Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Fanfics

MOBIUS UNLEASHED Chapitre final

Publié par Viper Dragoon le 2 avril 2012

L’assaut final par KANNA
Cliquez sur le dessin pour la musique d’ambiance

Endless Possibilities

-Attention à toutes les personnes encore en vie : Le GUN va bombarder l’île d’ici vingt minutes, précipitez vous vers les barges d’évacuation le plus vite possible.

-En voilà une triste nouvelle.

Lança Richard Malvenne alors qu’il prenait ses aises sur la banquette et regardait autour de lui, les vingt derniers NEWMAN de la base s’occupaient de défendre une ligne de métro souterraine dont le tunnel semblait ne jamais finir, le tramway installé là était très noble et raffiné. Peu de gens en vérité connaissaient l’existence de ce réseau de tramway souterrain que les directeurs de Prison Island avaient décidé de construire un peu avant les évènements de l’Ark. Lorsque le docteur Eggman avait fait exploser l’île le réseau avait survécu et Winston avait décidé d’en poursuivre la construction une fois qu’il eut établi le centre de ses opérations ici. Une idée remarquable qui allait leur valoir la vie sauve. Richard se servit un verre de liqueur alors qu’il en servait un second et le tendait à son camarade de compartiment.

-Un verre Dr Merrel ?

-Mes précieux prototypes ! Introuvables ! Cria le docteur alors qu’il se lamentait à renfort de grands gestes dramatiques dont un renversa le verre sur la chemise de Malvenne. Des années de travail envolées en l’espace de quelques minutes ! Mes chers Pro-15 et 16 étaient des réussites ! De pures réussites ! Et Pro-24, Pro-24 si prometteur ! Oh ils doivent forcément être quelque part !

-Vous commencez sérieusement à m’agacer Docteur. Lança Richard alors qu’il essuyait l’alcool sur sa veste avec un mouchoir en dentelle. Soudain un grand bruit se fit entendre et Malvenne regarda à travers la vitre du tram. Il vit que le mur avait fondu avant de s’ouvrir et qu’une silhouette avançait dans la pénombre portant des vêtements en miettes, les NEWMAN pointèrent leurs armes sur l’homme alors que celui-ci lançait d’une voix gutturale.

-Repos soldats.

Les soldats baissèrent leurs armes alors que l’homme découvrait son visage se dévoilant. Auguste Winston, car c’était lui, avança vers le camion alors que derrière lui le mur se refermait hermétiquement, ses yeux étaient à présent deux orbes blanches suppurant de pouvoir alors.

-Ah Auguste ! Nous n’attendions plus que vous. Lança Malvene en souriant. Vous vous sentez bien ? Vos yeux sont en train de fumer.

-Moi ? Répondit Winston alors qu’il fermait les paupières. Lorsqu’il les rouvrit, ses yeux étaient redevenus normaux et sa voix avait pris un ton plus suave.

-Je ne me suis jamais senti aussi bien de toute ma vie.

Le président vit les portes du wagon s’ouvrir alors qu’il était précédé par tous les SSGM, il monta à son tour et les portes de verre se refermèrent derrière lui.

-Nous sommes prêts à partir Auguste. Vous avez quoi que ce soit d’autre à faire ici ?
Le président tourna les yeux vers les ténèbres du grand couloir par lequel Malvenne et Merrel étaient entrés. Il aperçut une forme rampante qui se trainait vers le wagon de toutes ses forces, il reconnut Vladimir qui titubait en se tenant au mur, du sang coulant de son ventre, il leva des yeux implorant vers Winston alors que celui-ci lui lançait un dernier regard affable et qu’il lançait à Malvenne

-Nous partons Richard.

Le tram quitta alors bon port, aspiré par le tunnel de ténèbres et abandonnant le comte d’Ombrelune devant le quai, Vladimir hasarda quelques pas, avant de tomber à genoux et de s’écraser face contre sol.

-Nous allons tous mourir ! Cria Brain ligoté aux pieds de Maximi. Repoussez les bateaux Maximi ! C’est notre seul espoir !

-Il doit y avoir une autre solution. Lança Kuamy alors que Maximi était perdu dans ses pensées, on dirait bien qu’ils devraient faire ça s’ils voulaient survivre…Ils n’avaient pas le choix, ses vents pourraient dévier quelques missiles, mais pas tous…Le seul moyen était de renverser les bateaux.

-L’émeraude ! Cria une voix alors que les échidnés se tournaient médusés vers Knuckles qui tenait le corps inanimé de Timothée contre lui, il envoya le souriceau vers Kuamy qui le rattrapa. Je sais qu’elle est là, où est elle ?!

-Je…Je l’ignore. Répondit Maximi.

-Eh bien cherchez la ! Elle seule peut tous nous sauver ! Le gardien se mit à courir vers la côte. Je vais tenter d’arrêter ces navires de guerre !

Sans attendre la moindre réponse, l’échidné sauta par dessus le port et se mit à nager jusqu’aux navires du GUN, fondant sur l’eau comme une torpille tandis que ses bras battaient la cadence à un rythme incroyable. Maximi se releva et cria.

-Vous avez entendu le gardien ?! Cherchez l’émeraude mère ! Dispersion !

L’échidné se dégagea d’une bourrasque alors qu’il partait faire le tour de l’île et que l’ARM se dispersait.

_-Magnum !Cria Lina au mercenaire alors qu’elle remontait les escaliers. Cette voie est débouchée ! Par ici !

Les mercenaires s’engouffrèrent à travers le couloir alors que toute la structure de l’île tremblait, le combat titanesque entre le gardien de l’émeraude mère et le petit mage avait causé d’énormes dégâts à l’édifice et celui-ci était en train de s’écrouler. Zackiel bondit retrouver Nitro qui l’attendait à côté de Kanna, toujours inconsciente. Le hérisson souleva la lynx et courut à la suite des humains tandis que derrière lui des poutrelles enflammées s’écrasaient. Talonné par White qui portait une Aphrodite colérique sur l’épaule, eux-mêmes poursuivis par une vingtaine d’échidnés mécontents. Malgré sa charge supplémentaire, le capitaine du GUN plongea dans un trou béant sur le côté, rattrapant un câble électrique qui pendait avant de sauter à l’étage inférieur, semant la troupe des soldats qui prirent un chemin plus évident. Le renard empêchait l’échidné d’appeler à l’aide, celle-ci ayant abandonné l’idée de battre des poings sur son dos pour préférer y enfoncer ses ongles.

-Oh merde oh meeeeeerde ! Cria Kneemerls alors qu’il voyait la passerelle où il évoluait bloquée par des débris en feu et qu’une énorme poutrelle tombait du ciel pour l’écraser. Il fut sauvé in extremis par Loki qui le saisi par la hanche et le tira hors du piège en sautant vers une paroi avant d’y adhérer abandonnant derrière le voleur son sac de possessions.

-Mes marchandises honnêtement volées ! Pleura Kneemerls alors que la poutre finissait de faire tomber sur la passerelle.

-Loki ! Cria Lina depuis les étages supérieurs.

-Allez y sans moi ! Lança le caméléon en balançant Knee dans les bras de la rouquine. Il y a quelque chose que je dois faire avant de partir !

-Loki ! Cria Lina. C’est de la folie ! Reviens ! LOKI !!

Mais le caméléon n’écoutait pas et plongeait dans les abysses. Quelques murs plus loin, Scias et Taoshymiru guidaient une troupe de mobiens en pleine fuite, le chien portait contre lui un jeune mobien renard qui n’avait plus la force de marcher quand une chute de débris tomba devant eux.

-La route est bloquée ! Cria le lézard tandis que Scias posait l’enfant à terre pour dégainer son sabre et se concentrer avant de taillader le mur de débris à la vitesse de l’éclair. Il arrivait à trancher l’acier qui leur bloquait le passage, mais cela ne le dégageait pas pour autant.
-Nous sommes perdus ! Gémit une mobienne Koala alors qu’elle tombait à genoux.
-Soyez forte ! Nous allons sortir d’ici ! Lança le bretteur canin tandis qu’il redoublait d’efforts.
-Laissez passer !

Derrière les deux épéistes se trouvait un groupe constitué d’un coyote, d’un tatou et de deux échidnés, Bruiser plongea vers les débris

-Ce qu’il vous faut c’est un peu de force brute !

Cria le tatou alors qu’il abattait un coup de poing à pleine puissance sur les débris déjà pré-tranchés par les bretteurs, les dégageant avec fracas du passage alors que les flammes et la fumée de ceux-ci étaient aspirées à l’intérieur du tunnel, faisant tousser les mobiens tandis que le lézard prenait l’enfant dans ses bras.

-En avant les amis ! Cria ce dernier tandis qu’il se précipitait à travers le feu et les flammes.

-Timothée…Gémit Karma alors qu’elle titubait aux côtés de Mot.

-Courage ma vieille ! Juste un petit effort !

-Dépêchez vous, tout va s’effondrer. Lança Scias alors qu’il saisissait Karma par l’épaule et la soutenait.

-Kanna !
Dans l’aile est de la grande tour Zackiel courait du plus vite qu’il le pouvait, esquivant des morceaux entiers de plafonds alors qu’il bondissait d’un bout à l’autre d’un gouffre.

-Kanna je ne te laisserai pas mourir ici ! Tu m’as sauvé la vie tant de fois, tu m’as donné la force de continuer alors que j’étais au fond du gouffre, je ne veux pas te perdre ! Je…

Le prince ravala sa salive alors qu’il se sentait soudainement pousser des ailes et qu’il fonçait à travers les couloirs aux néons clignotants.

-JE T’AIME ! Cria Zackiel alors que les yeux de la lynx s’ouvraient, réveillée par ce cri venant du fond du cœur.

-Qu…Quoi ? !

-AU S’COURS ! A MUWA ! AU VIOL !

-Mais tu vas la fermer oui ? !

Cria White alors qu’il descendait une échelle au-dessus du hérisson turquoise qui se tourna vers les deux fugitifs et pointa du doigt le renard.

-Lâche là !

-Ouais lâche moi espèce de sexiste ! Salaud ! Dinosaure partouzeur de droite ! Renchérit Aphrodite.

-Mais de quoi j’me mêle bon sang ! Cria White tandis qu’il descendait au niveau de Zackiel. Tu as une dame à sauver de la mort, et malgré qu’elle ait pas l’air consentante c’est mon cas aussi, alors ferme la et cours !

Zackiel allait répondre quand un pan entier de la tour s’effondra à côté d’eux. Ils n’avaient pas le temps de discuter de choses aussi triviales maintenant.

-Vous avez raison, nous en discuterons plus tard.

-Pas du tout ! Il a pas raison ! Dis lui d’me laAAAAH !

Aphrodite se mit soudainement à crier et porter ses mains à son front, la lune blanche sur celui ci était en train de virer au noir et laissait échapper des volutes de fumée rappelant celles des rejetons. Elle se tint le front tandis que Zackiel se tenait brusquement le cœur et qu’il tombait à genoux, lâchant Kanna, il poussa un hurlement qui se changea en rugissement bestial.

-Zackiel ?hasarda Kanna

Le sol choisit ce moment-là pour se rompre et séparer les deux équipes à nouveaux, envoyant le hérisson et la lynx aux niveaux inférieurs alors que White levait la tête vers le ciel à présent découvert. Celui ci avait pris une teinte violette en pleine journée

-Nom d’un chien c’est quoi ça ?

