Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Dossiers

Tobor

Publié par Theorem le 16 mars 2006

Pour moi, Tobor est le gardien à l’histoire la plus triste du lot. De mon avis personnel, il est le plus intéressant, ainsi j’ai décidé de faire une fiche descriptive de ce personnage afin de le faire un peu plus connaître.


Informations

Nom Tobor
Espèce échidné
Âge environ 160 ans
Taille 1m10
Poids inconnu
Sexe masculin
Ce qu’il aime sa famille
Ce qu’il n’aime pas la Dark Legion
Residence en errance
Aptitudes force, vol et son instinct
Faiblesses sa honte et sa colère
Signe particulier possède des yeux cybernétiques
Vu dans Archie uniquement
Sweet time, Tea time

Biographie

(Provenance, Archie Knuckles #17 et #18 ainsi que Archie Sonic #100)

Tobor était le fils de Hawking, un gardien à l’allure et au charisme impressionnant, un véritable héros national des gardiens. On lui érigeait des statues géantes. Son fils, Tobor, avait comme destinée de reprendre l’oeuvre qu’il laissait derrière lui. Un jour, lors du repas familial, Hawking décida qu’il était temps de passer la main à son fils. Ainsi Tobor devint gardien d’Angel Island pour le plus grand plaisir de sa femme Voni-ca et de sa mère Sonja-ra. Son fils Spectre, prédestiné à devenir gardien également, était également présent bien que très jeune. Hawking lui remit le chapeau des gardiens et Tobor accéda directement au titre très honorifique pour lui de "gardien de Floating Island".

Tobor débuta avec une certaine nonchalance qui rappelle sans conteste les habitudes de son paternel. Un peu plus tard, la Dark Legion décida de frapper un grand coup en déployant le plus de véhicules et d’infanteries pour écraser les échidnés. Ils préférèrent attaquer à un endroit facile d’accès et au combien moins protégé : les fermes hydroponiques. A cette époque, celui qui commandait était Moritori Rex, le plus vil de tous les légionnaires, capable de simuler le blessé et de prendre sans cesse par surprise, et ce sans amour propre.

Tobor ne laissa pas les légionnaires prendre l’île et il se fit aider de toute la population échidnée, à cette époque équipée de fourches et de pelles. Ce fut la plus grande bataille opposant légionnaires à échidnés. Tobor engagea le duel contre Moritori Rex, ne laissant pas de quartiers à qui que ce soit. Finalement le gardien prit l’avantage, prêt à étrangler le légionnaire sans une once de clémence. Mais ce dernier usa encore de sa ruse et il sortit un micro-téléporteur, les conduisant dans une ville en ruine bien loin du conflit. Ces anciennes ruines n’attendaient que cette manifestation pour s’écrouler sur les visiteurs.

Moritori Rex et Tobor se firent engloutir sous les briques et les pierres fracassées. Ils crurent un instant qu’ils étaient morts... Mais le cauchemar de Tobor ne faisait que commencer. En effet, depuis sa prison de pierre, il avait une petite vue sur l’extérieur ; juste assez pour voir son propre père venir, prendre dans ses bras Moritori Rex, croyant qu’il ramenait son fils à la maison.

Tobor fut brisé. Il se sentit tellement honteux et déshonoré qu’il décida de sortir de cette cellule de pierre et de ne plus jamais revenir sur Angel Island, il se sentait devenir une véritable honte ambulante. Il se qualifia lui-même "d’échec total au devoir de gardien" et ainsi devint-il errant. Ses blessures étaient assez importantes. Il avait le bras cassé, plusieurs bosses, mais également, il perdit progressivement la vue.

