Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Sonic X

Episode 71 : Un coup de main incroyable

Publié par Metalla le 11 décembre 2005

Résumé

A bord d’une des bases Metarex, tous les robots sont au rapport pour suivre le rapport quotidien sur Metarex New (tout pompé sur TF1). Mais alors que chacun des rois Metarex se présente, Robotnik se glisse dans le tas et fait une fois de plus son auto-éloge. Le petit génie qui s’est allié précédemment avec les Metarex fait son petit one-man show à bord de la base alors que les Metarex fêtent leur dernier combat contre Sonic. Mais l’arrogance de Robotnik commence à agacer plus d’un des Metarex, mais heureusement Decoe et Bocoe sont là pour le rappeler à l’ordre et lui "suggérer" quelques comportements.

Le Dark Oak décide de son côté de mettre Robotnik à l’épreuve en tant que nouvel allié, et l’envoit dans une zone reculée de l’espace pour lancer un avis de recherche sur Sonic. A priori le hérisson et ses amis y seraient pour faire réparer les avaries du vaisseau causées par le dernier combat et se ravitailler. Chaque roi lance les derniers préparatifs de la mission, sauf le roi noir (ou bleu royal, voire marine : / )qui s’en va narguer Robotnik, qui semble tout d’un coup bien soucieux. Robotnik se souvient alors de son dernier affrontement avec le roi noir, et en vient au problème qui le tourmente. Celui-ci se pose des questions quant à l’idéal Metarex, et si ce dernier est en accord avec le sien. Mais malheureusement pour lui, le Roi noir ne lui propose qu’une réponse assez vague et lui renvoit sa question tournée différement : "Et toi, tenterais-tu de te débarrasser de nous si nos idéaux sont différents ?". Le dialogue se clôt sur le départ de Robotnik qui laisse un certain flou quand aux idéaux et au futur des relations entre les deux camps.

Sur une planète loin de là, les Chaotix qui se sont recyclés en Barmen font tourner leur nouveau petit commerce, et y prennent plaisir à priori. Charmy s’occupe du service, tandis qu’Espio s’active derrière le bar et que Vector joue un petit récital au piano. En fait les Chaotix ont opéré ce changement brutal de profession par nécessité comme l’explique Vector : d’une il rêvait depuis toujours de jouer dans un orchestre (en même temps ça doit être le seul pianiste que je connaisse capable de jouer du piano sans bouger les doigts), de deux, ceux-ci se sont trouvés quelque peu coincés dans l’espace Metarex suite à une erreur de Vector, et ils doivent trouver suffisamment d’argent pour réparer leur vaisseau. Et d’ailleurs le métier de Barman ne semble pas lui déplaire à lui non plus, car entre un récital de piano et un harcèlement financier des clients il n’a pas vraiment le temps de s’embêter.

Mais alors que la routine s’installe dans le petit bar, des visiteurs innatendus font leur apparition : Robotnik accompagné de ses deux sous-fifres. Eggman recherche Sonic et sa bande et vient demander l’autorisation à Vector et ses amis de placarder des avis de recherches dans son bar. Finalement Vector lui cède quelques emplacements discrets (sous les tables en bref, mais malgré tout une certaine hostilité règne envers Robotnik, et les Chaotix ne semblent pas près à coopérer pour faciliter la capture de Sonic.

En fait, les Chaotix sont réticents pour une tout autre raison : ce sont eux qui cachent Sonic et ses amis. Et ceux-ci accumulent les ennuis : en plus d’être désormais coincés à l’intérieur de l’agence Chaotix, ils se retrouvent dans l’incapacité d’acheter les pièces pour réparer le Typhon à cause des patrouilles de Robotnik. Vector décide finalement de jouer le bon Samaritain et de faire les courses à leur place. Mais les Metarex semblent bien plus informés que ce qu’ils laissent paraître : un Metarex caché non loin de là espionne Vector et tient au courant son roi. Dès que les réparations du Typhon seront terminées, ceux-ci lanceront une attaque générale contre la planète.