Au plus profond des profondeurs de Mobius, au dessus des lacs de lave bouillante se tenait Dark Gaia, la créature des ténèbres était colossale. De ses centaines de kilomètres de haut, il dominait la scène, ses crocs gros comme des immeubles étaient avides de victoire et acérés. De multiples tentacules jaillissaient de son dos tandis que de sa tête une dizaine d’énormes yeux globuleux étaient en train d’éclore. Des bras crevèrent ses flancs dans une explosion de liquide verdâtre alors que deux nouvelles paires de bras accompagnaient les premières. Dark Gaïa avait atteint sa véritable forme, le summum de sa puissance tandis que tous les fragments de son pouvoir étaient absorbés en lui, il plongera le monde dans la destruction totale et le chaos.

Mais pas si notre héros avait son mot à dire avant.

En effet, flottant au dessus de l’océan de magma se dressait un immense golem construit avec les grands temples qui avaient régénéré les Chaos Emerald, et sur ce grand temple se tenait Sonic le hérisson. Lui et Light Gaia avaient affronté Dark Gaia au-dessus de cet océan de flammes et l’avait affaibli au point de le pousser à rappeler toute sa puissance en lui. Le hérisson malgré cet adversaire redoutable, l’observa sans peur, toujours détendu et souriant, les aventures ne lui avaient jamais fait peur, et ce n’était pas maintenant qu’il commençait à s’amuser que celles ci allaient l’effrayer. Dark Gaia avait recouvert le monde d’un écran de nuit alors que son pouvoir seul empêchait le dernier continent de revenir en place.

La créature hurla et le hérisson courageux fronça les sourcils. Ils n’en avaient pas encore fini, loin de là. Les émeraudes du chaos, vidées de leur puissance par le docteur Eggman, avaient mis le monde en pièces, mais à présent elles étaient toutes régénérées et placées dans chacun des temples de Gaia, et celles ci depuis les divers membres du Golem se mirent à irradier avant de s’envoler retrouver leur porteur légitime dans une colonne de lumière aveuglante.

-C’est parti !

Cria le hérisson alors que les pierres de puissance se mettaient à tournoyer autour de lui pour lui prêter encore une fois leur force pour cet ultime combat. Explosant dans une lumineuse déflagration, Super Sonic leva les yeux vers la créature, minuscule point de lumière étincelante dans les abysses. Sans peur aucune, il avança vers son destin : Celui de sauver ce monde une fois de plus.

H-17min.

-Sortie droit devant ! Cria Magnum alors que la porte devant eux s’affichait.

-Vous n’entendez rien ? ! Demanda le fumeur derrière eux.

Les mercenaires tout en continuant de courir semblaient entendre une sorte de cri venant de l’étage supérieur de la prison tandis que devant eux tombait un Rhinocéros, transperçant au passage le plafond.

-Ceera ! Cria Rude avant de lui balancer l’émeraude mère depuis l’étage du dessus et que celle ci fut réceptionnée comme une énorme baballe sur le dos du Rhinocéros.

-Oh mon Lumbago ! Gémit Ceera, posant la pierre par terre et essayant de se redresser alors que Nitro atterrissait sur l’émeraude, l’écrasant un peu plus. Rude planta ses doigts dans le mur de métal et descendit en douceur jusque sur le plancher des vaches. Les gardes du corps n’avaient rencontré rien de plus que des portes fermées, alors ils avaient décidé d’y aller étage par étage en utilisant les trois tonnes de Ceera pour défoncer ceux ci et de balancer la pierre à travers celui là, un plan suicidaire mais qui avait marché jusque là.

-La sortie ! Cria Scias. Loués soient les Kamis !

La procession entière de mobiens se rua littéralement vers la porte alors que l’émeraude mère en travers de leur chemin se mettait à briller inexplicablement. Les samouraï se mirent à côté des portes et aidèrent les mobiens à passer leur chemin.

-Allez allez ! Tout le monde dehors !

-Trouvez nous un bateau ! Cria Taoshymiru à Mot qui leva le poing.

-Comptez sur moi !

-Allez dehors ! Cria Nitro en faisant signe à Bruiser et Armadillio.

Les deux gardes du corps saisirent à nouveau l’émeraude mère pour la sortir de la tour quand soudain les radiations émises par celles ci devinrent titanesque et un jet de lumière pourpre en jailli, frappant la tour avec un nouveau rayon d’énergie et que celle ci tremblait, Nitro, Rude et Ceera en contact avec la pierre furent propulsés à l’extérieur alors que la tour s’effondrait.

-La sortie ! Cria Magnum tandis que lui et X se précipitaient pour empêcher les débris de tomber devant celle ci mais trop tard, ils étaient enfermés à l’intérieur.

-C’est quoi le hic ?! Cria X alors que les rayons de la Master Emerald se faisaient plus denses et qu’une silhouette se créait au dessus de celle ci.

-Oh non. Pas ça. Murmura Linamarina alors qu’un rire nasillard éclatait soudainement dans la pièce, dans un flash de lumière aveuglant, la master emerald disparut et la silhouette se dessina plus clairement, remplaçant celle ci.

Le chevalier noir se redressa.

-Oh nom de dieu !

Cria Magnum alors qu’il dégainait son bazooka. Le fumeur fut plus rapide et son silencieux jaillit de sa veste tandis qu’en un éclair il tirait une balle dans le front, dans la poitrine et dans la gorge de l’ennemi qui ne prit même pas la peine d’arrêter les projectiles, les laissant le transpercer. Chaque impact semblait le désarticuler comme un pantin. La roquette de Magnum explosa ce qui restait de leur adversaire, balayant des débris dans tous les sens. Il y eut un moment de silence suivi alors par un rictus empli de folie.

-Je suis…Vivant ?!

Le chevalier se cabra alors que son hilarité se rependait dans tout le grand hall et que le visage de leur ennemi apparaissait à nouveau, le soleil d’argent arrogant. Il semblait fondu sur son visage car les dards de celui ci avaient été renvoyés à l’arrière de son crâne et son visage été défiguré dans un rictus horrible. Il rayonnait littéralement d’énergie et à chaque fois qu’il faisait un pas, les êtres réunis dans le grand hall devaient reculer pour ne pas être écrasés par sa présence oppressante. Le chevalier noir tourna ses yeux fous vers les mercenaires alors qu’il s’exclamait.

-J’ai fusionné avec le chaos, je suis devenu le plus grand mage de toute la planète ! Car à présent je suis la magie !

Le chevalier parlait mais au lieu d’entendre ce qu’il disait en se cachant derrière son masque l’explosion de chaos avait transformé le chevalier noir en une créature difforme, et le masque semblait avoir fusionné avec son visage pour ne faire plus qu’un, sa longue bouche narquoise s’ouvrant pour laisser s’échapper des éclats de rire fou. Son corps était démembré et scabreux, ses os étaient plus longs, plus cours, et il était horriblement bossu et arqué. C’est dans cette atmosphère de Chaos que Loki arriva, tenant entre ses mains la tête d’Omicron alors qu’il serrait les câbles qui la reliaient anciennement à son corps et que ses dents grinçaient.

-TOI ! Cria le caméléon alors qu’il rangeait la tête du robot dans son sac arrière et saisissait ses couteaux pour se jeter sur lui. MEURS !

-Pauvre puceron ! S’esclaffa le chevalier noir alors que les couteaux le traversaient et le tranchaient sans sembler provoquer le moindre dégât. Vos attaques sont dérisoires ! Je ne suis plus celui que vous avez connu à présent, je suis…

Ecartant les bras, il déchargea son énergie et envoya le caméléon au sol parcouru de langues de foudres qui lui électrisèrent l’échine. Le chevalier noir croisa les bras sur son torse et son apparence se modifia lentement. Sa cape fondue sur ses épaules se mit à s’étendre superbement dans son dos, de ses mains poussaient des manches rouges et un large col se dressa derrière lui, son masque s’étira pour s’agrandir. Les rayons du soleil d’argent se firent plus nombreux, plus fins. Son armure fut absorbée par le costume ne laissant que la robe rouge sang. Ses bottes se transformèrent en babouches et son treillis en collant, son manteau rouge se parcourut de carreaux pourpres alors que chacun des interstices s’ouvrait un œil exorbité qui pointait dans une direction. D’une main, il transporta Anubis depuis le dos de Magnum entre ses mains et le pouvoir qui la traversa la changea complètement, la lame de l’énorme épée commença à se réduire, le bout de celle ci s’entortillait sur elle même pour créer un long bâton d’or torsadé couvert de runes se finissant par un nœud et sur le sommet de celui ci jaillirent trois griffes noires articulées.

-Le Mage d’Emeraude !

Lança t’il avant d’éclater d’un rire tonitruant et que Bruiser aidait le caméléon à se relever.

-Désolé Chevalier. Lança Magnum en faisant craquer les articulations de son cou, on a pas le temps de s’amuser avec toi cette fois, on va te dégager du passage vite fait bien fait !

-J’vais te botter le cul jusque dans ton palais magicien d’Oz ! Cria l’Agent X en reprenant en main sa sulfateuse.

-Cette fois je n’échouerais pas. Répliqua le Fumeur en remettant un chargeur dans son silencieux.

-Allez Armadillio, fait ce que tu sais faire le mieux ! Lui lança Bruiser, Armadillio arma son fusil et répliqua.

-Me donne pas d’ordres !

-Omicron…Murmurra Loki alors qu’il se relevait avec difficulté. Espèce de salaud…

-Arrêter le Chevalier Noir…Linamarina arma son sniper avant de bondir à l’arrière. Un fait d’arme dont j’ai toujours rêvé !

-Ce combat n’est pas honorable, nous sommes neuf et il est seul. Fit Scias en secouant la tête. Quel intérêt de prendre ma revanche d’une manière aussi lâche ?

-Il en va de notre survie mon frère ! Si nous ne triomphons pas de lui nous en mourrons ici et maintenant. Fit Taoshymiru.

-Ne me comptez pas dedans ! Cria Kneemerls alors qu’il reculait en titubant, vous allez affronter ça ?! Vous êtes complètement tarés ma parole !

Les huit combattants encerclèrent le nouvel avatar du chevalier noir alors que son visage fondu se dotait d’un cruel sourire.

-Fous que vous êtes, vous n’avez aucune chance.

H-20 min

A l’extérieur, les échidnés avaient cessé les recherches, et pour cause, leurs chefs étaient en train de se rouler par terre de douleur, les yeux retournés dans leurs orbites alors qu’ils hurlaient et que la lune blanche se changeait en lune noire. Kuamy se tourna vers Brain.

-Vous allez m’expliquer ça tout de suite ou ça va très mal se passer !

-Vous avez des choses plus urgentes à régler non ? Lança Brain avec ironie alors que Kuamy tournait ses yeux vers les hommes de la Tolliver. En effet Geeze Howard était sorti des ruines dès qu’il avait entendu parler de l’explosion et il était déjà lui et ses hommes en train de récupérer des barges. La psionique serra les dents et Brain se roula par terre, le fait qu’il avait raison ne lui empêchait pas de lui assener une décharge mentale pour lui apprendre à être plus coopératif. Kuamy lança aux échidnés encore présents.

-Continuez à chercher l’émeraude mère ! Elle se retourna vers Brain et lui injecta une décharge mentale, le forçant à plier sous la force de son esprit. Alors ? !

-Ces marques sont liées au pouvoir de Dark Gaia, peut être veut il les récupérer à présent ? Lacha t’il avec une grimace.