Un docteur de Mobius, le docteur Kwak, lui implanta des yeux cybernétiques, qui au fil des décennies lui permit de revoir à nouveaux. Tobor n’avait même plus assez de honte pour s’apitoyer sur son sort. Mais il y a une chose que la médecine ne réussit jamais à lui soigner : son cœur brisé. Il continua son chemin, menant parfois des missions ou ce genre de choses. Il se rendit bien compte que Moritori Rex, au vu des blessures quasi-identiques qu’il avait reçues, qu’il n’aurait pas de mal à se glisser dans la peau de son adversaire et à scruter les gardiens sans se faire remarquer. Tobor erra ainsi, jusqu’à la génération de Knuckles où il décida de revenir sur sa terre natale. Il la retrouva, n’y croyant même plus. Il vola jusqu’à sa surface et se posa avant de voir Julie-su apparaître, chevauchant un Pasha Rayé. Tobor n’était pas au courant que cette échidnée rose était du bon côté et il la qualifia de légionnaire. Croyant que l’île était tombée à leurs mains, et pensant que le destin lui donnait une nouvelle manière de se repentir de sa faute, Tobor sauta à la gorge de la petite-amie de Knuckles. Il sembla évident qu’il prit l’avantage, de par sa force et sa colère.

Il se douta rapidement que Julie-su était bien loin d’être une légionnaire et il se laissa guider vers Knuckles. De là, il rencontra le gardien actuel et lui raconta son passé. Il préféra le consoler et connaître le fond de toute cette histoire en allant questionner la seule personne qui pourrait se douter d’une quelconque vérité : Kragok, emprisonné par la EST lors d’une attaque des légionnaires. Ce dernier préférait tourner autour du pot et téléporta Knuckles dans la Twilight Zone pour s’évader de prison.

Pendant ce temps, Tobor regoûtait au confort de la vie moderne en compagnie de Julie-su et Lara-le, la mère de Knuckles. Cette dernière bombarda le vieux gardien de questions avant de tirer complètement ça au clair de son côté. Moritori Rex s’était assuré de retirer les traces de son ennemi de la famille, comme s’il n’avait jamais existé. Mais alors qu’il se reposait, Tobor eut un terrible pressentiment. Kragok avait quitté la Twilight Zone avec Knuckles, et ils se battaient. Il sentit son devoir l’appeler par la même occasion et se lança de la fenêtre de l’appartement pour aller sauver le gardien actuel. Devant la présence d’un tel légionnaire, Tobor l’attrapa par sa robe de bure noire (la bure est un tissu, de la laine) et le tira dans la Twilight Zone, où ils disparurent. Knuckles alla rejoindre Julie-su et Lara-le...

Bien plus tard, bien des mois plus tard, Tobor quitta la Twilight Zone pour redécouvrir Angel Island attaquée par Dimitri, usant d’un terrible vaisseau spatial. Ce vaisseau employait un canon nommé Quantum Beam. Il ravageait l’île sans se soucier des habitants. Voyant cette calamité et le fait que Kragok quitta la Twilight Zone à son tour, Tobor écouta son devoir, et devant une telle occasion, il se jeta en prenant Kragok dans le rayon, détruisant le laser. L’honneur du gardien était restauré, les plans de Dimitri mis en échec. Le gardien resta au sol, abattu. Une voix sortit de nulle part. Son père, du moins son âme, approcha. Il le prit par la main, le rassura un instant et le conduisit au paradis, pour enfin goûter à la paix en compagnie de sa famille perdue, dans l’autre monde…

Fan Art de Tobor

Tobor ressemble beaucoup à Knuckles. Il y a pas mal d’artistes qui ont essayé de le dessiner avec un certain succès.

Hawking embarrasse Tobor
Fan art de Ann-Chovi (deviant art)
Chibiness !
Fan art de Ann-Chovi (deviant art)

Conclusion

Pour ma part, je n’ai trouvé aucun équivalent. Tobor est certainement le personnage à qui la vie a été la moins gentille. Je me suis longuement demandé pourquoi l’avoir fait mourir dans le comic, alors que ses aventures auraient pu commencer là. Bon, je me suis dit qu’il fallait que je lui fasse honneur avec une telle fiche de personnage même si on manque de supports pour le faire connaître. Tobor est néanmoins mon personnage favori et j’espère que cette fiche de personnage vous donnera le même élan que moi.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (9) - Forum

Theorem

Haut de page


Dossiers

Cliquez pour écouter :
Vous aimez PSo? c:
 

L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Enquêtes
Les couples
Nintendo Wii
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques d’Hiver
Saison 3
Nomads ! Rapport 8
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.