pour Chris, le pilote a besoin d’un signal sonore qui détecte les signaux sonores ce qui est assez insultant envers notre renard bien aimé. Ensuite, après le crash du X Tornado, Tails travaille à la réparation de sa bécane préféré, tandis que Chris glande. Et lorsque celui-ci tombe on a à nouveau droit à un parfait exemple de « parler pour ne rien dire ». Pire encore, le dialogue qui suit est sans équivoque : Chris demande à Tails ce qu’il peut faire pour l’aider, la réponse est alors directe : « Rien du tout ! ». Les secondes qui suivent montrent aussi qu’une fois que le jeune garçon est hors de la ville, son utilité est réduite à néant, il a beau être riche, sans magasins cela n’a aucune utilité. Quant à son portable, seul outil qui pourrait avoir de l’intérêt dans son attirail, ne capte rien. Chris est réduit au strict minimum, le rendant quasiment invisible. On se demande même ce qu’il fiche dans cet épisode, qui aurait put être une simple ballade de Tails et Sonic en duo, ce que l’on aurait largement plus apprécié. Rien qu’en effaçant Chris de l’image et de la bande son, l’épisode serait moins affligeant.

Je pense qu’il n’est pas plus utile de s’attarder sur Chris, passons à Robotnik. Son premier affrontement est simplement catastrophique. Sonic est devenu un spécialiste du one-shot. Un anneau dans la main, et c’est une affaire qui roule. Les scénaristes ne lui laissent même pas l’occasion de se défendre. La victoire de Sonic semble indiscutable. Mais alors, pourquoi cet affrontement ? On aurait gagné quelques précieuses secondes qui nous auraient étés utiles à la fin ! Mais non, visiblement ils ont préféré combler les vides avec de l’inutile, ce qui est une habitude franchement agaçante. Plus tard, on se rend compte que son dernier robot est déjà un peu plus crédible qu’à l’accoutumée. En effet, on explique correctement son pouvoir ainsi que sa faiblesse. Ce qui permet de donner plus de profondeur à cette création, même si ça ne descend pas très bas. Cela permet aussi à Sonic de changer de tactique. Devenant un simili Daredevil pendant quelques secondes, il nous montre qu’il sait faire autre chose que courir à tout bout de champ, en utilisant ses sens pour retrouver son adversaire malgré son camouflage. On se demande aussi à quoi sert ce Q.I. de 300 dont son ennemi se vante en plus. Le docteur reste dans son Egg Pod quasiment durant toute la durée de l’épisode. Et pourtant il demande son chemin aux deux premières personnes qu’il rencontre. Mais enfin, son vaisseau miniature ne sait donc que voler et tirer ? Un génie tel que lui devrait avoir un radar pour détecter le hérisson ou même pour retrouver son robot en cas de besoin, mais non. Encore une occasion perdue de donner un peu d’intérêt à cet ennemi pourtant redoutable lorsqu’il est bien utilisé. On se demande d’ailleurs vu l’arsenal que détient son appareil, pourquoi il n’attaque pas directement son adversaire bleu. Et lorsque Sonic propose un duel en tête à tête, on est heureux, on se dit qu’enfin un évènement digne d’intérêt va avoir lieu sous nos yeux, et c’est la déception la plus totale. Le combat est zappé par une ellipse temporelle. On a simplement le droit aux restes carbonisés de l’Egg Pod. On ne sait pas vraiment pourquoi, était-ce un manque de temps dans l’épisode ou une paresse pas possible des créateurs ? On ne le saura probablement jamais. Et pourtant c’est vraiment décevant de ne pas avoir eut la chance de voir le docteur se défendre lui-même avec son arme classique pourtant censée être des plus mortelles avec des combinaisons (Pensez aux Boss de Sonic Adventure.) et des ajouts de différentes armatures. C’est tout pour Eggman, un ennemi de haut rang dégradé à un adversaire pitoyable, défaut qui est aussi récurrent dans la série. On regrette amèrement les Robotnik de Satam et de SU.

Bon, maintenant qu’on a revu les défauts de personnage voyons les défauts du scénario. On manque ici cruellement de réalisme, surtout au sujet des animaux. On se doute bien que c’est un dessin animé dont le but est de faire rêver l’enfant, mais là quand même, c’est exagéré. Les animaux sont dès le départ, mis en groupe. Des espèces qui pourtant pourraient aller jusqu’à se battre entre eux sont ici tous assis l’un à côté de l’autre, dressées comme des animaux de cirque. Encore ce n’aurait pas été étonnant que quelques-uns s’aventurent près du barrage pour voir ce qui arrive sur leur territoire, mais là ils sont clairement disposés comme une troupe de spectateurs. Et c’est là qu’on a un effroyable gâchis. Le sujet de cet épisode est principalement les efforts de Tails pour stopper le barrage. Si il y avait seulement un ou deux animaux près du barrage, il aurait put alors faire réellement sa propre révolution. Ameuter du monde chez ses compagnons animaux, organiser une action simple et efficace comme il sait le faire, pour finalement arriver à stopper le barrage dans un happy end. Mais non… La suppression dans cet épisode d’Eggman et de Chris aurait pourtant laissé largement le temps nécessaire pour développer cet aspect à la perfection. Au lieu de cela, leur présence détruit complètement l’épisode depuis la racine, et le sujet donné est survolé.

En conclusion, cet épisode est vraiment fade. Il n’a aucun intérêt parce qu’il concentre à l’excès tous les défauts pointés du doigt chez Sonic X. Pourtant le thème principal n’était pas mauvais, seulement, celui-ci a été clairement bâclé et mis à l’écart par la présence de Chris et d’Eggman qui pourtant était loin d’être nécessaire.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Un commentaire ? - Forum

Shadowfox

Haut de page


Sonic X

Cliquez pour écouter :
Vous aimez PSo? c:
 

L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Partitions Sonic
Partitions Sonic MD
2003 : Sonic Heroes
Zones
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.