Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Fanfics

MOBIUS UNLEASHED Chapitre XV

Publié par Viper Dragoon le 11 août 2010

Aphrodite et White se retrouvent face a face avec les instigateurs de la guerre civile, pendant ce temps, un mercenaire désespéré essaye d’abrever sa soif de vengeance...



Kanna sous l’influence de la Princesse par KANNA
Cliquez sur l’image pour la musique d’ambiance du chapitre.

Révélations

-Bordel de dieu ! Winston ET L’émeraude mère ?! C’est VRAIMENT la fête du slip !

S’exclama Aphrodite alors que devant les gardes du corps, se trouvaient ceux qui tiraient les ficelles, Vladimir, Winston et enfin le chevalier noir.

-Capitaine White. Lança le président alors qu’il reprenait consistance et s’avançait vers le militaire, celui-ci braqua son arme sur lui, suivi rapidement par les gardes du corps d’Aphrodite cinq mètres les séparaient.
-C’est fini Auguste, rends toi et je te promets une cellule individuelle pour que tes camarades ne te pètent pas la rondelle.
-Je ne crois pas non. Répliqua le président alors qu’il tendait la main vers l’arme et que celle-ci se mettait à fondre sous les yeux de White qui la lâcha.
-Bordel ! Pourquoi est-ce que tout le monde sait faire de la magie sauf moi ?! Cria le capitaine.
-C’est simple. Répliqua Winston. Cela fait partie de mon plan.

Aphrodite hocha la tête avec circonspection tandis qu’elle se concentrait pour faire apparaître discrètement un tas de rejetons dans cette pièce. Règle N°1 du méchant qui dure : pas de putain de monologue. Apparemment Winston semblait l’avoir oubliée mais pas White, qui en profita pour le faire parler un peu.

-C’était toi derrière la révolte des mobiens, pas vrai ?
-Je n’en ai pas seulement le mérite. Lâcha Auguste. Ce fut un travail d’équipe, moi, le comte Vladimir, le Docteur Brain.

White se tourna vers Aphrodite et haussa un sourcil en sa direction alors qu’elle apprenait que le chef des armées était partisan de Winston. Plus que la stupéfaction, la douleur d’être trahie ce fut la rage qui l’envahit, rage contre Brain qu’elle redirigea vers White. Ce sourcil levé voulait clairement dire « Je te l’avais bien dit » ce qui horripila au plus haut point l’héritière, se traduisant par l’apparition d’une quinzaine de rejetons supplémentaires dont la seule fonction allait être d’étriper White et, s’il leur restait encore du temps, s’occuper de Brain.

-Il y a plusieurs mois de ça nous avons réussi par un coup de chance inespéré à intercepter les liaisons de l’Eggman Army et nous avons appris les détails sur le gros événement qui allait avoir lieu, comme c’était l’occasion idéale de tirer notre épingle du jeu, j’ai passé quelques coups de fil et dressé un plan. Pour que ce plan fonctionne, j’avais besoin d’un lourd soutien financier en l’occurrence celui de la Malvenne ainsi que de quelqu’un qui puisse s’occuper de tout cet occulte, lors de mon premier mandat j’ai été en correspondance avec le comte Vladimir d’Ombrelune, qui a accepté de m’aider à réaliser mon projet.

Le comte avança à la suite de Winston et décida de l’accompagner dans son monologue. En s’appuyant sur sa canne et lança à la cantonade.

