Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Dossiers

L’histoire des Nocturnus

Publié par Di-Luëzzia le 17 janvier 2014

Introduction : la course pour le Pouvoir

PNG - 86.4 ko
Nocturne, la capitale de la tribu

Dans le Monde Antique d’il y a 4000 ans, les Nocturnus étaient une civilisation tribale florissante d’Echidnés qui croyait dans les sciences et l’industrie. Leur chef s’appelait Pir’Oth Ix et il avait l’ambition de coloniser le Monde entier, si bien que son peuple n’hésitait pas déclarer une guerre pour réclamer de nouveaux territoires. C’est ainsi qu’ils devinrent les principaux adversaires d’une autre grande civilisation Echidnée voisine avec laquelle ils vivaient plus ou moins en paix : le Knuckles Clan, dirigé par Pachacamac. Les frontières des deux peuples commençaient à empiéter les unes sur les autres, sans que l’un des deux chefs ne veuille céder la moindre parcelle de territoire à l’autre. La volonté de Pir’Oth Ix de s’étendre sur le plan industriel et scientifique leur permit de savoir maîtriser la technologie comme personne, leur offrant un avantage incontestable sur n’importe quel autre peuple habitant la planète. Aujourd’hui encore, cette technologie extrêmement puissante dépasse de loin ce que les humains sont capables de faire, et seul le QI de 300 d’Eggman pourrait rivaliser avec eux.

PNG - 100.1 ko
Les Nocturnus en guerre il y a 4000 ans

Le Clan de Pir’Oth Ix, connu mondialement par sa puissance comme la Quatrième Grande Civilisation, se servit de sa science pour créer sa propre infanterie, une armée qu’ils enverraient en première ligne lors des combats pour s’assurer la victoire. Ces robots avaient la capacité de copier parfaitement toute mimique de leurs adversaires, pouvant ainsi les retourner à leur avantage et devenir plus puissant après chaque bataille. Ils pouvaient aussi établir un lien avec les personnes les plus puissantes qu’ils rencontraient (autrement dit, les Nocturnus), à qui ils juraient fidélité et qu’ils ne trahissaient sous aucun prétexte. Les Echidnés appelèrent leurs créations "Gizoïds", nom signifiant "tout" dans leur antique langage. Bien que ces machines de guerres permirent à Pir’Oth Ix de prendre l’avantage sur le clan de Pachacamac, il ne fut pas responsable de la disparition de ces derniers...

JPEG - 53.7 ko
Un Gizoïde de base et un Gardien, l’élite de l’armée robotique

Le Règne mondial de Lord Pir’Oth Ix

PNG - 31.1 ko
Lord Pir’Oth Ix

Depuis leur cité, les Nocturnus assistèrent à la disparition de leurs pires ennemis. Un terrible monstre, le Chaos, utilisa les Emeraudes du Chaos que Pachacamac convoitait, et déversa un immense raz-de-marée sur la ville du Knuckles Clan qui fut rayée de la carte en quelques instants. Ils virent alors les Emeraudes être éparpillées par le monstre à travers la contrée tandis qu’un morceau de montagne fut arraché de terre pour s’élever dans les airs. Ils savaient que sur cette terre flottante se trouvait l’Emeraude-Mère et qu’elle était inatteignable désormais, perdue a milieu des nuages. Mais la dispersion des Emeraudes du Chaos n’échappa pas à Pir’Oth Ix, qui chargea ses troupes de les retrouver. Ils pourraient à coup sûr développer davantage leurs expériences en robotiques avec ces pierres légendaires.

Alors qu’ils étudiaient les gemmes, les Nocturnus profitèrent de ne plus avoir leurs rivaux du Knuckles Clan pour étendre davantage leur empire, et parvinrent à coloniser pratiquement toute la planète ! Leur développement robotique prospéra pendant ce temps, pour atteindre le summum sous la forme du Gizoïde ultime, ayant la capacité d’absorber l’énergie des Emeraudes du Chaos pour devenir une arme de destruction massive. Les Gizoïdes pouvaient déjà copier n’importe quelle technique de combat, mais avec les puissantes Emeraudes, plus personne ne pourrait leur résister ! Malheureusement pour eux, ils n’eurent pas la chance d’essayer leur dernière création, reléguant sa puissance au rang de théorie.