-Comment effacez-vous ces marques ?!
-Une fois faites, elles sont définitives !

-Theorem…Elle serra son mari contre elle. Résiste !

L’esprit de Kuamy pénétra dans celui de Theorem alors que celle ci sentait une vague de douleur la transpercer en essayant de la repousser, elle avança malgré tout à travers les déflagrations de souffrance même lorsque celles ci étaient insoutenables, elle devait atteindre l’esprit de Theorem et le soulager de ces souffrances…Elle devait…

La douleur au lieu de s’atténuer se communiqua de plus en plus à elle et Kuamy se sentit vaciller, elle tenta de rompre le contact mais en vain, c’était comme si il l’aspirait en lui. D’un coup sec, Kuamy se dégagea de l’esprit de Theorem et haleta, c’était fortement déplaisant, elle avait l’impression que son cerveau s’était rompu d’un seul coup et elle eut un temps de battement avant de se tourner vers la flotte, épuisée.

-Nous comptons sur toi…Gardien.

Knuckles arriva contre la coque d’un des navires et bondit sur celle ci pour s’y accrocher et l’escalader, parvenu en haut de celle ci il se retrouva sur la plate forme du plus gros porte avion de la marine tandis que les soldats se tournaient vers lui, Knuckles leva les mains.

-Ne tirez pas, c’est moi.

-C’est Knuckles ! Le leader de la rébellion ! Feu !

Le gardien plongea derrière un avion pour éviter un tir de mitrailleuse.

-Qu’est ce qui vous prend nom d’un chien ?!

L’échidné se rappela alors de son clone qui s’était fait passer pour lui pendant tout ce temps et serra les dents, il avait envie de saisir l’avion et de le balancer dans la figure des soldats mais se retint. Il ne voulait blesser personne.

Jaillissant de derrière sa protection Knuckles piqua un sprint, slalomant entre les balles sans qu’aucune de celles ci ne parvienne à le toucher, il désarma un soldat en donnant un uppercut en plein dans son fusil avant de soulever le militaire à bout de bras et de le balancer sur la troupe, neutralisant ceux ci.

-A la bonne heure ! Cria l’échidné. Je viens parler avec votre chef, laissez moi passer !
-Je ne pense pas que ça soit aussi simple mon chou.

L’échidné se retourna et écarquilla les yeux avant de pointer du doigt celle qui se tenait derrière lui.

-Toi ?! Mais t’as décidé de me suivre ou quoi ?!

Derrière Knuckles avançait une mobienne qu’il ne connaissait que trop bien, une démarche des plus sensuelles et des plus légères entrainait la chauve souris au poil blanc devant l’échidné, elle posa la main sur sa hanche et lui envoya un baiser d’une main.

-Pour ton information je travaille ici. Lança Rouge alors qu’elle lui soufflait son baiser.

-Quoi ?! Tu travailles pour le gouvernement ?! Fit Knuckles alors qu’il se penchait sur le côté pour esquiver le baiser. Rouge soupira.

-Tu devais bien être le seul à ne pas être au courant.

-Je n’ai pas de temps à perdre avec tes histoires de bonne femme !

Rugit le gardien alors qu’il ignorait la chauve souris et courait vers le centre de commande. Celui ci fut envoyé au tapis d’un croche-patte avant d’être balancé dans les airs d’un coup de pied acrobatique en plein ventre avant même de toucher le sol, se retournant en plein vol, l’échidné écarta les bras pour planer au dessus de la chauve souris.

-Oh Je suis désolééeee …Lança Rouge avec sarcasme. On m’a promis que si j’arrivais à te mettre KO je pourrais récupérer ton émeraude.

-Quoi ?! C’est hors de question !

Les ailes de la chauve-souris se mirent à battre pour la propulser vers le gardien tandis qu’elle vrillait sur elle même et assenait un puissant coup de pied que celui ci para avec son bras.

-Tu n’iras pas plus loin. Lança Rouge avec un sourire sibyllin.

-Il est grand temps que je te rabatte le caquet !

Dans le ciel de puissants impacts naquirent au dessus du vaisseau principal du GUN.

H-17 minutes

Zackiel courait dans les couloirs alors que des explosions retentissaient de toute part, il serrait Kanna contre lui alors qu’il manquait à chaque fois de trébucher, le mal qui le rongeait était considérable et lui fauchait les jambes en permanence, finalement il déboula dans un grand hall entouré de lumière où il tomba sur un combat des plus mémorables.

Huit combattants s’acharnaient tous contre un humain seul vêtu d’un étrange costume tandis que les coups pleuvaient et qu’il ne daignait pas même bouger. Scias et Taoshymiru bondirent pour trancher l’homme de leurs lames mais leurs épées traversèrent le corps du chevalier sans le blesser alors que l’énergie remontait le long des lames et foudroyaient sur place les deux samouraï qui tombèrent à genoux, le corps encore fumant. Il fut ensuite reçu par un déluge de balles qui firent exploser la plupart des parties de son corps sous les impacts. Ces balles provenaient du feu de couverture assuré par l’Agent X et sa mitrailleuse lourde tandis que les balles de sniper de Lina et les tirs de silencieux ne faisaient que créer des impacts sur l’adversaire comme autant de gouttes de pluies. Bruiser et Armadillio tentèrent une approche directe mais lorsque le poing du tatou rencontra le corps du Mage d’Emeraude celui ci se mit à hurler alors que de la lumière jaillissait de ses yeux, de son nez, de sa bouche et de ses oreilles. Il fut alors soulevé dans les airs et projeté contre un mur, Armadillio lui tira une rafale de mitrailleuse à bout portant et pour toute réponse, le chevalier releva d’un coup le canon de son arme, le tordant vers le haut sans même bouger d’un pouce avant de le repousser. Le sol se mit soudainement à onduler comme si celui ci était devenu liquide et repoussa d’un geste ses assaillants en les faisant trébucher, la roquette de Magnum partit au dessus de lui et fit exploser malencontreusement le plafond, plafond que récupéra le magicien d’une main avant d’en tordre la structure pour se créer une gigantesque main de fer, véritable prolongement de son bras.

-Vous n’avez aucune chance. Vous n’avez aucune chance…Continuait à répéter le chevalier alors qu’il les repoussait comme des insectes.

-Si on ne sort pas d’ici l’île va exploser ! Et toi avec ! Cria Magnum.

-Moi ? Moi je ne mourrai pas, je suis déjà invincible, est ce que tu l’as oublié ? Je suis la Master Emerald à présent, rien ne pourra jamais me détruire. Vous, en revanche, vous allez mourir, tout ce que j’ai à faire, c’est vous regarder paniquer tout en vous terrassant un par un. En commençant par toi, adieu agent Magnum, vous fûtes un adversaire de valeur.

Il leva le doigt vers le mercenaire alors qu’un trait de lumière partait de celui ci pour le frapper en pleine poitrine, le mercenaire tituba en arrière et resta immobile quelques secondes. Comme si cela ne lui avait rien fait il sourit puis d’un seul coup tomba en arrière, les yeux révulsés dans ses paupières et de la bave plein la bouche. Le groupe regarda le meilleur d’entre eux tomber aux pieds de Zackiel qui n’avait même plus la force de déglutir

-Zackiel que se passe t’il ? Demanda Kanna dont la vision était encore floue. Est ce que nous sommes bientôt sortis ?

-…Oui…Nous sommes bientôt dehors…Courage. Je dois te laisser là le temps d’ouvrir la porte.

Avec délicatesse il déposa la lynx contre le mur alors que les humains se disaient qu’ils auraient du suivre Kneemerls, et que les mobiens continuaient à attaquer en dépit du fait qu’il était insensible au coups. Zackiel avança dans le champ de bataille, la douleur était tellement sourde en lui que tout était muet, il avançait au milieu des tirs et des explosions en se tenant le ventre et la tête avant de trébucher et de tomber aux pieds du chevalier noir. On lui criait de partir, mais il n’entendait rien et le feu petit à petit cessa de s’intensifier pour laisser le hérisson faire face au Magicien d’Emeraude qui le regarda de haut.

-Qu’avons nous là ? Tu te penses en état de me vaincre ? Je sens en effet un pouvoir sommeiller en toi, mais je doute qu’il soit suffisant pour…

Alors qu’il parlait les yeux de Zackiel se firent plus grands, ses pupilles se mirent à grossir dans ses yeux, il se libéra, laissant le mal envahir son corps. Le prince se mit alors à muter, ses pics se faisaient plus grossiers tandis qu’il se mettait à grossir, son costume éclata sous sa nouvelle structure osseuse et des crocs se mirent à pousser. Ses poils se firent plus drus et plus abondants, apparaissant alors Pro-24, le résultat des recherches du docteur Merrel aussi connu sous le nom de…

Zackiel le hérisson garou.

Eloignant son poing griffu de la poigne télépathique dans un mouvement presque naturel celui ci s’étira d’une dizaine de mètres sous les yeux ébahis de ses congénères alors que dans un cri il abattait la main griffue de toutes ses forces dans le torse du magicien d’Emeraude, celui ci éclata de rire.

-Je vois, tu n’es pas un mobien normal, mais tu n’es qu’une larve tout comme tes camarades, tu n’es pas de taille à m’affr…

Le poing de Zackiel frappa de plein fouet le torse du chevalier noir qui se mit soudain à hurler alors son corps se faisait à nouveau instable. Zackiel fut frappé par des torrents de foudres mais celui ci bien loin de se laisser repousser étira son second bras pour frapper le chevalier noir en plein visage c’est alors qu’une bien curieuse chose se produit. Tout d’abord Zackiel fut renvoyé en arrière pour s’écraser contre le mur derrière lui, mais au lieu de se laisser faire il utilisa l’élan que lui avait donné le chevalier noir pour se plaquer contre le mur, il sentait que ses reflexes et sa force avaient augmenté à leur paroxysme, il bondit de nouveau vers le chevalier et le frappa en plein ventre.

Le chevalier vola alors en poussière d’étoile tandis que sur le sol se trouvait à nouveau l’Emeraude mère. Dans un éclat le chevalier noir se rematérialisa, titubant il lança avec rage.

-Le pendentif des Arcanes ! Tu l’as utilisé pour me désolidariser de la Master Emerald !

Zackiel sourit alors que dans son poing fermé se trouvait le pendentif.

-Fini de jouer à présent !

Le chevalier déploya ses bras tandis qu’il réunissait de l’énergie.

-Non, le jeu ne fait que commencer. Je ne peux plus m’abreuver à l’émeraude mère à présent, mais partout dans ce monde il existe des utilisateurs de magie, ce sont des sources potentielles desquelles je vais pouvoir m’abreuver !

Alors qu’il parlait des centaines de lumières dorées jaillirent de toutes parts pour fusionner avec le magicien quand soudain un tir de Sniper éclata une des plumes du costume du chevalier. Linamarina rechargea son arme.

-Mais en attendant, tu es bel et bien palpable.

Les guerriers se relevèrent avec un regard haineux. Le Magicien d’Emeraude serra le poing alors que des flammes vertes se mettaient à crépiter sur la pointe de celui ci

-Ca ne m’empêchera pas de tous vous vaincre un par un.