De son côté, Robotnik continue ses rondes et surveille de près l’agence Chaotix. Mais Sonic est aux aguets et surveille aussi de près les va-et-viens d’Eggman. Vector revient enfin des courses et rapporte le matériel nécessaire aux réparations. Mais nos amis sont encore dans l’incapacité de rejoindre leur vaisseau, ou de dire à Tails de venir les chercher, à cause des patrouilles Metarex et de leur système d’écoute. Vector sauve une fois de plus la mise en se proposant pour les ramener. Mais alors qu’ils sont sur le point de partir, un client innatendu arrive dans le bar : Robotnik. Vector quitte ses compagnons pour aller dans le bar et tenter de virer Robotnik. Celui-ci veut fêter dignement la dernière défaite de Sonic, mais semble avoir une idée bien précise derrière la tête. Sans raisons apparentes et sous forme de moqueries envers Sonic, il dévoile les positions des différents vaisseaux Metarex et leur stratégie pour piéger le hérisson : ceux-ci attendent cachés derrière pour tendre une embuscade. Mais rappelé par son devoir, Robotnik quitte Vector de façon assez théâtrale avec la promesse de ne plus revenir.

Conscient du piège, Sonic semble quand même décidé à partir au plus vite. A bord du vaisseau Metarex, le Typhon apparaît sur les écrans radars. Ravi, le roi vert canarde intensivement le Typhon et le détruit. De retour au bar des Chaotix, Robotnik revient malgré sa promesse. Mais il semble en sale état, et Vector décide de quand même le servir. Celui-ci trinque, non pas à sa victoire, mais à celle d’un génie malchanceux. Non loin de là, l’épave du Typhon est encore brûlante. Mais à la grande surprise, derrière un habile camouflage en forme de Typhon se cache le vaisseau de Robotnik. Celui-ci a semble-t-il délibérement servi de leurre pour faciliter la fuite de Sonic.

De leur côté, Sonic et ses amis s’en sortent sans dommages de leur fuite, sans trouver nulle trace de la flotte Metarex annoncée par Robotnik. Tout le monde semble très surpris sauf Sonic et la bande à Vector qui semblent avoir compris le petit manège de Robotnik. Sonic ne peut même s’empêcher d’adresser un merci silencieux à son ennemi juré pour ce coup de main innatendu.


Méchant au grand coeur

Fait marquant de cet épisode : l’attitude de Robotnik envers Sonic et sa bande. Au début de l’épisode, celui-ci semble hésitant quand à sa conduite à tenir envers les Metarex, et hésite à s’impliquer plus profondément dans leur alliance à cause des possibles divergences de points de vue entre les deux camps. Finalement, Robotnik nous trouve une solution beaucoup plus subtile au problème en travaillant pour les Metarex et en aidant Sonic de manière implicite dans sa fuite. Notre méchant montre une fois de plus son envie de se démarquer des Metarex et de leur façon d’agir.

Comme dans l’épisode "le piège noir", Robotnik dénonce les méthodes peu claires des Metarex et précise lui-même un peu plus l’orientation de son propre camp. Comme il le définit lui même, il voit les Metarex comme des méchants aux méthodes peu orthodoxes, et se voit lui comme un méchant talentueux respectant les règles du métier. Mais malgré tout, Robotnik semble garder une certaine peur et méfiance envers les Metarex. Comme il le dit lui-même il ne connait pas leurs idéaux, et il ne sait pas si justement leurs méthodes traîtres ne les pousseraient pas à se débarrasser de lui une fois leur alliance finie.

On a aussi à faire à une bataille d’idéaux entre Robotnik et les Metarex. Les deux camps se battent pour un monde proche de leur idéal, mais hormis Robotnik, on ne sait pas ce qu’est l’idéal Metarex. On sait que ce n’est pas les Emeraudes et les coeurs de planètes qui ne sont qu’une infime partie de leurs plans. Seule persiste leur réplique récurrente "pour faire rêgner l’ordre et la tranquillité", et les dernières répliques du roi noir qui laissent un flou énorme, plein de sous entendus. "Si ton idéal ne contredit pas le mien, alors il n’y a pas de problème". Mais justement, qu’est-ce qui dit que l’idéal de Robotnik n’est pas en total opposition avec celui des Metarex ?
De plus nous verrons par la suite que cette phrase comporte encore plus de sous-entendus que prévus, comme le montreront les épisodes suivants, quand nous seront dévoilées les véritables intentions des Metarex.