Parmi la tribu vivait un vieux sage du nom de Nestor. Son savoir était reconnu au-delà des frontières et même le Knuckles Clan le respectait. Il se lia d’amitié avec ce puissant robot, mais leur amitié ne dura que peu de temps.

PNG - 37.4 ko
Nestor le Sage

Le Règne de la Twilight Cage

Alors qu’ils profitaient depuis peu d’une influence quasi-mondiale par l’empire qu’ils avaient bâti, les habitants de la Nocturne virent leur ascension terrestre soudainement interrompue. Un mystère épais entoure les circonstances de leur disparition, mais on sait qu’une entité inconnue arracha brutalement toute la capitale Echidnée vers le ciel et on ne retrouva plus jamais la trace d’un seul Nocturnus sur la surface de la Terre. Les Emeraudes avaient été éparpillées loin de la Nocturne (à la disposition des Echidnés d’Angel Island, très certainement). Cependant, l’entité mystérieuse laissa derrière elle un vestige de leur existence et de leur puissance : un seul Gizoïd, celui capable d’utiliser, en théorie, l’énergie des Emeraudes du Chaos (qui sera retrouvé bien des siècles plus tard par un certain Gerald Robotnik)...

BMP - 106.7 ko
La Nocturne arrachée de sa terre...

Le monde entier pensa dès lors que le Gizoïde était à l’origine de la disparition des Nocturnus, mais il n’en était rien. Les Nocturnus avaient cumulé tant de puissance à travers le Monde qu’ils avaient fini par être aspirés dans une dimension parallèle faite de néant : la Twilight Cage. Cette « Cage du Crépuscule » ressemblait à un système solaire lointain et à peine y étaient-ils entrés qu’ils entendaient une voix dans leur tête, assez perturbante, répéter le mot « Argus... ». Ils utilisèrent alors ce mot, Argus, pour désigner l’évènement de leur disparition et la chose tentaculaire qui en était responsable.

Nestor fut le premier à comprendre que la raison de leur arrivée dans cet endroit inquiétant était précisément la création de ce Gizoïde capable d’utiliser les Emeraudes du Chaos, en se basant sur les textes d’anciennes gravures appelées « Tablettes des Précurseurs », et gravé par les premiers occupants de la Twilight Cage. Ces artefacts, collectionnables au cours de Sonic Chronicles, racontent plusieurs anecdotes intéressantes sur l’histoire de cette Dimension. Il y est écrit que l’Argus était une entité chargée de supprimer de leurs dimensions les êtres vivants dont la puissance était dangereuse pour autrui. C’est pourquoi ils avaient été entraînés dans cette prison dimensionnelle, et aussi pourquoi quatre races extra-terrestres venant d’autres planètes ou d’autre dimensions lointaines se trouvaient ici. Ces aliens avaient atteint un tel niveau de puissance qu’ils menaçaient la vie sur leurs propres terres.

Face à ces êtres peu communs, Lord Ix se vit contraint et forcé de pousser son peuple à évoluer et à s’adapter à ce milieu violemment hostile. La Twilight Cage transforma l’antique tribu des Nocturnus en un vaste empire à la pointe d’une haute-technologie novatrice et dangereuse. Ils se créèrent des armures noires et futuristes des plus sinistres et des armes toujours plus dangereuses, pouvant aspirer l’énergie vitale de leurs ennemis. Grâce à d’habiles alliances stratégiques ou en imposant directement leur dictature, il ne leur fallut que peu de temps pour s’imposer au milieu de ces colonies étrangères. Leur infanterie de robots Gizoïdes, commandée depuis peu par deux robots plus puissants appelées Charybde et Scylla, leur fut particulièrement utile pour atteindre la puissance totale, et reste encore aujourd’hui l’élément central de leur système de défense.