H -15 minutes

A l’extérieur le combat sur le porte avion du GUN faisait rage entre le gardien et la séduisante voleuse de joyaux. Les deux rivaux couraient le long de la longue piste d’atterrissage, les jambes de Rouge se mirent soudainement à assaillir Knuckles dans un mouvement si rapide qu’on eut l’impression qu’il s’agissait d’un fouet. Elle décocha plusieurs attaques meurtrières en utilisant ses talons que le gardien esquiva maladroitement tandis qu’il contre-attaquait furieusement par une rafale de coups de poings. Le poing de Knuckles et la jambe de Rouge se rencontrèrent à nouveau alors qu’une onde de choc due à l’impact entre les deux combattant faisait presque reculer les avions stationnés sur le pont, soudain ce fut la bataille totale. Les attaques des deux mobiens devinrent tellement rapides qu’il en restait des images rémanentes sur la rétine de tous ceux qui observaient le combat, donnant l’impression que les deux adversaires possédaient réciproquement mille bras et mille jambes. Finalement Rouge assena un coup de pied en pleine mâchoire du gardien qui recula sur plusieurs mètres, plantant ses poings dans la piste d’atterrissage pour se freiner.

-Que se passe t’il ? Demanda Rouge avec arrogance. Alors que ses ailes battaient dans son dos. Tu as l’air encore plus faible que d’habitude.

- Tais-toi ! Cria l’échidné alors qu’il haletait.

Rouge fronça les sourcils et observa son vieux rival grincheux en pinçant les lèvres. Quelque chose clochait dans le comportement de Knuckles, surtout si il avait fait, comme les rapports du gouvernement l’indiquaient, la guerre depuis des semaines, il devrait être au top de sa forme et l’ARM aurait du remporter des victoires bien plus facilement…Mais Knuckles n’était jamais apparu sur un champ de bataille, Pas même pour motiver ses troupes, et à présent elle le retrouvait haletant et fatigué, ses poings étaient mous, son œil était vide de cette flamme qui brulait généralement lors de leurs affrontements. Qui plus est, elle savait que c’était un crétin, mais pourquoi prendre la peine de venir sur le porte avion principal alors qu’ils allaient réduire tous ses soldats à néant dans quelques minutes ? A la rigueur si il s’était contenté de les démolir les uns après les autres ça aurait été plus logique, mais il ne l’avait pas fait, plus bizarre il était venu en ami. Rouge finit par hausser les épaules et lancer.

-C’est tout pour aujourd’hui.

-Quoi ?! Cria le gardien alors qu’il se remettait en posture et enchainait quelques jabs. J’en ai pas fini avec toi !

-Ca ne m’intéresse plus. Remettons ça à plus tard tu veux bien ?

-Qu’est ce que tu racontes, ne me dis pas que tu as peur ?

Rouge se massa l’arrête du nez et soupira en tournant le dos au gardien, décidément il ne comprendrait jamais rien aux femmes. Elle croisa les bras et lança un regard distant à Knuckles.

-Tu es venu ici pour quelque chose non ?

Le gardien se releva et avança vers la chauve souris.

-Ouais, c’est vrai, je…

Il bondit en arrière alors qu’une balle de sniper manquait de lui transpercer la poitrine, il lança à Rouge.

-Dis d’abord à tes copains d’arrêter ou je leur balance un avion dans leur cockpit !

Rouge fit signe au tireur embusqué dans le centre de commande de cesser le feu. Il lança.

-Commandant, l’agent Rouge demande un cesser le feu, et le terroriste a cessé toute activité hostile.

-Je vois. Répondit Stillson en lançant un regard méprisant à Rouge à plusieurs centaines de mètres de lui mais qu’il distinguait grâce à ses jumelles. Il lança à son sniper.

-Il me semble évident que l’Agent Rouge s’est rangé du côté de l’armée révolutionnaire, ses états de service aux côtés de l’échidné sont bien connus. Profitez du fait qu’elle croit nous avoir de notre côté pour l’abattre.

-Oui mon commandant. Lança le soldat en armant à nouveau son fusil.

-Mais qu’est ce qu’ils font ? Lança Rouge avec agacement alors que Knuckles levait soudain un sourcil et plongeait sur la chauve souris.
-Attention !

Fit il en plaquant Rouge au sol pour esquiver une balle, ils se mirent à couvert derrière un avion.

-Ils veulent la guerre ils vont l’avoir ! Cria Knuckles.

-Il doit y avoir un malentendu commença Rouge.

-Ils ont essayé de nous tuer ! Le silence de la chauve souris fit se lever l’échidné. Je sais ce que j’ai à faire. Si je ne peux pas leur demander d’arrêter les missiles par la parole, je le ferais par la force.

Le gardien fit craquer ses poings et avança d’un pas décidé vers le cockpit alors que les hauts parleurs résonnaient

-Alerte, intrus sur le bateau, l’agent Rouge s’est alliée à l’ennemi, tirez à vue !

H-10 minutes

Au plus profond de la base le corps inanimé d’Horgelus se mit à grésiller avant de disparaître et reparaître un peu plus loin. Son visage était en sang et il hoqueta un peu alors qu’il se posait contre le mur. Il regarda sa main couverte de petits fleuves rouges et il chercha ses lunettes pour les remettre sur son nez, celles ci avaient été brisées lors de l’impact. Il maugréa dans sa barbe avant de se tenir le nez, brisé par ce misérable tatou. Il allait leur faire payer, il allait trouver un moyen. Mais avant il fallait déjà qu’il sorte d’ici, il avait entendu le message du Fumeur, il n’y avait plus de temps à perdre, alors qu’il commençait à tituber vers la sortie un cri venu du plafond l’interpella et il leva la tête avant d’être écrasé violement par White et Aphrodite.

-Ouf, on dirait que j’ai réussi à atterrir sur quelque chose de mou…Oh.

Fit White en regardant Horgelus, il prit Aphrodite dans ses bras et regarda l’échidnée qui s’était à présent tut. Elle semblait en train de devoir fournir un effort intense, ses yeux étaient fermés et elle transpirait beaucoup, comme prise d’une lourde fièvre, la marque sur son front était brulante, Le capitaine soupira.

-Je savais bien que c’était naze ce tatouage. Allez tiens le coup ma grande, me claque pas dans les doigts. J’ai encore des tas de choses à te reprocher.
-C…C…Connard.

Murmura doucement Aphrodite alors que sa respiration s’accélérait. White se tourna vers Horgelus et lui tendit la main.

-Pas trop de mal mon vieux ?

-Je sens plus mon dos.

-Ah, fit White, en callant à nouveau Aphrodite sur son épaule et en se grattant la joue. Je sais pas comment je vais te sortir de là, j’ai pas de place pour deux personnes !

-Vous en faites pas. Fit Horgelus en faisant apparaître un pistolet dans sa main. Vous allez me porter dans les bras à la place de cette femme.

Pour toute réponse White écrasa négligemment la main d’Horgelus alors qu’il lâchait l’arme et que celle ci s’évaporait, révélant une illusion, White lui écrasa le visage avec un coup de Ranger bien placé et laissa le hérisson tomber à moitié mort au sol.

-J’entends des cris là bas. Fit White qui se mit à courir vers les escaliers

Dans le grand hall le combat avait commencé Scias et Taoshymiru bondirent vers le chevalier qui affronta les deux samouraï armé de son sceptre avec aisance et grâce. Il détournait leurs assauts en se riant de leurs tentatives avant de les arroser d’une pluie de boules de feu qui fit mettre tout le monde à couvert tandis que le Fumeur le mitraillait de balles et que le chevalier les repoussait toutes d’une main, il rencontra un coup plongeant de Loki qui lui assena une frappe en pleine nuque avant de le saisir par la tête et de lui assener des coups de poings sur le crâne. D’une simple pensée le chevalier se débarrassa du caméléon en le propulsant contre le plafond alors que Linamarina lui tirait une balle dans le bras, celle ci traversa le bras de part en part avant que les chairs du chevalier ne se régénèrent d’elles même

Le chevalier noir esquiva un assaut de Zackiel en le renvoyant en arrière avec ses pouvoirs. Tant qu’il n’entrait pas en contact avec le pendentif il devenait graduellement plus fort. Vint alors un assaut conjoint de Bruiser et de X tandis que l’Agent le frappait en écrasant sa Gatling sur son flanc droit et se voyait paré par le simple bras du surhomme, Bruiser lui écrasa les orteils d’un bon placement de pied avant de lui démolir le genou d’un coup de poing dévastateur le forçant à plier l’échine alors qu’à ses pieds, Armadillio affichait un large sourire et lui assenait un coup de pied dans l’entrejambe qui fit peu d’effet.

-Espèce d’idiot ! Cria sèchement le chevalier, mon corps matériel n’est plus depuis…

Il n’eut pas le temps de finir alors qu’un coup de crosse du fusil en plein menton le fit chanceler.

-Maintenant que j’ai attiré ton attention.

Gloussa Armadillio en chargeant le chevalier qui se retrouvait à présent boiteux, celui ci se recroquevilla sur lui même avant de libérer d’un seul coup une onde de force qui repoussa les protagonistes en arrière.

-Vous avez beau m’attaquer encore et encore le résultat sera le même pauvres fous ! Je suis l’incarnation du chaos ! Vous ne pouvez rien contre moi !

Il créa une série de javelots ressemblant à de la foudre dans ses mains alors qu’il les propulsait sur ses adversaires, X s’interposa sur la trajectoire des projectiles et reçut les cinq éclairs en pleine poitrine alors que celui ci reculait sous l’impact.

-X ! Cria Lina.

-Je sais ce que j’ai à faire ! Cria t’il, mêle toi de tes oignons ! X cracha un peu de sang alors qu’il tombait à genoux. En un claquement de doigt, les foudres revinrent entre les mains du Mage.

-Imbécile. Susurra t’il.

-Et ta sœur ? Répliqua X alors qu’il se relevait tant bien que mal comme une véritable machine humaine. Titubant il pointa du doigt le mage d’Emeraude

-Les gars, je sais qu’on peut se le faire, il fait peut être le fanfaron, mais on l’a forcé à attaquer, ça veut dire qu’il nous craint maintenant, même un peu. Il tourna son regard vers Zackiel et lui adressa un clin d’œil tandis qu’il avançait vers le magicien à la robe couverte d’yeux. Le prince le regarda d’un air grave et hocha la tête.

-Y’a rien de plus Badass que de combattre comme un héros…tu permets ?! Cria l’Agent X en dégainant deux grenades et en courant vers le mage, celui ci soupira alors que d’un geste il donnait un puissant coup de cane en avant, fauchant les jambes de X qui volèrent des deux côtés de son corps alors que l’homme à présent cul de jatte balançait ses grenades aux pieds du chevalier et que celui ci les déviait de deux coups de pied négligents. La déflagration propulsa X à l’autre bout de la pièce.

-X ! Cria Loki alors qu’il se précipitait à ses côtés, réponds moi ! Fit le caméléon alors qu’une marre de sang s’échappait de sous son corps. L’ennemi bailla.

-Vous ne m’amusez plus. Il est temps d’en fin…

Deux bras puissants jaillirent de derrière le chevalier et le ceinturèrent puissamment alors que d’un seul coup il sentait sa cage thoracique se broyer, tournant son monstrueux visage derrière lui il aperçut une carrure et un visage qu’il ne connaissait que trop bien.

-TOI ?!

-LA PUIssance, la puiSSAnce !