-Grâce à mon bon ami le Dr Brain et de la Malvenne de Winston, nous avons profité du chaos suivant l’apocalypse pour marcher sur Angel Island avec une armée de mille Soldats génétiquement modifiés, tels que vous les avez rencontrés, il a fallu ça ainsi qu’un système balistique des plus puissants pour neutraliser le Gardien et voler la Master Emerald.
-Quoi ?! Alors le gardien qui dirige nos troupes est…
-C’est un imposteur. Répliqua simplement Vladimir avec le sourire aux lèvres.
-Il a suffi ensuite d’envoyer un assassin compétent en la personne du chevalier noir pour assassiner le président Rakkuen et pour plonger le monde dans le chaos. Acheva Winston.
-Et tu t’es allié publiquement à l’assassin ? Ce n’est pas très prudent… Répliqua White avec panache, le chevalier restait immobile dans le fond de la pièce tandis que Winston croisait les bras.
-Le chevalier n’est pas un homme de concession, et son apparition publique m’a forcé la main. Je l’en remercie chaleureusement d’ailleurs.

Un léger rire s’éleva du masque de l’homme alors qu’il demeurait fixe.

-Grâce au pouvoir de l’émeraude mère et de son gardien en notre possession, surenchérit Winston, je suis capable de contrôler le Chaos, cette énergie qui crée cette magie, et par conséquent je peux décider qui en a, et qui n’en a pas... Le Chaos est l’énergie de la vie, et du déchainement d’émotions fortes. En faisant venir Brain à Prison Island j’organisais une guerre ouverte auprès même de l’autel de l’émeraude, la gavant d’énergie chaotique comme vous pouvez le constater.

Fit-il en pointant l’émeraude mauve entourée d’anneau de feu indigo.

-Grâce à l’émeraude mère, je créerai une élite de surhommes qui dominera le monde. Un monde que vous ne serez pas là pour admirer.

Sans se retourner, il lança au comte.

-Vladimir, je crois qu’il est temps de se débarrasser de nos invités indésirables.
-En effet. Renchérit Vladimir alors qu’il claquait dans ses mains. Le chevalier noir avança jusqu’au président et le saisit par le col et le pantalon pour le soulever au dessus de sa tête
-Mais… Mais que faites-vous idiot ?! Lâchez-moi ! Cria Winston alors que de la foudre jaillissait de ses mains et frappait le chevalier.

Le chevalier noir se tourna vers le gouffre béant que l’impact de la locomotive avait créé quelques minutes plus tôt, celui ci s’enfonçait dans les profondeurs de la base et des câbles électriques sectionnés et balança Winston, celui-ci tomba dans le gouffre en hurlant, sa cape noire battant au vent derrière lui alors que des flammes bleues remontèrent lorsqu’il s’écrasa. Vladimir lança.

-Pourquoi partager la puissance avec un amateur comme vous ? Vous êtes bien optimiste pour un homme de votre calibre Auguste.

-Est-ce que ça va ? Demanda Kanna alors qu’elle trainait un Zackiel au bord de l’épuisement par le bras, et qu’ils montaient des escaliers à n’en plus finir.
-Ca va aller… Répondit il en haletant.

Le hérisson était attiré vers le haut de la tour tandis que de l’extérieur les combats la faisaient trembler de part en part, soudain contre toute attente, l’escalier céda sous les pieds de Kanna qui tomba en arrière, laissant Zackiel sur les hautes marches alors qu’elle tombait dans le vide, le hérisson rugit.

-Non !

Plongeant à la poursuite de Kanna il tendit sa main et saisit la sienne alors qu’il se retenait de son autre main. Aussitôt cet horrible mal de ventre couplé à ce mal de crâne revint et il hurla, il avait envie de lâcher mais au lieu de ça, sa main se resserra sur le poignet de Kanna alors qu’il la tirait d’un seul coup vers lui et la soulevait contre lui.

-On sortira d’ici ensemble ! Rugit-il avant de tomber à genoux, affecté par cet effort. Kanna le saisit par le bras alors qu’elle s’apprêtait à remonter, en haut de l’escalier noir se trouvait dans la lumière une forme brisée, avachie sur elle-même et dont le rire perça les oreilles de la lynx. C’était une femme blonde qui saignait du torse, elle avait les jambes nues et se retrouvait en culotte, ses yeux étaient hystériques.