PNG - 196.7 ko
L’Empereur Pir’Oth Ix et la nouvelle citadelle
des Nocturnus dans la Twilight Cage

Cependant, un Echidné ne cautionne pas la nouvelle direction prise par l’Empereur Pir’Oth Ix, de vouloir toujours plus de pouvoir. Il s’agit de Nestor, le vieux Sage, qui décide de s’exiler sur la colonie magmatique des Kron, des êtres faits de roche et de lave qui planifient une rébellion contre la dictature Nocturnus depuis longtemps. Par ailleurs, certains Echidnés convoitaient encore plus d’espace au sein de la Twilight Cage, causant encore plus de dommages, ce qui poussa Pir’Oth Ix à les bannir du peuple. Désormais, ces Nocturnus sont des pirates qui s’attaquent à n’importe quel vaisseau spatial et cherchent à réintégrer leur clan, avant de sortir de la Twilight Cage par tous les moyens.

BMP - 39.9 ko
Le Capitaine des Pirates

Retour aux Mystic Ruins...

Il faut moins de dix ans aux Nocturnus pour prendre le contrôle total de la Twilight Cage. Ils peuvent alors se concentrer sur le problème de leur retour sur Terre. Ils trouvent la solution pour quitter la Twilight Cage, et enfreindre les règles divines établies par l’Argus, en utilisant le déphasage dimensionnel. Grâce à des ceintures appelées Warp Belts, le porteur parvient à s’entourer d’une bulle invisible remplie d’un Espace similaire à celui de la Twilight Cage dans lequel il peut atteindre d’autres dimensions. Il déforme l’Espace et le Temps des deux dimensions à travers lesquelles il voyage, tout en étant rattaché à l’Espace-Temps de la Twilight Cage lorsqu’il est sur Terre... Pour faire simple, c’est comme si les parois de la prison dimensionnelle n’avaient pas été fracturées, ce qui permet aux Echidnés de rester sur Terre plus longtemps. Cependant, les effets révolutionnaires de cette technologie ne sont pas parfaits : la bulle spatiale créée par la ceinture s’estompe peu à peu, forçant son porteur à être aspiré dans les parois de la Twilight Cage au bout d’un moment plus ou moins long.

Avec cette merveille technologique, Pir’Oth Ix envoie plusieurs Nocturnus, appelés Maraudeurs, sur Terre et menés par la Procuratrice Shade. Jeune adolescente de l’âge de Sonic, Shade l’Echidnée est désignée par l’Empereur Ix pour aller sur Terre et voler les Emeraudes du Chaos, afin de ramener la Nocturne entière hors de la Twilight Cage. Mais le jour où les Maraudeurs regagnent enfin leur terre natale, ils constatent des changements radicaux avec le paysage qu’ils ont connu avant l’Argus.

PNG - 118.7 ko
La mystérieuse Shade,
cachée sous son masque de Nocturnus

Ils se retrouvent bien sûr à l’endroit où ils avaient disparu, là où s’élevaient auparavant la Nocturne, et près des Mystic Ruins où reposaient les ruines de la civilisation du Knuckles Clan. Mais ces ruines ont beaucoup changé : les monuments sont effrités, écroulés, et envahis par une jungle et des marécages impraticables, comme si des millénaires s’étaient écoulés depuis leur départ. Lorsqu’ils se rendent sur l’Ile de l’Ange, ils voient que les Echidnés n’existent plus. Il n’en reste qu’un, qui garde sagement l’Emeraude-Mère. Ils comprennent alors que le Temps s’écoulant dans la Twilight Cage passe beaucoup plus lentement que sur Terre, et que l’Argus a en réalité eu lieu il y a 4000 ans !

Les Nocturnus passent outre ce détail, et suivent le plan qu’ils ont mis au point afin de retrouver leur chère planète, mais ne savent pas à qui ils vont devoir se frotter avant d’espérer atteindre leur but. La suite de cette histoire est entièrement relatée dans Sonic Chronicles : La Confrérie des Ténèbres...