Les yeux de Magnum étaient devenus blancs alors que sa masse musculaire avait tellement grossi que sa chemise et sa veste avaient explosé sous l’excédant de muscles, ses poings étaient largement aussi gros que la tête du surhomme et ses muscles larges comme son tronc. Magnum et le Chevalier noir s’étaient affrontés bien des fois. Mais bien peu de gens connaissaient le secret qui se cachait derrière Magnum, il était une des rares personnes à l’avoir vu et à avoir survécu. Le corps de Magnum réagissait à l’énergie Chaotique déployée par les objets telles que les émeraudes du Chaos, les émeraudes le rendait plus fort, plus résistant, et quand il entrait en contact avec celles ci il en perdait presque la raison et développait une seconde personnalité avide de pouvoir. Il avait dû activer cette frénésie lorsqu’il avait projeté son rayon d’énergie sur lui. La force chaotique au lieu de l’anéantir l’avait rechargé à son paroxysme et à présent il lui tordait les os et les brisait aussi facilement que si ils étaient en verre. Il sentit sa cage thoracique exploser sur ses organes alors qu’il crachait du sang.

-C’est le moment ! Cria Zackiel.

La suite du combat fut complètement à sens unique, le Fumeur décocha trois de ses dernières balles dans le torse du chevalier alors Scias et Taoshymiru se jetaient sur lui dans une attaque symétrique pour lui trancher les deux bras dans un hurlement. Bruiser lui brisa le second genou d’un coup de poing alors qu’Armadillio lui éclatait les côtes d’un coup de fusil. Lina tira une balle de sniper qui fit exploser le lobe droit du crâne du magicien et rebondit littéralement sur les pectoraux de Magnum.

Le magicien s’écrasa au sol, sa main longeant le torse de Magnum qui se voyait petit à petit revenir à la normale tandis qu’un fin rayon d’énergie chaotique passait de lui au chevalier noir, qui n’était plus qu’un petit tas sanguinolent sur le sol et qui arrivait à peine à bouger, articulant par borborygme alors que Loki le regardait dans les yeux. Il leva son couteau et l’observa quelques secondes, repensant à Omicron et au mal que cet homme lui avait fait, il abattit le poignard vers la gorge du chevalier et s’arrêta.

Non.

Ca n’en valait pas la peine. Il n’en mourrait pas, et il n’était déjà plus qu’une loque. Car oui, aussi surprenant que cela l’était, le chevalier noir n’était pas mort et regardait avec des yeux exorbités par la douleur ses assaillants tandis qu’il se trémoussait sur le sol. Magnum tomba à genoux et passa les mains devant ses yeux.

-Que s’est il passé au juste ? Lança le mercenaire avec un air sombre.
-Plus tard ! Cria Zackiel alors qu’il étirait ses membres et les abattait sur les gravas, explosant ceux ci et dégageant la voie grâce à sa force colossale. Il se précipita vers Kanna et la prit entre ses bras. Pour l’instant nous devons sortir au plus vite !
-Il ne reste plus que cinq minutes et quarante-sept secondes. Proclama le Fumeur en regardant sa montre.
-Allons y ! Cria Bruiser alors que les mobiens sortaient tous de l’établissement, Magnum récupéra X sous son bras et le tira vers la sortie, ses moignons créant des trainées de sang derrière lui. Les mercenaires abandonnaient l’émeraude mère derrière eux

H-8minutes

Sur le champ de bataille c’était l’hécatombe. Tous les généraux et tous les utilisateurs de pouvoirs se retrouvaient dans l’état lamentable qu’était celui d’Aphrodite. Incapable de bouger d’un pouce alors que leur pouvoir avait été drainé, la Tolliver avait récupéré une des barges du GUN et se taillait d’ici en se faisant passer pour des soldats, les échidnés eux continuaient à chercher l’émeraude mère en vain alors que des refugiés tentaient de monter sur des vaisseaux du GUN pour fuir, parmi eux Mot et Karma qui avançaient en trainant vers le bateau. L’alchimiste déposa le voleur sur le pont avant de se retourner vers l’île. Contrairement à Mot qui bouillait à présent de fièvre, l’alchimiste avait repris des forces graduellement et à présent était dans une forme olympique malgré ses blessures. Mot rassembla ses forces pour crier

-Viens ! Tout va s’effondrer !

-Je vais chercher Timothée, je ne peux pas partir sans lui.

-Tu es complètement folle !

Karma se mit à courir vers l’île en ignorant les suppliques de Mot alors que celui ci tendait la main désespérément vers la silhouette qui s’éloignait de lui.

-A…Attends

Le chasseur de trésor tenta de se lever pour s’écrouler au sol il tapa du poing sur le pont avant de crier

-Merde à la fin !

Sur l’île Kuamy et Theorem étaient assis côte à côte, front contre front, essayant de surmonter ensemble l’épreuve alors que leurs mains se liaient. Maximi et Noval étaient dans le même état alors que ce dernier essayait tant bien que mal de se lever, mais plus aucune énergie ne circulait en lui. Quant à Brain il essayait de profiter de la situation pour se détacher le plus vite possible. Rude et Ceera regardaient l’entrée de la base.

-Qu’est ce qu’on fait ? Demanda Ceera à Rude.

-White est fiable je lui fais confiance, répondit le chef des gardes du corps. Il sortira la patronne de là, il faut que nous préparions une barge avant qu’il n’y en ait plus.

-Allons y dans ce cas.

Pendant ce temps sur le porte avion la bataille faisait rage. Knuckles et Rouge se trouvaient loin sur le pont et devaient encaisser le feu nourri des soldats du GUN. Impossible de faire une attaque frontale dans ces conditions, Rouge lança à Knuckles alors qu’elle appuyait sur les commandes de la montre sur son poignet.

- Occupe-toi d’eux pendant que j’alerte le GUN !

-Pas de problème Cria Knuckles. Accroche-toi bien !

Lança le gardien alors qu’il courait vers le bord du porte avion et plongeait sous l’eau pour arriver sous la coque. Il lui aurait été facile d’un coup de poing bien placé de fendre le vaisseau en deux et de le faire couler ou de balancer quelques avions dans le cockpit pour détruire le centre de commande, mais ces soldats étaient innocents. Et même dans le cas où ils ne l’étaient pas, le meurtre était indigne de sa fonction. Alors quitte à combattre autant le faire intelligemment. Le gardien se plaça sous un point précis du bateau de guerre et frappa avec modération. Transmettant dans le fer une vibration, tout le bateau se mit à trembler comme si il avait frappé un gros rocher et les soldats tombèrent au sol, que ce soit sur le pont ou dans les cabines. Rouge se précipita alors sur les hommes armés avec une vitesse de pointe impressionnante et les dégagea de son passage avec quelques coups de pied avant d’escalader la paroi menant au cockpit pour rencontrer soudain le tir d’un pistolet de défense qui la foudroya d’un courant électrique puissant alors qu’elle tombait comme une masse vers le bateau. Knuckles surgit de sous les flots à ce moment là pour rattraper sa compagne entre ses bras avant qu’elle ne s’écrase au sol.

-Ca va ? Demanda-t-il.

-Des collants tout neufs ! Cria Rouge à peine sonnée par le choc alors que son costume était en piteux état. Ils vont regretter de m’avoir mise en colère ! L’échidné cligna des yeux quelques secondes en regardant Rouge déblayer le passage des soldats du GUN gardant le poste de commande avant de se dire à lui même.

-Des collants…Tu t’inquiètes vraiment pour quelque chose comme ça ?

Rouge enfonça la porte en acier blindé d’un coup de pied et celle ci vola d’un bout à l’autre du couloir alors que la mobienne faisait signe à Knuckles de la suivre.

-Alors tu viens ? On va pas y passer la journée !

-J’arrive ! Cria le gardien alors qu’il suivait la chauve souris à travers les cabines et que l’échidné défonçait toutes les portes qu’il trouvait sur son passage.
-Où est la salle de commande ?

-Tu es bête ou quoi ?! Elle est tout en haut du navire !

Les deux mobiens progressaient dans le bateau et Stillson grinça des dents. Comment allaient t’ils les arrêter sans endommager l’appareil à présent ?

-Mon commandant ?

-Préparez trois rangées de soldats dans le dernier couloir, vous ferez feu dès qu’ils tourneront, nous ne les laisseront pas avancer plus loin !

-Bien monsieur !

Les deux mobiens se ruèrent comme des brutes vers le centre de commandes alors qu’arrivé au tournant d’un couloir Rouge arrêtait Knuckles.

-Défonce cette porte !

Knuckles éclata la porte en acier d’un coup de poing alors que derrière elle se trouvait Roxanne, menottée a un radiateur qui écarquillait les yeux quand la porte défonça le dit radiateur.

-Mais qu’est ce que…

-C’est pas là ! Cria Knuckles

-Je sais ! Prend la porte avec toi ! Cria Rouge tandis que Knuckles soulevait l’énorme porte de métal et tournait le dos à Roxanne.

-Et maintenant ?

-Charge !

Les soldats ne comprirent même pas ce qui venait vers eux, Knuckles déboula au bout du couloir comme un boulet de canon et décocha la porte vers les soldats qui plongèrent sur les côtés pour esquiver l’impact, tout ça pour se faire impitoyablement écraser par les talons haut de Rouge. Les deux mobiens « encerclèrent » Stillson qui reculait.

-Ca va pas la tête ?! Cria Knuckles. T’as failli nous tuer !

-Je viens d’avoir le Commander, fit Rouge d’un air sombre. Il n’a jamais ordonné la destruction de l’île ! Arrêtez ça tout de suite !

-L’île ? Fit Knuckles en marquant une pause avant de se souvenir. Bon sang ! L’île ! Fit il avant de plonger à travers la vitre dans la mer et de nager à toute vitesse vers la côte.

-Vous arrivez trop tard ! Cria Stillson avec un sourire narquois. Le processus est enclenché, il n’y a plus moyen de l’arrêter.

-Ôtez vous de là !

Lança Rouge en donnant un coup de pied dans les côtes de Stillson et en passant devant le tableau de commande, elle regarda celui ci et pianota sur l’ordinateur. Les mots « Annulation impossible » apparurent en rouge devant l’écran, elle pianota à nouveau alors que les mots « Changement de coordonnées impossible » apparaissait également. La chauve souris pinça des lèvres, cet abruti de Stillson avait vraiment bien fait son travail. Elle entreprit de démonter la carlingue de l’ordinateur pour voir devant elle les fils reliés au mécanisme de déclanchement…Elle allait devoir désamorcer le lancement.

H -5 minutes.

-Pfff pfff…Tu pèses une tonne nom d’un chien ! Quand est ce que tu te mets au régime ! ?

Cracha White alors qu’il trottinait vers la sortie de la base, ca faisait plusieurs bonnes minutes qu’il courait dans un escalier en colimaçon avec Aphrodite sur l’épaule. Au bord de la fatigue le capitaine arriva finalement devant le grand hall d’entrée par lequel il avait pénétré, à ses pieds un cadavre, devant lui l’émeraude mère.

-Comment ce truc est il arrivé jusqu’ici ?! Fit White avant de reprendre ses esprits. Non, y’a plus important que ça, il faut que je sorte d’ici. Fro ?

Aphrodite sur son épaule semblait avoir perdu connaissance et respirait avec difficulté, le renard polaire lui lança

-Courage ma vieille on est bientôt sorti.

Fit il alors qu’il courait vers la porte. Il pouvait voir à travers celui ci les embarcations à quai alors qu’il courait vers celle ci. Le temps s’arrêta alors. La bouche du renard s’ouvrit mais aucun son n’en sortit. Le javelot transperça la cheville du mobien. White s’effondra au sol, transpercé par une douleur atroce, ses mains tentèrent de rattraper Aphrodite avant qu’elle ne touche le dallage, en vain, l’échidné tomba lourdement au sol et roula un peu sur celui ci, la douleur de l’impact ne sembla pas être comparable à celle qu’elle éprouvait en ce moment.