-Tous autant que vous êtes. Cracha la princesse, des animaux ! De vulgaires animaux ! Vous vous moquez tous de moi !

Kanna se braqua entre Zackiel et la princesse alors qu’elle éclatait de rire.

-Tu crois ça ? Tu crois que tu vas le protéger contre MOI ?!

Cria-t-elle avant de lancer à Kanna avec violence.

-TUE LE !

L’ordre fusa comme une balle dans la tête de Kanna qui porta ses mains à sa tête et se mit à crier.

-Non ! NOOOOON !!

Lança-t-elle alors que son cri tournait dans les aigus et que ses bras tombaient le long de son corps, toute conscience avait quitté le corps de Kanna qui n’était plus qu’un sourire macabre, elle se tourna vers Zackiel et le saisit à la gorge.

-Kanna… Lacha Zackiel qui étouffait alors qu’elle appuyait sur sa trachée. Désespéré, il tenta de retenir ses mains, mais peut-être était-ce du à sa faiblesse passagère, mais la force de la lynx semblait irrépressible. La princesse exultait de rire alors qu’elle devait se tenir contre le mur pour ne pas tomber à la renverse, elle cracha du sang qui salit les escaliers, ne pouvait stopper son hilarité.

C’est alors que quelque chose lui sauta dans le dos. Poussant un cri de surprise elle passa ses mains dans son dos.

-ENLEVEZ MOI CA ! ENLEVEZ MOI CA !
-CAAAAAAAAAAAA !!! Cria Nitro alors qu’il plantait ses ongles dans les bras de la princesse et qu’il plantait ses dents aiguisées dans son épaule droite. La faisant tomber à genoux.

_-Sors de là ! Lui ordonna-t-elle, mais sans succès, l’esprit de Nitro était trop dérangé pour être sujet à l’hypnose, celui-ci se cramponna de toutes ses forces alors qu’il frappait le front de la princesse contre la porte.
-Pourquoi tu te frappes ? Pourquoi tu te frappes ? POURQUOI ?! Lâcha l’écureuil en éclatant d’un rire démoniaque, ses ongles sales et pleins de sang se plongèrent dans le dos de la jeune femme, déchirant la chair de celle-ci alors qu’elle hurlait. La princesse sortit un Tazzer de sa poche et le planta dans le dos de Nitro qui fut parcouru de soubresaut avant de hurler lui-même et de tomber en arrière, les yeux retournés dans ses paupières, elle laissa tomber le tazzer et se retourna vers l’écureuil avant de cracher dessus.

-Saloperie de mobien !

Alors que Zackiel était en train de suffoquer sa main heurta le tazzer de la princesse et ce dernier le ramena au niveau de Kanna avant de la frapper avec, la lynx poussa un cri avant de lâcher Zackiel, tombant dans ses bras.

-Je suis désolé ! Lança le hérisson alors qu’il la serrait contre lui. Tu n’étais pas toi-même… J’étais obligé !

La princesse se mangea alors un méchant coup dans le dos et tomba dans les escaliers, s’écrasant la face la première sur les marches. Derrière elle se trouvait Nitro, mais son regard avait changé, il avait arraché un morceau de la rambarde et avait frappé la princesse avec pour l’assommer, le mobien écureuil éclata de rire.

-Bien fait pour toi espèce de vielle sorcière !

Lança Nitro, son ton un peu goguenard et nasillard était toujours là, mais il semblait indubitablement plus sain d’esprit qu’avant, s’approchant de Kanna, Zackiel la ramena en arrière tandis qu’il fronçait les sourcils.

-Pas un pas de plus, moi Zackiel prince de Mercie, je ne te permettrais pas de toucher à cette femme.
-Je te ferais pas de mal, ni à toi ni à elle, elle a été gentille avec moi. Et t’as rien à te reprocher, t’as fait ce qu’il y avait à faire ton altesse.

Fit-il alors que dans ses mains de la foudre verte apparaissait.