PNG - 90.1 ko
Les Nocturnus en guerre aujourd’hui

Les ressemblances avec les Comics

Le producteur de Sonic Chronicles, Mark Darrah, déclare dans le livre L’histoire de Sonic (édition Pix’n Love, 2012) : « Quand on creuse un peu, on se rend compte que Sonic possède un univers extrêmement riche. Les jeux précédents, les bandes-dessinées et les dessins animés constituaient un excellent point de départ pour nous ». Et en progressant dans le jeu, on se rend compte que des jeux comme Sonic Adventure ou Shadow the Hedgehog ont en effet été utiles à la création du scénario, mais qu’un rapprochement peut également être fait avec les Comics Archie. En effet, les studios de BioWare se sont inspirés de la bande-dessinée américaine pour créer les Nocturnus, en reprenant le concept d’un clan Echidné appelé Dark Legion (dont cet article reprend toute la descendance).

Ces légionnaires Echidnés sont un clan adepte de la haute-technologie, qui se sont battus pendant des décennies contre les habitants d’Angel Island, la famille de Knuckles (appelés Brotherhood of Guardians, ou Confrérie des Gardiens). Comme la Confrérie des Nocturnus, la « Légion des Ténèbres » s’est retrouvée bannie voilà longtemps par les Gardiens d’Angel Island dans une dimension appelée... Twilight Zone. Dans cette dimension parallèle, comme pour la Twilight Cage, le temps s’écoule plus lentement que dans le Monde de Sonic (appelé Mobius dans les bandes-dessinées et les dessins animés).

PNG - 202.7 ko
Steppen-Wolf, le premier Gardien d’Angel Island,
bannissant la Dark Legion dans la Twilight Zone

Les ressemblances ne s’arrêtent pas là. Lord Pir’Oth Ix peut être assimilé au Docteur Finitevus, un scientifique de la Dark Legion, qui fut peut-être lui-même imaginé à partir du Docteur Zachary, un échidné de la bande-dessinée anglaise Sonic the Comic (Fleetway) apparue 10 ans avant les Archie (jamais ces inspirations n’ont été officiellement assumées). Tous trois sont des Echidnés blancs, vieux, ayant un penchant incontesté pour tout ce qui s’apparente au Mal et à la technologie. En creusant un peu plus en détail, le nom de l’empereur « Ix » peut aussi rappeler Ixis Naugus, un sorcier malfaisant apparu dans la série télévisée Sonic the Hedgehog SatAM (Sonic & Sally en français), qui a une immense barbe blanche et un costume violet, tout comme Pir’Oth Ix !

PNG - 169.4 ko
De gauche à droite : Dr. Finitevus (au centre), Dr. Zachary et Ixis Naugus (réapparu dans les Archie)

Une dernière similitude avec les autres médias du Multivers Sonic, réside dans la personne de Shade, un personnage important de Sonic Chronicles : the Dark Brotherhood. Elle a peut-être été créée à partir de Julie-Su, une Echidnée de la Dark Legion (donc des Comics Archie) qui finit par rejoindre la Confrérie des Gardiens d’Angel Island. En jouant au jeu, vous comprendrez en quoi leurs rôles sont similaires... ;) Mais il faut savoir que la bande dessinée est allé beaucoup plus loin que le jeu, car Knuckles fonde une famille avec Julie-Su, 25 ans plus tard !

JPEG - 22.6 ko
Julie-Su

A la sortie du jeu sur Nintendo DS en 2008, les Comics Archie ont adapté l’histoire des Nocturnus pour qu’elle corresponde à ce qui avait déjà été écrit par le passé sur le combat entre la Dark Legion et la Confrérie des Gardiens. Rien n’a été modifié concernant l’histoire des Nocturnus, mais des éléments ont été rajoutés : des Echidnés ont quitté Albion (la terre d’origine des Echidnés) pour étendre la culture Echidnéenne sur Mobius. Ils ont alors affronté les Felidae, une tribu de félins anthropomorphes musclés et armés jusqu’aux dents. Les Echidnés se sont séparés, pour donner le Clan de Pachacamac et le Clan des Nocturnus. Ce dernier a fini par disparaître mystérieusement dans la Twilight Cage, qui s’avère être un autre nom de la Twilight Zone.