Derrière lui le chevalier noir se relevait une fois de plus, horrible et difforme, mutilé de toute part, il cracha.

-Je ne serais jamais…VAINCU !

White sera les dents, la douleur l’aveuglait complètement, il ressentait comme des langues de foudre balayer tout son être, et exploser au niveau de sa blessure au bras et à la cheville. Il poussa un cri de douleur avant de se tordre sur le sol, incapable de faire le moindre geste, il planta de toutes ses forces ses doigts dans les rainures du dallage alors qu’il se tirait vers Aphrodite…Prendre la fille…Sortir d’ici…Survivre, à tout prix…Il approcha sa main du bras de l’échidné mais eut le souffle coupé par un violent coup de pied l’envoyant rouler sur le côté. Le Chevalier noir se jeta goulûment sur Aphrodite, portant sa main à sa gorge, l’échidné se mit alors à hurler de douleur alors que la foudre passait de son corps au sien, régénérant petit à petit le corps du chevalier noir tandis que la lune noire disparaissait. White tenta de crier le nom de son amie mais la douleur cinglante lui mordit le ventre et tout ce qu’il put faire fut de fermer les yeux pour échapper a ce spectacle immonde.

-Le pouvoir…Tant que j’aurais le pouvoir…Rien ne pourra se mettre en travers de mon chemin…

Le chevalier laissa tomber le corpsd’Aphrodite fumant au sol comme une poupée de chiffon, la lune noire y avait disparu…White regarda tout cela de sa vision brouillée et murmura.

-…Fro ?…

S’enquit il alors qu’il rampait vers elle et posait sa main sur sa joue qui se faisait de plus en plus froide. Il sera les dents alors qu’il sentait une boule lui monter au niveau de la gorge.

-…Fro allez déconne pas, lève toi…On est presque sorti d’ici…On a fait tant de chemin ensemble…Et il y a encore tant de choses pour lesquelles je dois te faire payer…

Il put la voir alors clairement, le corps de celle avec qui il avait trouvé la sérénité…Cela semblait faire une éternité depuis qu’ils s’étaient rencontrés et avaient sympathisé…Chacun voulant dominer l’autre dans une relation de force, chacun ne supportant pas d’être le soumis, chacun essayant d’appliquer sa loi…Mais derrière cela il y avait quelque chose de plus profond que ça…Bien plusprofond…De l’amour.

-FRO !

Cria le capitaine de l’inquisitiondans une voix noyée dans un sanglot alorsqu’il serrait ce corps qui l’avait tantmalmené ces deux dernières semaines, les larmesse mirent à perler le long de ses joues…Aquoibon avoirtant souffert entre les mains du GUN si il n’était même pas capable de prévenir ce genre de tragédies ?!Pendant tant de temps il avait cru pouvoir retenir la vie entre le corps de ses hommes, de ceux qu’il aimait…Ca ne pouvait pas, ça ne devait pas se finir comme ça…Les larmes sur les joues de White coulèrent à flot alors qu’il serrait le corps de son amante contre lui en tremblant de toutes parts, les larmes inondant ses joues alors que le chevalier ignorait les deux mobiens et s’approchait en rampant de la Master Emerald.

-Idiots, tout cela ne fait que commencer, je reviendrai, je reviendrai toujours plus fort, grâce au pouvoir de la Master Emerald, je ne peux pas être vaincu ! JAMAIS !

Le chevalier se trainait pitoyablement et tomba à genoux devant la gemme, appuyant son corps contre celle ci pour ne pas tomber alors qu’il partait dans une hilarité et que la main de White se refermait sur l’épaule morte d’Aphrodite, son autre main touchait le sol, s’appuyant pour ne pas s’écrouler sous ses blessures et sous le coup que celui ci venait de recevoir…En plein cœur. C’est alors que sa main rencontra un manche, une arme. Inconsciemment il la saisit et la porta à ses yeux. Il s’agissait d’un 475 WILDLEY MAGNUM. Calibre lourd que le mercenaire éponyme avait laissé derrière lui. Sans même réfléchir il le prit en main et braqua le dos du crâne du chevalier qui se tourna vers lui.

-Merde ! Cria t’il alors qu’il réunissait ses forces

-Retourne rôtir en enfer, SALOPERIE ! Cria White avant d’appuyer sur la gâchette du Magnum. Le tir du canon cracha pratiquement de la lumière alors que celui ci tirait une balle dont la détonation couvrit les derniers mots du chevalier noir. L’effet fut surpuissant, comme c’était le cas avec les calibres lourds, la balle fusa droit dans la tête du chevalier noir alors que celle ci explosait sous l’impact du coup et que White était projeté en arrière. Les armes à calibre lourd ne devaient être maniées que par des hommes robustes, car le recul pouvait être monstrueux. Il hurla et se roula au sol. La détente de l’arme avait été si puissante que le recul lui avait déboité le bras.

Le Chevalier Noir poussa un hurlement guttural et se mit à se désagréger soudainement en une pluie de poussière d’étoile qui se répartit partout dans la pièce. White se tint l’épaule en haletant, dépassant l’arme qu’il avait lachée lors de la déflagration de puissance qu’elle avait crachée. Les yeux encore rouges de larmes, il utilisa son bras transpercé pour se hisser, sans succès. Il planta ses ongles dans les rainures du dallage pour se donner la force d’avancer, ravalant la tristesse pour laisser place à la rage de vivre et vaincre. Il poussa un nouveau cri alors qu’il sentait un de ses ongles se casser sous l’effort mais malgré sa main ensanglantée, il fit tout pour se rapprocher d’Aphrodite avant de s’écrouler, à bout de force contre elle…

-White…

Le murmure de la voix de l’échidnée était faible, son pouls encore plus, elle tourna des yeux mis clos vers lui alors qu’une main passait dans son cou. Mais White était trop épuisé pour faire quoi que ce soit…

-White…Je ne te laisserais pas mourir ici…

Alors serrant les dents, surmontant la douleur dans son corps et dans sa tête, elle réunit ses forces alors qu’elle s’asseyait, lui demandant un énorme effort, puis elle se mit à genoux et d’un seul coup elle se redressait, portée uniquement par son immense volonté, elle avait vaincu un handicap de trois semaines rien que pour pouvoir marcher ces quelques pas. Elle saisit le renard par le col et se mit à continuer à aller de l’avant, titubant, elle s’était relevée pour la première fois en plusieurs semaines alors que ses jambes engourdies tentèrent de traîner le corps de White sur quelques centimètres avant de se laisser tomber contre l’émeraude mère. Elle posa ses mains sur la pierre en haletant et poussa un cri de souffrance alors que des larmes de frustrations se mirent à couler de ses joues et qu’elle tapait contre la pierre qu’elle avait tant voulu protéger., Aphrodite lança.

-AIDEZ LE ! JE VOUS EN PRIE ! J’ai fait tellement d’effort pour vous sauver, ne nous abandonnez pas…Vous êtes la pierre de tous les miracles ! Aidez le ! Aidez le je vous en prie ! Prenez ma vie si il le faut…

Les poings de l’échidnée faiblirent alors qu’elle éclatait en sanglot, son front posé contre la Master Emerald elle serra les dents…

-Je ne veux pas mourir…J’ai peur…Je ne veux pas qu’il meure…

Fit elle en s’étranglant entre deux sanglots tandis qu’elle se serrait contre la pierre et frottait sa joue sur la surface froide du joyau…

-S’il vous plait…

_ -Lui parler ne servira à rien, tu n’es pas une gardienne après tout.

Aphrodite leva les yeux et se retrouva nez à nez avec Knuckles, son corps trempé ruisselant de larges gouttes d’eaux dessinant ses pectoraux vi…

Pour toute réponse Aphrodite se gifla pour reprendre ses esprits, ce n’était pas le moment. Elle posa les mains sur le sol et commis l’irréparable. Pour la première fois de toute sa vie elle s’inclina devant quelqu’un.

-Gardien, je vous en prie…Sauvez le.

Knuckles se tourna vers White et la dévastation faite par le chevalier noir et regarda Aphrodite avec dédain.

-Quelles horreurs, quelles atrocités ont été commises en mon nom…Mes ancêtres avaient raison, le pouvoir de l’émeraude est trop puissant pour être jamais utilisé avec sagesse. Vous n’êtes que des animaux.

Aphrodite gardait sa tête entre ses mains en sanglotant alors que Knuckles la regardait avec un air sévère.

-Mais je serais un animal moi même si je vous laissais mourir ici. Lança-t-il en souriant.

-Lancement des missiles dans trente secondes

Rouge serra les dents alors qu’elle regardait les fils de l’ordinateur, elle avait isolé cinq fils de couleurs différentes et l’un d’entre eux commandait à la flotte de lancer les missiles sur l’île…Elle devait savoir lequel c’était.

- Les serviteurs sont les sept Chaos Emeralds…

Lança Knuckles alors qu’il posait le gant sur l’émeraude mère et que celle ci se mettait à irradier la pièce d’une lumière verte et apaisante, illuminant le hall d’effets grandioses alors que l’échidné rouge fermait les yeux.

-Lancement dans quinze secondes

Rouge transpirait alors qu’elle regardait les fils, malgré ses compétences en informatique du fait d’être une espionne de renom, le déminage n’entrait pas tellement dans ses compétences et maintenant elle se retrouvait impuissante à régler cette affaire.

-Mince, quel fil est ce que je dois couper ?

Lança t’elle en serrant les dents alors que derrière elle une silhouette avançait et se posait près de Rouge.

-Vous permettez ? Lança Roxanne alors que Rouge se retournait vers elle.

-Tu es cette soldate qui était emprisonnée…

-J’ai quelques notions laissez moi faire.

-Le Chaos est la force, la force est enrichie par le cœur

Partout les barges se mettaient à l’eau alors que Ceera lançait un dernier regard à l’île.

-Rude ! Aphrodite n’est toujours pas sortie !

-Il n’y a plus le temps ! Cria le garde du corps, c’est fini !

-NON ! Hurla le rhinocéros alors qu’il se précipitait sur la plage et que son supérieur partait à sa poursuite. Sur l’île l’ARM était toujours là en train de regarder le gardien produire son miracle et croiser les doigts, au sol se trouvaient les fiers guerriers qui avaient succombés. Les mercenaires regardaient quant à eux la barge qu’ils n’avaient pas fini de charger. Ils se retournèrent soudain, éblouis par une lumière verte alors que Knuckles écartait les bras au dessus de la pierre.

-Lancement dans 10 secondes, 9, 8…

-Le fil rouge est le bon

-…7, 6…

-Tu es sûre ? Cria Rouge

-…5, 4…

-A cent pour cent.

-…3, 2…

D’un coup sec Rouge rompit le fil rouge alors que le compteur s’arrêtait d’un seul coup figé à 2. La chauve souris soupira un bon coup.
-Merci.

-Aucun problème.

-Compte à rebours interrompu, envoi des missiles initialisé
-Quoi ?!

Les deux femmes se tournèrent vers Stillson qui rigolait doucement malgré que sa bouche soit pleine de sang, ses yeux se retournèrent dans ses paupières alors qu’il s’évanouissait.