A partir de là se pose aussi un autre problème quand aux réélles ambitions de Robotnik. Veut-il étendre son empire jusque dans l’espace Metarex ? Veut-il contrecarrer les Metarex avant que eux ne le fassent ? Veut-il s’allier avec eux ? Déjà hormis le fait qu’on ne sait pas trop sa politique à suivre en début d’épisode, il y a surtout le fait que Robotnik se bat pour son idéal. Hors on découvre qu’il n’agit pas par pure méchanceté ou sotterie, mais semble avoir réfléchi ses actes. Tout cela semble laisser penser qu’il se cache une tout autre raison derrière l’empire utopique de Robotnik. Mais ça seuls les autres épisodes nous le diront. En tout cas à la fin de cet épisode, Robotnik ne semble pas près à aider totalement les Metarex et semble même plutôt vouloir les contrecarrer.

Du point de vue de Robotnik, les Metarex nous sont peints de façon sournoise, comme des traîtres prêt à tout pour arriver à leur fin. Même lui en tant que méchant se méfie d’eux et trouve leur attitude incorrecte. Bref, il ne nous sont pas montrés de manière très glorieuse, et Robotnik nous semble presque de son côté n’être qu’un simple larbin à la solde des Metarex. La relation Sonic-Robotnik est aussi revue, Robotnik considère de plus en plus Sonic commme son ennemi juré et personnel, et semble mal digérer l’intrusion des Metarex dans son conflit avec Sonic.

L’épisode est aussi tourné de manière étrange. Du fait que l’action ne soit pas centrée sur Sonic, mais sur Robotnik, il se crée un étrange changement de rôle entre les deux méchants majeurs : Robotnik et les Metarex. Robotnik nous est montré comme le bon méchant pas si mauvais que ça, et on est presque pris dans cette inversion des rôles. On se laisse même surprendre à considérer Robotnik comme un gentil. Cette sensation est d’autant plus marquée que la plupart des scènes sont tournées selon le point de vue de Robotnik. D’ailleurs à la fin de l’épisode, même Sonic reconnait la beauté de l’acte de Robotnik.

Les trois seuls camps à apparaître et à jouer un rôle non négligeable dans cet épisode sont Robotnik, les Metarex et les Chaotix. Et parmis eux, les Chaotix montrent une fois de plus leur capacité d’improvisation et leur savoir faire énorme. La métamorphose la plus énorme venant de Vector, qui bien que méfiant est le premier à comprendre le petit jeu de Robotnik, et à l’apprécier à sa juste valeur. Et malgré son caractère de départ, il n’hésite pas à faire des sacrifices assez conséquent pour permettre à Sonic de partir au plus vite ... à ses propres dépends. On se plait égalementà écouter ses airs au piano qui donne une touche d’ambiance calme et reposée assez sympa.

Contrairement à certains épisodes de cette seconde saison, l’humour est omniprésent dans cet épisode. Entre les Chaotix métamorphosés en Barmen et le jeu d’acteur pitoyable de Robotnik, la diversité est assurée dans cet épisode où le sérieux cotoît le rire sans difficulté.

Un très bon épisode de cette seconde saison, mêlant de manière habile rire et sérieux, et nous présentant Robotnik sous un jour nouveau et radieux. Un épisode plaisant car plein de sous-entendus mais en même temps sympathique à regarder car sans prises de tête. Une reflexion légère et une remise en cause parallèle sur le véritable rôle de Robotnik.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (6) - Forum

Metalla

Haut de page


Sonic X

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Saison 3
Nomads ! Rapport 5
Historique
Historique des jeux - Partie 3
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.