JPEG - 83.8 ko
La tribus des Felidae

La hiérarchie d’un Empire

BioWare s’est donc très probablement inspiré de la Dark Legion pour créer les Nocturnus. Mais les développeurs ont poussé les choses un peu plus loin, en reprenant directement le concept de Légion. Ce terme est d’abord apparu dans l’Antiquité en l’an 27 avant Jésus-Christ, et désigne l’armée de l’Empire Romain qu’il a formé et conservé jusqu’à sa dissolution en l’an 476, il y a un peu plus de 1500 ans ! Les soldats de l’infanterie de Pir’Oth Ix possèdent chacun des noms hérités de la hiérarchie impériale romaine :

- Nocturnus Scout (nom anglais) : le mot Scout (éclaireur en français) vient de l’ancien français escouter (écouter), du latin auscultare (que l’on retrouve dans le mot ausculter). Un éclaireur est généralement choisi parmi les soldats les plus mobiles, et ceux qui témoignent d’un bon sens de l’observation ou parmi ceux qui connaissent le mieux les lieux pour partir en reconnaissance et recueillir des informations qui seront utiles au reste du groupe. Les Scout sont les premiers Maraudeurs affrontés dans Sonic Chronicles.

- Nocturnus Vet Scout : « Vet » signifie ici Vétéran. Ce terme militaire désigne un combattant expérimenté revenu de guerre. Ils sont donc un peu plus puissants que les Maraudeurs Scout.

- Nocturnus Velite : les Vélites étaient des soldats munis de fronde ou quelques javelots, et ne portaient rien de plus qu’un bouclier léger. Ils ouvraient le combat avec leurs armes avant de se retirer derrière les soldats mieux armés qu’eux pour le corps-à-corps. A noter que les Nocturnus n’ont pas de lances et de boucliers, mais des armes high-tech créées par leurs soins !

PNG - 54.4 ko
L’uniforme des Scout, des Vet Scout et des Velite

- Nocturnus Hastatus : les Hastati (au pluriel) étaient une unité militaire composée d’hommes jeunes, bien entraînés et extrêmement efficaces. Ils forment la première ligne de l’unité tactique de la légion et placés devant les Principes, plus âgés. Ils combattaient à l’aide de lances (les hastas) et de glaives.

- Nocturnus Princeps : les Principes (du latin princeps, premier) étaient les soldats de la première ligne (d’où leur nom) dans la légion romaine, expérimentés et âgés. Ils chargeaient après les Hastati afin de les relayer contre un ennemi puissant.

- Nocturnus Triarius : les Triarii étaient la troisième et dernière ligne de l’armée, composée de plus de 4000 hommes ! Ce sont des soldats avec un armement plus lourd et de meilleure qualité que les légionnaires. C’étaient les soldats les plus vieux et les plus expérimentés, ils restaient donc en retrait la plupart du temps pendant la bataille. Le recours aux Triarii était synonyme de la défaite ou de l’échec des Hastati et des Principes, donc une situation difficile, si ce n’est désespérée.

PNG - 34.4 ko
Un masque de Hastatus, de Princeps, et de Triarius
(nommé Scout dans l’une des premières cinématiques du jeu)

- Nocturnus Decurion : un décurion est un officier subalterne de l’armée qui porte comme signe de son rang un poignard ou une dague. Ce titre est donné au commandant de la plus petite unité militaire de l’armée romaine, constituée de légionnaires (une décurie, 10 hommes).

- Nocturnus Equites : les chevaliers (en latin : eques, equitis) étaient un groupe appartenant à l’ordre équestre. Choisis par les censeurs, ce sont les plus fortunés et les plus honorables des citoyens. Les chevaliers se voyaient attribuer un poids politique supplémentaire car qu’ils étaient financièrement capables de s’équiper pour servir dans l’armée à cheval.