-Le contrôleur est celui qui unifie le Chaos

On pointait du doigt le ciel alors qu’une batterie de lignes blanches jaillissait des navires du gouvernement, Karma reconnut alors Timothée allongé sur le sol entre les deux échidnés et le prit dans ses bras avant de regarder aux alentours, paniquée par le lancement des missiles. Mais elle préférait accompagner Timothée dans la mort que de le laisser mourir ici. C’est alors que ses yeux bleus captèrent l’éclat de la grande pierre au centre de la tour. Le gardien ouvrit la bouche et lança

-Toi seul en détiens le pouvoir ! Tire nous des griffes de la mort !

D’un seul coup l’échidné se cabra alors tandis que les mots traversaient ses lèvres et que les missiles fusaient vers le bâtiment.

-CHAOS…CONTROL !

Un gigantesque pilier de lumière jaillit alors de la tour titanesque et engloba l’île dans une énorme déflagration de photon qui balaya les eaux de fumée, repoussant même les grands bateaux. Aphrodite vit la déflagration lumineuse et serra White contre elle tandis qu’ils étaient happés par la lumière. Scias et Taoshymiru avancèrent sans peur dans l’aube de clarté et furent happés alors que les mercenaires se jetaient dedans, les membres de l’ARM disparurent les uns après les autres tandis que dans les profondeurs de la prison, Vladimir, Nitro et Horgelus rencontraient également le même sort, celui ci se communiqua aux barges avoisinant la côte alors que dans un grand flash lumineux la déflagration disparaissait et que les missiles détruisaient Prison Island. Sur le pont du grand bateau, Roxanne tomba à genoux.

-Nous n’avons rien pu faire.

-Ne t’en fais pas. Lança Rouge en souriant avant de croiser les bras sur sa voluptueuse poitrine. Cet idiot à la tête encore plus dure que sa stupide pierre, je suis sûre qu’on les reverra.

Alors que l’explosion gigantesque frappait l’île les nuages noirs disparurent du ciel, éclaircissant la nuit étoilée et la lune comme jamais au dessus de Central City, partout autour du monde le soleil et la lune étaient à nouveau visibles dans le ciel alors qu’on se réjouissait déjà et que le dernier morceau de la planète se remettait doucement en place.

-Sonic…

Dans les profondeurs de la terre l’énorme golem tenait dans sa paume capable de serrer plusieurs buildings un petit point bleu, ses yeux faits de lumières se tournèrent tendrement vers le hérisson alors qu’au dessus de lui flottait le spectre d’une petite créature aux poils roux et au toupet blanc. Voletant au dessus de lui grâce à ses ailes de moustique, la créature se pencha sur le corps de son ami alors qu’elle murmurait.

-Sonic…Tu dois vivre.

Le spectre s’éloigna du corps du hérisson alors que celui ci ouvrait les yeux.

-C…Chip ?

La chose ferma les yeux et disparut dans le néant, le golem de pierre saisit le hérisson et le propulsa vers le haut, le transformant en comète alors qu’il passait à travers les derniers interstices du continent et que celui ci se refermait sur la créature.

-Je serais toujours à tes cotés.

Acheva Chip alors que la planète se refermait sur lui.

-Alors, encore en vie ?

-Oh Lâche-moi la grappe tu veux ?

Magnum éclata de rire alors qu’il serrait White et qu’il lui ébouriffait le crâne de son poing, le mobien se débattit alors que son corps était couvert de bandages.

-Arrête ça espèce de crétin ! Cria le renard. AIE !

Incroyable, dire qu’il y avait à peine quelques heures ils étaient au bord de la mort et qu’à présent ils se retrouvaient tous sur Angel Island. Il s’était réveillé il y a quelques minutes en plein dans un énorme camp de blessés alors que tous s’affairaient. Il avait glané des informations mais apparemment il aurait été téléporté ici par Knuckles en personne, et en effet celui ci se trouvait au milieu du grand feu de camp où se retrouvaient la plupart des prisonniers. Passant une main au dessus du crâne de Mot, il en retira d’un geste le croissant de Lune noir sur son front alors que le voleur ouvrait les yeux.

-Merci ! Lança le voleur alors que le mal de tête avait quitté son corps et qu’il se relevait fringuant, le gardien ferma les yeux.

-Allez du balai maintenant ! Et vous autres ! Fit-il en criant aux soldats de l’ARM qui crapahutaient à gauche et à droite. Je veux que vous me remettiez l’île en état le plus vite possible ! Réparez moi ça !

-A vos ordres ! Crièrent les échidnés alors qu’ils s’échinaient à replanter des palmiers qu’ils avaient coupés pour créer le quartier général, ceux ci s’affairaient à retirer les bannières de l’ARM alors que Kuamy posait sa main sur l’épaule du gardien.

-Vous êtes sûr que vous allez bien ? Vous avez quand même passé trois semaines enfermé dans cette prison, à subir d’innombrables sévices, vous devriez vous reposer.

-Est ce que j’ai l’air d’être malade ? Lança Knuckles avec assurance. Ne t’occupe pas de moi, j’ai la peau dure, en revanche vous avez tous besoin de repos. Fit il alors qu’il enlevait le croissant de lune du front de Maximi, Theorem vint rejoindre son aimée.

-Encore une fois Kuamy je suis dés…

Pour toute réponse l’échidnée l’embrassa passionnément avant de saisir ses mains et de l’entraîner à l’écart

-Ne t’excuse plus, ça arrive à tout le monde, attention il y a une branche. Lança Kuamy alors que Theorem manquait de s’entraver, il se rattrapa.

-Ca ne serait jamais arrivé si j’avais eu mes pouvoirs.

-Désolée, j’ignore combien de temps cela va durer…

Karma était assise un peu plus loin en compagnie de Timothée qui dormait paisiblement blotti contre elle, elle passa mélancoliquement sa main le long de son crâne alors qu’elle levait les yeux au ciel. Depuis que celui ci avait été obscurci par les nuages pourpres Frozen Queen était comme morte à l’intérieur d’elle, et elle avait pu, sans la souffrance permanente qu’elle lui faisait endurer, trouver en elle de nouvelles forces pour sauver le souriceau…Au final elle était heureuse que tout se soit bien fini.

-M…Mme Karma ?

Lança Timothée en baillant un peu avant de s’étirer.

-Qu’est ce qui s’est passé ?

Karma sourit doucement et répondit en caressant la tête de la souris.

-Rien, seulement un mauvais rêve…

Un peu plus loin dans le camp Scias et Taoshymiru se faisaient face devant le feu crépitant dont les flammes dansaient dans les airs, les deux mobiens avaient leurs lots de pansements et de bandages, ils levèrent d’un geste uniforme leurs choppes d’alcool pour les entrechoquer avec fracas avant de boire cul sec, encouragé par les échidnés de l’ARM qui observait le concours de beuverie entre les deux samouraï. A côté d’eux Bruiser, Armadillio et Nitro conversaient.

-On fait quoi maintenant ?

-On en profite pour chourer l’émeraude et se tirer ? Demanda Armadillio alors que Bruiser lui assenait une tape sur le dos la tête.

-Bien sûr que non espèce d’idiot ! Mais t’as aucune reconnaissance c’est pas possible. Eh Nitro, OH NITRO !

-Les voix…Elles se sont arrêtées. Lança Nitro alors qu’il avançait dans le camp comme un illuminé.

-Moi je dis on devrait au moins prendre quelque chose, c’est pas eux qui vont me repayer mon camion !
Le Tatou se massa l’arrête du nez avant de se lever et de lancer.

-Vous savez quoi ? Démerdez-vous sans moi ! J’en ai marre de jouer les baby-sitters ! Tchao !

-Les voix les…Bruiser où tu vas ? Demanda Nitro alors qu’il le talonnait avant de le tirer par la main droite

-Reviens ici ! Cria Armadillio qu’il lui bondissait sur le dos et que le tatou, tiraillé de deux cotés finit par tomber sur le dos, le visage vers les étoiles, les trois comparses finirent finalement par éclater de rire alors qu’ils s’allongeaient dans l’herbe.

-Putain c’que c’est bon d’être en vie. Lacha Armadillio en souriant.

-J’ai bien peur que vous ne marcherez plus jamais. Lança le médecin à l’homme. C’est déjà un miracle que vous soyez encore en vie malgré tous les trous dans votre poitrine.

-Non sans blague toubib ? Il m’manque quand même mes gambettes et vous m’dites que j’remarcherai pas ? Bah je m’en remettrais ! C’est pas grave !Répondit X en rigolant alors qu’il étirait ses bras.

-Vous êtes le patient le plus positif que j’ai jamais vu. Fit le mobien en clignant des yeux alors que Lina frappait X gloussant sur le dos de son crâne.

-C’est pas drôle, on s’est fait du souci pour toi,

-Tu t’es fait du souci pour moi poupée ? Lui Demanda X avec un sourire aguicheur alors que Lina lui écrasait la joue d’un coup de pied.

-Va te faire voir tiens ! Le téléphone de X se mit à sonner et il décrocha.

-Allô ?…Boss ?…Que je vienne tout de suite ? Euh ça va pas être possible là…Je suis dans comme qui dirait l’impossibilité de marcher…Mais non je suis pas bourré…Euh…Attention on va passer sous un pont ! Ca va couper ! Au rev…Au revoir boss ! Fit X avant de raccrocher…Punaise il allait devoir le payer un jour, il savait pas quand mais il le devrait.

A l’ombre d’un cocotier le Fumeur balançait son mégot dans l’eau alors qu’il se mettait à l’écart, il avait détendu sa cravate, signe qu’il prenait un peu de repos après cette course effrénée. Il saisit son paquet et l’ouvrit pour remarquer qu’il avait gaspillé toutes ses cigarettes au cours de cette folle journée, il soupira et se leva. Une voix l’interpella.

-Tu pars ? Fit Loki alors qu’il le regardait depuis le palmier voisin, sortant de son invisibilité pour faire face au Fumeur.

-Tu m’espionnais ?

-Plus ou moins, je voulais voir si tu allais tenter quelque chose d’inconsidéré.

-…

_ -Tu nous as bien aidé tout à l’heure…Je pensais que tu étais un salaud comme tous les autres qui ne se souciaient de rien, mais en fait tu es un chic type, merci.

Le Fumeur se releva et s’éloigna de Loki vers la rive, rejoignant le pont de fortune que les échidnés avaient mis en place.

-Je ne suis pas un chic type, je n’ai fait qu’accomplir un contrat et remplir une mission. Lança t’il sur un ton grave en tournant le dos à Loki. Si un jour on m’embauche pour te tuer, sois sûr que je serais là.
Le caméléon baissa les yeux et lança un regard dur à la silhouette de l’homme qui s’éloignait, une fois passé sur l’autre rive il sourit doucement.

-Mais si jamais tu veux travailler dans l’assassinat, fait moi signe.

L’énigmatique fumeur s’en fut alors dans la nuit son costume noir fut happé par les ténèbres alors qu’il disparaissait dans l’océan d’étoiles de Mystic Ruins. Abandonnant derrière lui un Loki quelque peu médusé, mais souriant.

La chauve souris fut envoyée au sol d’une raclée monumentale alors que l’échidné lui écrasait la nuque avec le pied.

-Tu bouges pas !

-Sombre idiot, je peux vous donner le pouvoir, le pouvoir absolu ! Répondit Vladimir

-Oh la ferme, lança Horgelus en boudant dans son coin de la cage, très vite après leur apparition sur Angel Island l’ARM avait fait le tour pour trouver d’après témoignage les mobiens les moins fréquentables, dans une cage se trouvaient, soignés, mais boudeurs, Horgelus et Vladimir.

