Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Sonic X

Episode 68 : Le Rêve de Molly

Publié par Rollabunna / Metalla le 28 juin 2005

Robotnik continue ses voyages dans l’espace à la recherche des Emeraudes du Chaos, mais tombe une fois de plus sur un conflit Metarex. Notre méchant au QI de 300 se retrouve pris dans un tourbillon d’évènements qui d’une certaine façon le dépasse, lui et Shadow, mais dévoile également pas mal de faces cachées de nos deux acolytes.


PaysChaîne1ère diffusionTitre
Japon TV Tokyo - Molly’s Dream
USA FoxBox - -
France Jetix 8 avril 2005 Le rêve de Molly
France TF ! - Le rêve de Molly

Résumé

Une fois de plus, l’épisode s’ouvre sur une scène de chantage où Rouge manipule son nouveau larbin désigné, Bokkun, avec son mystérieux pendentif. Le pauvre en est réduit à servir des jus d’orange à sa maîtresse et à faire l’espion pendant que notre princesse se prélasse dans les bains de Robotnik (beurk).
Ailleurs dans le vaisseau, Robotnik et ses sous-fifres robots subissent une attaque. Mais contre toute attente, il ne s’agit pas d’un coup de Sonic, mais plutôt d’un tir perdu. En effet, devant eux se déroule un gigantesque affrontement entre une flotte Metarex et une autre escouade de vaisseaux. Et a priori, les Metarex sont partis pour remporter la mise.

Oui maîtresse

La flotte "alliée" tente une dernière riposte, mais se fait totalement écraser par le vaisseau amiral Metarex, qui dans sa contre-offensive touche également le vaisseau de Robotnik. Celui-ci décide d’entrer dans la baston et envoie Shadow régler leurs comptes aux Metarex. Faut admettre, s’il y a bien un truc où Shadow excelle, c’est tout de suite la destruction massive sans se poser de questions. En moins de temps qu’il n’en faut, tous les vaisseaux de combat Metarex sont au sol tandis que le vaisseau amiral prend la fuite, mais étrangement sans que cela ne le préoccupe vraiment.

La chef de la flotte alliée remercie Robotnik en personne et l’invite sur sa planète, qui a déjà été dévastée par les Metarex auparavant. Et bizarrement Robotnik les suit. En faite Molly, LA chef, est à la tête d’une troupe de combattants qui refuse l’oppression des Metarex et les combat où qu’ils soient, dans l’espoir que leur planète redevienne un jour ce qu’elle était avant.

Drague Online
Gnièè ?!?

Mais la visite de Robotnik ne semble pas uniquement animée par sa légendaire bonté. A priori, une ou plusieurs Emeraudes du Chaos seraient sur la planète de Molly. Robotnik envoie Shadow les chercher et se voit forcé d’envoyer également Rouge, qui l’a surpris dans sa conversation.
A bord de la base alliée, Shadow est surpris dans un de ses songes éveillés par Molly, qui lui avoue son admiration pour son action lors de la bataille précédente. Mais a priori, les remerciements ne sont pas le fort de Shadow, qui passe en mode rien-à-pêter et s’en va. Loin de se décourager, Molly continue à questionner Shadow sur ses origines. Mais sans succès, notre noir ténébreux têtu et fidèle à lui-même se contente de faire une de ses sorties princières dont il a le secret, laissant Rouge et Molly en plan.

Toutefois, Molly semble encore plus têtue que lui et part le rejoindre. Elle révèle également à Shadow la légende du "vent noir", celle-ci prend Shadow pour le héros mythique qui pourrait les sauver de la menace des méchants. Mais la remarque ne fait ni chaud ni froid à Shadow qui s’en va une fois de plus.
Dans une autre salle de la base, Robotnik continue de recevoir les honneurs suite à son aide lors de l’affrontement avec les Metarex. Mais malheureusement, pris dans les tourbillons de la frime et de la gloire, Robotnik et ses acolytes se voient désigner comme nouveaux alliés par les combattants. Ce qui n’est pas du goût de Robotnik qui tente de refuser l’invitation. La situation s’envenime mais Molly intervient à temps pour calmer le jeu.

Molly convoque l’un de ses soldats, Léon, pour savoir s’il n’aurait pas vu une Emeraude du Chaos dernièrement. Et apparement les appareils de Robotnik avaient vu juste. Récemment une pierre précieuse est tombée sur la planète et a été conservée dans un des laboratoires. Léon leur passe les coordonnées du laboratoire et confie à Molly une clé de sécurité pour que celle-ci puisse lui rapporter une disquette. Molly, Shadow et Rouge partent, tandis que Léon reste à la base, anormalement anxieux.