PNG - 66.5 ko
L’uniforme des Decurion et des Equites

- Nocturnus Praetorian : la garde prétorienne était une unité constituée de soldats d’élite. Son nom vient du camp des légions romaines où était dressée la tente du commandant de la légion, le « prétoire » (latin : prætorium), quand ils partaient au combat. C’est l’une des unités militaires les plus célèbres de l’histoire romaine.

- Nocturnus High Praetorian : Il s’agissait des hommes de haut rang dans la garde Prétorienne.

PNG - 48.3 ko
L’Uniforme des Praetorian et des High Praetorian

- Nocturnus Procurator : un procurateur ou une procuratrice était nommé par un autre pour s’occuper d’une tâche précise (d’où le terme « agir par procuration »), mais l’usage le plus courant désigne un fonctionnaire choisi par l’empereur dans l’ordre équestre ou parmi ses anciens esclaves (s’appelant alors procurateur affranchi). Les procurateurs dépendaient directement de l’empereur, et exerçaient leur pouvoir et leur charge en son nom. Shade est la procuratrice de Pir’Oth Ix au sein des Maraudeurs.

- Nocturnus Imperator : Imperator (commandant en français) était le titre attribué aux généraux romains vainqueurs, lors de leur retour de campagne militaire. Il devient ultérieurement une partie du titre de l’empereur romain comme prénom. Lord Ix s’appelle donc officiellement « Imperator Pir’Oth Ix ».

L’infanterie des Gizoïdes, qui frappait toujours en première ligne lorsque les Nocturnus partaient au combat, est également hiérarchisée :

- Gizoïde : les robots de bases de l’armée, capables d’imiter n’importe quel mouvement.
- Gizoïde Mk. II : des robots apparemment identiques aux Gizoïds de bases, mais plus puissants.
- Gizoïde Centurions : les centurions étaient les chefs de 100 hommes (10 décuries). L’élite des Gizoïds, protégeant principalement la citadelle Nocturne.
- Gizoïde Gardien : une élite Gizoïd particulière, qui sert de gardes du corps à Pir’Oth Ix. Eux sont munis de lances.
- Préfet Charybde : chef Gizoïd affecté au secteur « Charybde » de la Nocturne. Ses attaques sont basées sur l’utilisation de l’eau.
- Préfet Scylla : chef Gizoïd affecté au secteur « Scylla » de la Nocturne. Ses attaques sont basées sur l’utilisation du feu. Il se démarque par un tempérament mesquin, il aime rire du mal qu’il fait à ses adversaires, ce qui lui donne l’air d’un maniaque.

Les préfets étaient soit chargés du gouvernement de Rome en l’absence de l’empereur, soit commandants de la Garde Prétorienne à Rome, soit commandants de vastes territoires avant la dissolution de l’Empire Romain.

PNG - 18.9 ko
Un Gizoïd Centurion

Des Légendes et des Hommes

- Curiosité, quand tu nous tiens...

On ne pourra pas dire que je n’ai pas cherché. En vain, pourtant. Il doit malgré tout y avoir une origine à ce mot... « Gizoïde »... Ce mot veut dire « tout » dans la langue ancienne des Nocturnus, mais dans la nôtre ? Apparemment, rien. Un mélange entre « Giz » et Androïde, autrement dit un robot. Mais ce « Giz », à quoi cela peut-il faire référence ? Votre humble serviteur n’a trouvé que deux possibilités : La première, Gizmo, un synonyme anglais pour « Gadget ». Pour pouvoir imiter tout mouvement d’attaque possible en ce monde, ils doivent en effet avoir de multiples gadgets cachés sous leur armure. La deuxième est un peu plus inattendue : les grandes Pyramides de Gizeh, en Egypte, la seule des Sept Merveilles du Monde Antique qui soit encore debout.