-Laissez moi sortir ! Rugit Ishtar, je n’ai rien à voir avec tout ça !

-Je vous tuerais ! Je vous tuerais ! Hurlait Noval avant de se prendre une droite en plein dans le museau et de se rouler par terre. Brain soupira et regarda à travers ses lunettes fendillées les autres mobiens faire la fête, il se tourna vers Vladimir.

-La prochaine fois que vous avez un plan comme celui ci là monsieur le comte, il faudra vous abstenir.

-Si j’avais encore mes pouvoirs…Rugit Vladimir alors qu’il tentait de se détacher et qu’il recevait un autre coup de bâton.
Dans une autre cage Red était profondément endormi et était le seul à être parfaitement silencieux.

Dans un coin du camp néanmoins un homme ne gouttait pas à la fête, recroquevillé sur lui même à l’extérieur de l’île, seul, il regardait les étoiles avec mélancolie alors qu’il enfonçait son visage entre ses genoux…Une main douce vint effleurer son épaule…

_ -Va t’en. Cria Zackiel à Kanna alors qu’il détournait le visage. Je suis horrible.

La lynx avait fait quelques pas et s’était avancé jusqu’à la berge pour y rejoindre le prince qui s’était esseulé, celui ci n’osait plus observer son reflet dans l’eau pure du lac et ses propres mains semblaient le dégoutter. Kanna se pencha à côté de lui et passa ses mains autour de sa taille.

-Tu n’es pas horrible…Je l’ai été…Je suis désolée Zackiel, désolée d’avoir essayé de te tuer.

-Mais ce n’était pas ta faute ! Lança le hérisson en se tournant vers la lynx qui souriait doucement.

-Ce n’est pas la tienne non plus si tu es comme ça…

-J’aurais dû redevenir normal, comme tout le monde, pourquoi est ce que cette malédiction m’affecte toujours ?

-Zackiel…Murmurra Kanna alors qu’elle prenait sa lourde patte et la passait sur sa joue, elle lui lança un regard tellement profond, tellement ancré dans ses yeux que le hérisson ne put qu’être hameçonné par celui ci.

-Ca ne change rien, pour moi tu es toujours un prince.

-Un mauvais prince, un prince qui a été manipulé et utilisé par celui en qui il avait le plus confiance, je ne mérite plus de m’asseoir sur le trône de Mercie après avoir mis en danger mon peuple ainsi.

-Je ne voulais pas parler de ton trône…Lança doucement Kanna en posant sa main sur son cœur. Je voulais parler de ce que tu as au plus profond de toi, la noblesse n’est pas quelque chose que le sang peut donner, tout ça est dans ton cœur…

-Kanna…Murmurra Zackiel alors qu’elle le prenait par le bras, ses deux mains ne suffisant pas à entourer celui ci. Il se souvint alors de Vladimir et de quelle manière il avait déshonoré son rang, et il se dit qu’elle avait raison.

-Viens, ce soir nous sommes en vie, viens faire la fête avec nous…
Zackiel se leva et regarda Kanna dans les yeux alors que sa bouche s’approchait de ses lèvres doucement dans le but de les rencontrer, son visage se rapprochant timidement alors que soudain une voix tonitruante retentissait derrière lui qui le faisait sursauter.

-CETTE NOURRITURE EST RESERVEE AUX GUERRIERS

-Mais je suis un guerrier bon sang d’bon soir ! Cria Kneemerls à l’échidné qui l’avait attrapé par le col.

-Je ne t’ai vu sur aucun champ de bataille ! Rends-moi ce poulet !

-D’accord d’accord…Soupira le chat tandis qu’il tendait lentement la volaille vers l’échidné…Avant de passer sa langue partout dessus et de sourire de toutes ses dents au mobien

-Qu’est ce que tu fais ?! Cria le soldat

-Vous allez le manger maintenant ?

-Raah, tu es dégueulasse ! Garde-le ! Lança t’il en relâchant Kneemerls qui saisissait déjà le poulet dans sa gueule et s’éloignait à pas lestes. A côté Rude et Ceera étaient tranquillement assis en train de déguster un repas bien mérité, leur smoking étaient en lambeaux, mais leur protégée avait survécu, et plus impressionnant, ils étaient également vivants.

Knuckles observait toute cette animation soudaine sur son île, ce grand feu de camp qui brulait au centre d’Angel Island, il allait rester là un moment le temps qu’ils réparent les dégâts fait à l’autel, puis il repartirait là haut dans les airs…Jusqu’à la prochaine aventure. Il regarda un peu autour de lui toute cette vie animer le sanctuaire de l’émeraude mère. Il n’y avait jamais eu autant de monde, et cela réchauffa son vieux cœur de routard solitaire alors qu’il gravait ce souvenir dans sa mémoire. On lui tira à ce moment là un peu sur le bras.

-Oh Knuckleeees ?

L’échidné sentit un frisson lui parcourir l’échine et se retourna pour retrouver Aphrodite collée à lui qui lui souriait de toutes ses dents, plaquant sa poitrine avantageuse contre son bras. Elle tenait à peine debout et essayait déjà de lui faire du pied au risque de tomber
-Ah c’est toi. Fit Knuckles. Qu’est ce que tu veux ?

-J’ai fait dix fois le tour de l’île, et on dirait bien que mes jambes remarchent maintenant.

-…C’est assez impressionnant pour quelqu’un de normal.

-J’avais vraiment envie de pouvoir marcher à nouveau, et d’ailleurs, si on utilisait ma nouvelle faculté de déplacement pour aller voir du côté de ce buisson là bas mmmh ? Lança Aphrodite alors qu’elle lançait un regard langoureux à l’échidné. Et je te ferais voir des choses que tu ne découvriras pas de sitôt si tu retournes dans ton île tout en haut du ciel… Lança Aphrodite qui commençait à jouer avec les dreads de l’échidné qui la regardait d’un air dubitatif.

-Euh, tu te sens bien ?

-On ne peut mieuuuux, pourquoi ?

-Dans ce cas arrête de t’appuyer sur moi.

La phrase de Knuckles sembla briser quelque chose en Aphrodite qui écarquillait les yeux, beaucoup de premières fois s’étaient passées aujourd’hui, White avait levé la main sur elle pour la première fois, elle avait laissé couler ses larmes pour la première fois, elle avait plié l’échine devant quelqu’un pour la première fois, et à présent elle prenait son premier râteau, elle avec son physique de déesse s’était faite remballer par celui qui avait un physique d’apollon. Heureusement que ça faisait longtemps qu’elle avait perdu sa virginité sinon ça aurait été la totale. Avant qu’elle ait pu dire quoi que ce soit le gardien appuya sa main sur la tête d’Aphrodite et l’ébouriffa un peu avant de lancer.

-Je crois qu’il y a quelqu’un d’autre qui a besoin de toi. Lança t’il simplement avant de lancer un regard à White, assis sur un tronc d’arbre, devant le feu, sa couverture rabattue sur les épaules.

-…


-Tu devrais y aller, si tu tiens à lui autant que tu avais l’air de le faire il y a à peine quelques heures de ça.

En silence Aphrodite se dégagea du gardien et le dépassa.

-Merci…

Fit elle simplement alors qu’elle avançait auprès de White, couvert de bandages et que celle ci passait sous sa couverture pour se coller contre le renard qui la regarda avec des yeux mornes, sa main passa sur son épaule et elle s’appuya sur celle de White, elle resta un moment comme ça et finit par murmurer à son oreille.

-Je suis désolée.

-…Quoi ?

-Tu m’as très bien entendue la première fois je te le répèteraispasdeuxfois,est ce que c’est clair ?

Lâcha Aphrodite avecun ton sec, rompantnet le cliché à la guimauve de celle qui s’excuse après avoir appris de ses erreurs. Sa voix avait un fond de tendresse susceptible alors qu’elle s’excusait pour la première fois.Whitetourna les yeux vers l’échidnée et la jaugea un moment, le temps d’analyser l’effort qu’elle venait de faire. C’était la première fois qu’Aphrodite s’excusait de toute sa vie. Elle ne l’avait jamais fait, même si elle savait qu’elle avait tord jamais ces mots n’avaient franchis le corridor de ses lèvres même dans les pires situations…White resta silencieux un moment puis finalement soupira.

-Tu veux pas me dire que tu avais mérité cette paire de baffe pendant qu’on en est aux confessions
 ?
-Et puis quoi encore ? Tu veux pas me peloter aussi pendant qu’t’y es ? Tu vas devoir t’en contenter et dès que tu sors des bandages je te les rendrais au centuple

Les deux mobiens éclatèrent de rire et White se mit à tousser, crachant un peu de sang par terre alors qu’Aphrodite l’attirait contre lui et le serrait dans ses bras en guise de retour dans le monde des vivants, posant un doux baiser sur sa joue…Et qui sait, peut être qu’un jour, lorsqu’ils seraient plus vieux, elle dirait pour la première fois…

Je t’aime.

Merci a tous d’avoir lu ma fanfic malgré sa longueur et son hyatus plutôt long. J’aimerais remercier tout mon forum pour son soutiens inconditionnel pendant des années, et les nombreux membres qui m’ont inspiré cette longue ôde a leur grâce et leur force, pas moins de 40 membres ont ainsi été représentés dans Mobius Unleashed, que ça soit brièvement ou pour un plus long moment. Je les remercie tous, je les aime et j’aime ce forum.

Je voudrais également remercier les artistes qui m’ont aidé a contribuer aux arts, Mot pour les quelques arts qu’il m’a fait, Tank pour l’illustration du chapitre 3, LRN qui malgré sa demi tonne de travail, a réussi a me faire quelques mickey, mais également et surtout Kanna qui s’est dévouée entièrement a illustrer Mobius Unleashed là où les autres n’avaient pas le temps, elle y a mis beaucoup d’energie et je lui suis très reconnaissant pour ça. Tu as fait un travail formidable Kanna et je suis extrèmement content de pouvoir savoir que je peux me reposer sur quelqu’un d’aussi talentueux que toi si j’ai un problème de dessin

Je voudrais également remercier Magnum et Miko qui m’ont servi de béta lecteur et aussi Mot occasionnellement qui m’a aidé avec les dialogues un peu chelou d’Agent X, merci les amis, vous m’avez bien aidé.

Je voudrais enfin pour finir adresser mes sincères remerciements a Kendo pour le travail qu’il a fait sur la fic, de m’autoriser a la poster sur PSo, jusqu’a prendre le temps de corriger mes fautes. Tu es un type en or, merci.

Mes remerciements finaux vont a Rollabunna dit Bubu qui m’a permis de pouvoir commencer cette aventure et de la poursuivre, je ne serais pas où j’en suis maintenant.

Merci a tous ceux qui ont soutenu mon oeuvre, Omicron, Denaro, White, Agent X, Timothée, Kuamy, a toute la communauté d’AOM mais aussi a toute celle de PSo, merci pour votre soutien.

Et enfin merci a toi, lecteur fidèle qui a su apprecier cette fic pour la lire entièrement, je te suis redevable de m’avoir suivi pendant tout ce temps.

Encore une fois merci a tous pour avoir rendu ça possible.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (4) - Forum

Viper Dragoon

Haut de page


Fanfics

Cliquez pour écouter :
Vous aimez PSo? c:
 

L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Historique
Historique des jeux - Partie 3
Microsoft Xbox
Sonic Mega Collection Plus (européen, XBoX)
JEUX
Spécial Sonic Unleashed
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.