Lors du voyage, Molly conte à ses compagnons la gloire passée de ses ancêtres qu’elle n’a jamais connus, et de la grandeur et de la puissance de sa civilisation, désormais quasiment réduite à néant. Celle-ci raconte également l’attachement affectif par rapport à sa terre et qui l’empêche de partir, elle et ses compagnons. Arrivés au labo, Shadow récupère l’Emeraude tandis que Molly part récupérer la disquette pour Léon. Mais à la place de celle-ci, elle trouve un dispositif explosif.Elle est sauvée de l’explosion In Extremis par Shadow. Selon lui, il n’y a qu’une explication à tout ça : Léon leur a tendu un piège pour les éliminer.

Non, à priori c’est vraiment pas une disquette

Au loin apparait également une flotte de vaisseaux Metarex. Shadow tente de prévenir le docteur, mais sans succès, toutes les communications sont coupées. A la base alliée, Léon termine une conversation avec l’un des rois Metarex. Mais il est surpris par Robotnik qui avait vu très clair dans les plans de celui-ci : Léon avait en effet l’intention de le livrer, lui ainsi que Shadow et Rouge, et en échange les Metarex leur avaient promis d’épargner les derniers survivants de sa planète.

Léon tente de retenir le docteur, qui réussit quand même à s’échapper grâce à Decoe et Bocoe, lesquels le récupèrent dans l’un de ses robots géants.
Molly, elle, décide de retourner à la base pour délivrer ses compagnons qui l’ont trahie, malgré les avertissements de Shadow et de Rouge pour ce sacrifice inutile. Shadow décide de la rejoindre pour que persiste son rêve. Sa volonté ne semble pas lui être indifférente.

The Good
The Bad
and the unknow

De son coté, Robotnik donne une petite leçon à l’équipe de combattants qui tente de le capturer. La flotte Metarex arrive, mais au lieu de prêter main forte à Léon et ses camarades, ils rompent le contrat et décident de les abandonner.
Molly arrive à bord de son vaisseau et tente de rallier ses anciens camarades à sa cause. Mais ceux-ci, lassés de se battre, préfèrent abandonner et tenter de se rallier aux plus forts pour éviter une mort certaine.

Brisée, Molly reste à bord de son vaisseau tandis que Shadow, après avoir tenté de la réconforter en lui montrant la lâcheté de ses anciens coéquipiers, part bousiller quelques vaisseaux Metarex pour la forme et la sauver, pour que persiste son rêve.
Mais refusant cette réalité, Molly fonce tête baissée vers le vaisseau amiral. En vain, celle-ci est anéantie par la puissance de feu du vaisseau sans que Shadow n’ait le temps d’intervenir. La seule chose qu’il arrive à voir, est un dernier sourire de Molly.

........ T.T

Hors de lui, Shadow ôte ses bracelets d’énergie et fonce détruire la flotte Metarex, animé par sa seule rage contre ceux qui ont osé détruire le rêve de Molly.
Après avoir offert une sépulture décente à Molly, Shadow confie l’Emeraude à Rouge et s’en va, seul, sous les yeux du docteur Robotnik ; celui-ci est interrompu par une visioconférence lancée par le roi Metarex, qui semble avoir survécu au carnage.

Ca va chier
... effectivement

Requiem for a Dream

S’il y a bien une chose importante à retenir de cet épisode, c’est le suicide de Molly. Pour la première fois, on nous met en face des yeux un acte aussi dur que celui-ci, et l’on ne se contente pas de simple évocation de mort comme ce fut le cas de Shadow dans SA2, ou encore des hypothèses que l’on pouvait formuler lors des premiers épisodes de la seconde saison de Sonic X ou dans SatAM [1].
Mais ce qui reste plus que choquant, c’est la raison du suicide. En effet, celle-ci reste assez floue, et l’on a du mal à savoir si Molly se suicide pour se libérer de sa promesse, et finalement ne plus vivre dans ce monde qui ne ressemble plus à ce qu’elle voulait ("Je ne peux pas, je ne suis pas assez forte !"). Ou encore si elle se suicide par exemple, pour montrer les erreurs de ses compagnons (un peu comme le christ) ? Ou encore commettrait-elle ce suicide dans le but de montrer sa détermination à poursuivre son combat, en espérant ainsi que quelqu’un, par admiration, continue son rêve ? Bref un suicide qui remonte largement le niveau de la série de par son contexte. En tout cas, une chose est sûre : tout en restant une série destinée au départ à des pré-adolescents, Sonic X a su élargir son public en proposant un scénario à la fois compréhensible par tous, mais en même temps avec ce genre de subtilité qui lui évite de tomber dans la niaiserie totale de la première saison.