On peut faire quelques rapprochements entre ce monument historique et les Echidnés de la Nocturne, à commencer par une question qui subsiste encore aujourd’hui : comment ces gens ont pu construit des monuments pareil à une époque où la technologie ne le permettait pas à première vue ? L’origine des monuments égyptiens est encore sujet à débat au sein du cercle des connaisseurs de l’Antiquité, qui ignorent encore en partie comment les Egyptiens ont pu, avec les moyens technologiques de l’époque, amener des blocs de pierres de 2,5 tonnes jusqu’à plus de 140 mètres d’altitude (on a imaginé un peuple élu de Dieu, un peuple originaire de la mythique Atlantide, ou encore l’aide d’une race extraterrestre) ! A l’époque où le mot « Gizoïd » a été inventé, pour Sonic Battle (en 2003), la Sonic Team n’avait probablement pas pensé à des Echidnés adeptes de technologie comme l’a fait BioWare, en guise de « Quatrième Grande Civilisation ». Peut-être était-ce un rapprochement à faire avec Gizeh (qui n’est pourtant pas le seul monument sur Terre dont l’origine soulève tant de mystères)...

Un autre élément me permet de rapprocher Gizeh à l’origine de ce fameux mot, qui paraîtra sans doute plus évident. Dans la toute dernière partie de Sonic Chronicles, on découvre l’intérieur de la citadelle des Nocturnus. Bien qu’ils aient changé d’apparence après son entrée dans Twilight Cage, la plupart des monuments de la Capitale ont gardé leur architecture d’origine, faite d’immenses pierres taillées et bien loin de la culture du Knuckles Clan qui se rapprochait plus des temples Mayas. On découvre ainsi que la Nocturne est surplombée par une immense pyramide ressemblant davantage aux pyramides d’Egypte qu’aux pyramides précolombiennes, mais aussi des obélisques disséminées dans toute la ville. De plus, d’immenses statues Echidnéennes postées à l’entrée de la citadelle rappellent les statues de divinités dressées à l’entrée, ou le long de longues allées, de beaucoup de temples égyptiens...

PNG - 345.4 ko
Au-dessus : les statues, la pyramide, et les obélisques de la Nocturne
En-dessous : les pyramides de Gizeh au centre, et une statue et un obélisque du temple de Louxor

Il est intéressant de noter que ce n’est pas la première fois que l’art égyptien est associé aux tribus Echidnéennes. Certains penseront sans doute à Sandopolis, le niveau désertique d’Angel Island dans Sonic 3 & Knuckles, et ils auront raison. Mais il y en a d’autres ! C’est le cas de Regal Ruin (une course de Sonic R) et de la base d’Eggman dans Sonic Adventure 2 (Grind Race, un niveau en deux joueurs). On peut aussi nommer Sand Hill, un mini-niveau de Tails dans Sonic Adventure, non pas car il figure des ruines Echidnéennes, mais car c’est un désert situé à proximité des ruines de l’ancienne ville des Mystic Ruins.

La Sonic Team n’y a peut-être jamais pensé, mais on peut imaginer que tous ces niveaux ne faisaient autrefois qu’un, lorsqu’Angel Island n’était pas encore dans le ciel. Rien ne nous permet d’en être sûr, mais peut-être s’agissait-il de temples Echidnés autrefois reliés à Sandopolis, qui ne formaient qu’un grand complexe de temples et de pyramides, situés non loin de la ville de Pachacamac (qui elle possède un style profondément inspiré par les temples mayas)... Sans compter que la pyramide de Sonic Adventure 2, tout comme Sandopolis, contient des fantômes !

PNG - 102.1 ko
Les statues Echidnéennes de Sonic Adventure 2
(merci à AdoubleA de me l’avoir fait remarquer !)

- Légendes Grecques, éternelles sources d’inspiration

Sonic Chronicles se rajoute à la liste des nombreuses œuvres qui ont puisé dans la Mythologie Grecque pour fonder leur univers (dont font principalement partie Sonic Adventure et Sonic Unleashed, en ce qui concerne le Hérisson Bleu). La principale que l’on découvrira dans le jeu est le nom d’Argus. Aussi nommé Argos, il s’agit d’un géant qui fut nommé Panoptès, « celui qui voit tout », car il avait 100 yeux (sur le corps ou seulement sur la tête, selon les textes). Alors que 50 étaient ouverts, les 50 autres pouvaient dormir. Autrement dit, Argos Panoptès pouvait voir ce qui se passait autour de lui en permanence, et faisait pour l’Olympe (la résidence des Dieux) un garde exemplaire. On fait aussi de lui le meurtrier de la malveillante déesse Echidna, comme précisé à la fin de cet article). De ce mythe est sortie l’expression « avoir les yeux d’Argus », qui signifie « être lucide et vigilent ». Il y a tout à parier que les développeurs de BioWare se sont inspiré de ce géant pour nommer leur entité mystérieuse qui veille à supprimer de n’importe quelles dimensions les êtres vivants dont la puissance devenait dangereuse pour les autres peuples.

JPEG - 77.7 ko
Argus et ses cent yeux sur le corps

Deux monstres marins ont légués leurs noms aux deux Gizoïdes les plus puissants du jeu : Charybde et Scylla. D’après la légende, ils étaient situés de chaque côté du Détroit de Messine, qui sépare l’Italie de la Sicile. Imaginées par les Grecs surement à cause des courants marins et des vents violents (mais rarement dangereux) qui animent la mer à cet endroit précis, jusqu’à en former des tourbillons, Charybde et Scylla demeurent l’une face à l’autre, et guettent le moindre navire qui s’aventurerait en ces eaux pour en faire leur victime. Autrefois Néréide d’une beauté stupéfiante, Scylla fut transformée par jalousie par une sorcière, Circé, en un effroyable monstre à buste de femme, entourée de chiens hurleurs et de serpents venimeux ! Elle alla se cacher dans la mer, où elle terroriserait les marins pour l’éternité. Charybde, quant à elle, fut punit par Zeus, Roi des dieux, pour avoir volé une partie du Troupeau de bœufs de Géryon à Hercule qui menait à bien ses fameux douze travaux. Transformée en gouffre marin, elle avale et recrache depuis lors d’importantes quantités d’eau, incluant navires et poissons ! L’expression « tomber de Charybde en Scylla » signifie de nos jours « éviter un danger en s’exposant à une situation encore pire »...

PNG - 166.2 ko
Déchirés entre Scylla et Charybde

Enfin, on peut retenir parmi les références mythologiques le nom de Nestor le Sage, qui n’est pas non plus choisi au hasard puisqu’il s’agit du plus âgé et du plus sage des héros de la Guerre de Troie (ville aujourd’hui située en Turquie), opposants la ville légendaire à tous les rois Grecs, menés par le roi Ménélas. Dans l’Iliade et l’Odyssée, Nestor est un vieillard encore apte au combat, écouté et respecté par tous pour son expérience et ses conseils avisés, qui aide Ménélas à rassembler tous les héros allant mener la bataille contre Troie pour récupérer Hélène, femme du roi. Nestor participe d’ailleurs au conflit, à la tête de 90 navires. Dans Sonic Chronicles, Nestor use de ses connaissances pour traduire les Tablettes des Précurseurs aux joueurs.

JPEG - 30.7 ko
Nestor, dessin datant de 490 avant J.C.

Conclusion

Avec la révélation surprise de l’existence de nouveaux Echidnés et l’utilisation nouvelle du concept de Gizoïde, Sonic Chronicles : the Dark Brotherhood exploite avec intelligence l’héritage de jeux comme Sonic Adventure ou Sonic Battle. On sait désormais que Knuckles n’est plus le dernier Echidné vivant sur Terre, le jeu offre ainsi de nouvelles pistes utilisables pour des jeux Sonic à venir (l’optimisme ne fait de mal à personne ^^). Il faut aujourd’hui savoir que le studio BioWare a été racheté par l’éditeur Electronic Arts (un concurrent direct de SEGA) l’année même de publication de Sonic Chronicles, laissant donc peu de chance de voir une éventuelle suite publiée...

PNG - 275.4 ko
Sonic et ses amis dans la Twilight Cage
artwork promotionnel de Sonic Chronicles


Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (4) - Forum

Di-Luëzzia

Haut de page


Dossiers

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
SEGA Saturn
Manuel Sonic Jam (version japonaise)
Personnages
Sonic the Hedgehog
Lyrics Sonic
Sonic R
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.