Le vent noir, évoqué par Molly, est la preuve même que la jeune rousse est cet emblème de jeunesse pleine d’imagination et d’espoir, même s’il ne s’agit que d’une légende (désillusion ?).

Le personnage de Molly, bien qu’extrêmement secondaire, possède néanmoins une psychologie assez détaillée. Malgré l’innocence que semble suggérer son jeune âge et sa bouille d’ange, elle n’en possède pas moins un caractère bien trempé, une maturité exemplaire et une volonté à toute épreuve. Prête à tout pour arriver à son but et ramener une lueur d’espoir dans la vie de ses camarades qui causeront sa perte, elle est facilement assimilable à Maria, tuée par les siens mais qui souhaite malgré tout le bonheur à ceux qui l’ont attaquée. Un personnage fort sympathique, qui tient son rôle avec brio du début jusqu’à la fin, et qui par sa détermination et sa force de caractère pousse le respect ; cela en fait sans aucun doute l’un des personnages secondaires les plus attachants et les plus aboutis, malgré qu’elle n’ait tenu qu’un épisode. Sa mort marque d’un point final l’existence d’un personnage qui a su aller au bout de ses idées, et a réussi à laisser sa trace dans la mémoire de Shadow. Et également à le faire changer ... reste plus qu’à ce qu’ils la fassent pas renaître :p

The Good

On note également le changement radical de comportement de Shadow. Lui qui est d’habitude si froid et si distant semble pris d’un réel intérêt pour Molly. A cause de sa ressemblance psychologique, ou parce qu’il croit en ses idéaux ? On ne sait pas trop, la seule chose qu’il veut bien dire, c’est que celle-ci doit vivre pour que persiste son rêve. Mais sa mort semble créer un choc encore plus profond : il quitte l’équipe de Robotnik après son suicide, alors qu’il le suivait aveuglement jusqu’à présent. On peut supposer que ce suicide a fortement bouleversé son échelle de valeurs et qu’il part accomplir sa propre destinée...
On en apprend également un peu plus sur une facette de Shadow que nous ne connaissions pas jusqu’à présent : son attachement pour les rêves des autres. La bête ne semble pas si renfermée que ça, et semble presque attacher plus d’importance aux rêves des autres qu’aux siens (cf : son obéissance aveugle à Robotnik). On peut par ailleurs émettre une hypothèse sur son comportement asocial : Shadow aurait en effet peur de se rapprocher de quelqu’un et de le perdre, avec la double douleur de la perte d’un être cher et d’un rêve non accompli (ce qui est par ailleurs un thème récurrent dans les animes).

Shadow en concert
même avec écran de fumée

On nous montre une fois de plus le caractère du "nouveau" Robotnik, qui n’est plus vraiment le méchant principal, et à qui il arrive même de faire des bonnes actions comme dans cet épisode. Il se montre sage et moraliste et ne manque pas de remarques pertinentes pour reprocher leurs fautes aux coéquipiers de Molly. On a également l’impression d’avoir affaire à une autre personne que le Robotnik des jeux ou de SatAM (bon, ne parlons pas de celui de la 1ère saison de SX, qui n’a pas vraiment une image correcte dans tous les épisodes). Ici, c’est un Robotnik méchant malgré lui, qui se donne de grands airs, mais reste dans le fond assez neutre et prend le parti de ceux qui lui apporteront le plus de bénéfices. Un nouveau style de méchant qui colle bien à la peau de Robotnik, surtout quand on voit le mental gamin qu’il a gardé à côté de ça. Un contraste qui fait plaisir à voir, et qui donne lieu à pas mal de scènes comiques (cf : la scène où les Freedom Fighters veulent le prendre parmi les leurs).

Eggman sauveur de l’univers
(et de ses fesses surtout)

Ces fameux "combattants de la liberté" nous donnent par ailleurs une image bien pathétique du genre humain ; ils sont prêts à renoncer et à sacrifier tout et n’importe quoi pour un peu de bonheur. Face à la fraîcheur et l’innocence que représente Molly, tous les autres membres de son équipe - qui sont des hommes, cet aspect aura son importance plus loin dans la série - sont prêts à la sacrifier, elle et son rêve d’un bonheur aussi simple que leur planète telle qu’elle était avant. Ceci afin de prendre l’option de facilité qui est de s’allier aux Metarex. Se soumettre à eux en vérité, puisque seul l’un des partis (les Metarex) dispose d’un véritable moyen de pression. Une vision pas si pessimiste que ça, vu que ce comportement s’est déjà vu moult fois dans notre société. Néanmoins, la morale leur donnera tort comme le montre la trahison finale des Metarex.

Cet épisode est aussi l’une des premières aventures solo de Robotnik & co (un prélude à Shadow the Hedgehog ?). Sonic, encore une fois, n’est plus le Super Héros capable de sauver le monde quoi qu’il arrive ; chaque personnage nous montre ses capacités, tout en approfondissant son background. Une manière très appréciable de découvrir plus en détail la psychologie de chacun, et de proposer un break dans l’histoire principale. En effet, bien que cet épisode n’apporte pas grand chose à l’intrique principale, il éclaire certains points assez secondaires et travaille beaucoup l’ambiance de la série.

On se demande aussi la source du pouvoir de Shadow. On le savait au moins à l’égal de Sonic, et sachant utiliser de manière très efficace le pouvoir des Emeraudes, mais le pouvoir qu’il déploie en voulant venger Molly est tout bonnement gigantesque : annihilation d’une flotte Metarex d’une simple attaque, et ce en enlevant tout bonnement ses bracelets d’énergie. On peut se demander si finalement, les Emeraudes du Chaos et le pouvoir de Shadow n’ont pas, comme dans Sonic Adventure 1, une puissance liée à la force du sentiment qui les contrôle. Cela expliquerait notamment l’énorme puissance déployée par Shadow lorsqu’il laisse éclater sa haine et sa rage, contre ceux qui ont osé briser un rêve.

Ca va chier

La fin de l’épisode laisse également présager d’évènements assez mouvementés, avec le roi Metarex qui semble avoir survécu au carnage créé par la folie de Shadow. Surtout ce petit rire, lors de son appel à Robotnik, lequel se retrouve à faire cavalier seul depuis le départ de Shadow.

Bad news

Références

Cet épisode renferme pas mal de références à d’autres éléments de l’univers Sonic, mais aussi à d’autres univers :

Sonic

Il y a tout d’abord le fait que les combattants que secourt Robotnik soient des Freedom Fighters, combattant un oppresseur qui veut les supprimer, et a détruit leur lieu d’origine. Ce qui est semblable aux FF de SatAM, qui sont persécutés par Robotnik, lequel souhaite les robotiser, et dont la ville d’origine, Mobotropolis, a été saccagée par ce dernier.

Il y a aussi la ressemblance entre Molly et Maria. Celle-ci arrive en effet à susciter quelques émotions à Shadow (faut quand même être balèze), et même Rouge sur la fin finit par évoquer la ressemblance entre les deux ; c’est aussi une personne qui a énormément confiance en Shadow, et celui-ci, malgré sa froideur habituelle, finira par tout faire pour lui sauver la vie, mais ne la sauvera pas de son suicide. Et à l’instar de Maria, Molly réussit à faire changer Shadow de philosophie qui à la fin de l’épisode quitte Robotnik qu’il avait suivi fidèlement jusqu’à présent pour on ne sait quel but.

"Elle n’appartenait pas au passé, elle."

On notera avec attention que des musiques des Sonic Adventure embellissent tout l’épisode (ils ont mis le paquet) : la chute de la colonie Ark vers la Terre, Sonic Adventure 2, pour la bataille préliminaire entre Metarex et "Freedom Fighters" ; le château aux miroirs de Twinkle Park (Amy), Sonic Adventure, pour le voyage de Molly avec Rouge et Shadow au travers de la steppe conduisant à l’entrepôt de l’Emeraude (cette musique crée une atmosphère de mystère et de solitude - voire d’abandon - qui colle parfaitement à l’ambiance) ; et enfin la chanson Keeping my promises, Sonic Adventure 2 encore une fois, qui boucle l’épisode.

Références Hors Sonic

Tout d’abord il y a l’utilisation d’un marteau qui rappelle fort les délires de City Hunter. Sauf que cette fois-ci, ce sont Decoe et Bocoe qui en font les frais, et non Nicky Larson ^.^ .

Bobomaldecrane

On sent une fois de plus une petite influence de la part de Vandread quant à la réaction de Molly, tout d’abord lors du combat d’ouverture. Elle et ses compagnons font tout pour protéger Shadow, qui semble être le seul à pouvoir vaincre les Metarex (cf : les combattants qui protègent Hibiki dans l’épisode 11, quand il semble être le seul à pouvoir détruire le vaisseau ennemi). Mais également lors du suicide de Molly, qui rappelle le suicide de l’un des pilotes (bon par contre je retrouve plus la réplique exacte mais elle était assez en rapport ^^° ).

La civilisation de Molly

Ce texte contient des spoilers sur les épisodes suivants ainsi que des références. A ne pas lire pour ceux qui n’ont pas vu la série en entier.

Une critique de l’humanité ?

"On était les représentants d’un grand empire qui s’était installé sur plusieurs planètes..."

"Ils sont venus de très loin en conquérant pratiquement tout l’espace. Et j’ai aussi entendu dire qu’ils avaient tout récemment attaqué plusieurs planètes. Oui, on racontait qu’ils attaquaient, détruisaient, conquéraient et dominaient ! Mais, aujourd’hui, c’est nous qu’ils sont venus conquérir..."

Civilisation perdue ?
Ou futur ?

Il faudra vraiment être aveugle pour ne pas voir dans ces commentaires l’un des avenirs imaginables de notre espèce, à une sauce fataliste, surtout connaissant la nature humaine. D’ailleurs, en entendant "très loin", vous aurez sans doute pensé que le peuple de Molly fait partie des descendants de la Terre... Ce qui est somme toute possible, vu le peu que l’on en connaît. L’espace des Metarex n’est-il qu’une simple dimension supplémentaire ? Ou reflète t-il l’avenir, ou du moins un avenir possible ? Est-ce le futur de la dimension de Chris ? Pourquoi y aurait-il la même espèce dans deux univers différents ?

Le mythe de l’Homme - la machine/la guerre (le peuple de Molly) - contre la Nature - la forêt/les animaux - (le peuple de Cosmo) est l’une des grandes images récurrentes des productions japonaises, voire de toute leur mythologie. Chez Miyazaki par exemple, c’est un thème véritablement omniprésent (Mononoké, le Château Ambulant...). Sonic X 2 extrapole ce conflit entre les humains et la forêt en les incarnant dans le peuple de Molly et celui de Cosmo.
Ambivalence de Sonic X 2 reflétée ici, car habituellement la forêt n’est jamais mise en cause... Une exception à première vue bizarre, mais au final, on comprend que la civilisation végétale incarne une parfaite allégorie de la nature dans ses excès, nature indomptable malgré toutes les apparences. Les tremblements de terre, les volcans et les virus de nos jours, une civilisation des arbres dans l’avenir ? Encore une leçon à la japonaise pour la prétention humaine, on trouve toujours plus fort que soi...

Car bien sûr, vous aurez compris en regardant attentivement les vaisseaux de l’épisode ##, bombardant la planète de Cosmo, et en les comparant à ceux de l’escouade de Léon, que les "envahisseurs" dont parlent Luc sont le peuple de Molly... Chose qui n’est jamais dite explicitement, qu’il faut avoir un oeil pour remarquer (encore une finesse de cet anime grandiose).

L’exception à la connerie humaine est parfaitement reflétée dans le visage innocent et plein d’espoir de Molly, tandis que Léon caractérise la masse des cancrelats de notre société actuelle, fier, égoiste, lâche et traître, mais surtout naïf, même s’il n’est pas foncièrement mauvais. Il abandonne néanmoins tout idéal pour sauver la peau de son équipe (surtout la sienne ?) Du côté végétal, ce sera Cosmo qui sera l’analogue de Molly, et Luc/Hersia ceux de Léon.

L’épisode met donc en avant la jeunesse et ses rêves, seuls à encore incarner les idéaux d’une société pleine de désillusions, qui s’est pourtant bâtie sur les efforts de ceux qui y croyaient. Comme le souligne Shadow à la fin de l’épisode, Molly incarne l’avenir. Elle est morte à cause de ceux qui craignaient le passé...

Shadow, lui, intervient comme la part de raison dans l’histoire, entre le rêve beau mais presque borné de Molly ("tu t’es fixé une certaine mission, tu dois survivre pour l’accomplir un jour"), et la lâcheté de ses compagnons.

Gnièè ?!?

Special Thanks

- Sangoku the Sayien pour les screens
- Les coups de pieds au cul de Bubu (et à Bubu aussi pour la dernière partie)
- Ma cafetière Senseo


[1Nom de Sonic & Sally sur le web, et couramment utilisé par les américains.



Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (32) - Forum

Rollabunna

Metalla

Haut de page


Sonic X

Cliquez pour écouter :
Vous aimez PSo? c:
 

L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Lyrics Sonic
Shadow the Hedgehog
SEGA
Pack collector Chu Chu Rocket
Historique
La création de Sonic - Complément vidéo
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.