-Le cerveau fonctionne par courant électrique, une impulsion était le seul moyen de dégager les pensées parasites de l’esprit de Kanna.

Il la chargea sur son dos alors qu’il remontait vers le haut.

-Je le sais ! J’ai été frappé par la foudre d’accord ?! Si j’étais complètement fou, c’est parce qu’au lieu de se dégager à l’extérieur de mon corps, mes étincelles se produisaient à l’intérieur de celui-ci ! Je te dis pas l’angoisse !

Nitro écrasa le corps inerte de la princesse alors qu’il remontait vers le grand hall, devant eux se trouvait le dernier escalier qui les séparait d’Auguste Winston.

-Ton altesse, lança Nitro avec malice, je vais m’occuper de garder ta précieuse pendant que tu t’entretiens avec le chef des hypocrites là haut ! Tu peux avoir confiance en moi, jamais je n’abimerais une aussi belle fourrure !
-Ca ne me rassure pas pour autant.

Lança Zackiel en rougissant alors que Nitro avait appelé Kanna « Sa précieuse », il se tourna vers les escaliers. En temps que prince, il avait également droit à des explications. Il se mit alors à les monter.


-Plus vite ! Criait Loki. Plus vite !
-Loki ! Attend !

Lina tentait tant bien que mal de rattraper le caméléon accompagné des autres mercenaires, en vain, des trainées de larmes suivaient les pas de Loki alors qu’il hurlait dans les couloirs, se précipitant vers le sommet de la tour et tranchant les tendons et les gorges des rares SSGM qui lui bloquaient le passage. Déboulant comme une furie dans un des halls il fut arrêté par une rafale de mitrailleuse qui faillit lui laisser un trou béant dans le crâne, l’ARM au bout du couloir venait de finir de nettoyer les dommages causés par la princesse et l’apparition de Loki avait surpris les échidnés, mais alors qu’il cessait le feu le caméléon se mit à crier, plongeant sur l’échidné pour l’égorger avant d’être retenu par Magnum.

-Ca suffit Loki ! Arrête ça ! La douleur te rend aveugle !
-Lâche-moi ! Je vais le tuer ! Je vais tous les tuer !
-Eh ptit père, pas la peine de psychoter comme ça. Lança X alors qu’il posait une main sur sa tête. Si tu continues à te comporter comme un boulet tout ce que tu vas faire c’est l’aimant à balles.
-Il a raison. Lança le fumeur. On n’a pas de temps à perdre à te protéger.

Loki se mordit les lèvres et il finit par éclater en sanglots. Celui qu’il admirait parmi tous était devenu son ennemi, et il avait dû l’abattre, il avait dû abattre son meilleur ami. Magnum relâcha sa prise sur Loki et lui tapota la tête.

-Allez calme toi, c’est fini vous autres, circulez y’a rien à voir. Cria-t-il aux échidnés.
-Mais vous êtes qui à la fin ?! Lança un mobien dans le fond alors que les humains avançaient vers les étages supérieurs, regardés par l’armée révolutionnaire qui pansait ses blessures, incrédule. Lina accompagna le caméléon à travers les étages, elle déroula le foulard qui retenait ses cheveux et le tendit au caméléon pour qu’il essuie ses larmes.

-On a tous une cible à abattre dans cette histoire Loki. Te précipiter au devant du combat ne fera pas apparaître l’homme que tu as envie de tuer.
-Je le sais bien…

Alors qu’ils avançaient ils sortirent du couloir et déboulèrent dans une grande salle sphérique qui n’était perturbé que par un gigantesque trou vaguement circulaire et qui semblait s’enfoncer jusque dans les profondeurs du bâtiment, alors qu’ils allaient poursuivre leur route Magnum tendit subitement l’oreille.

-Attendez, j’entends quelque chose.

Les mercenaires se plaquèrent contre les murs et attendirent. Au bout d’un moment le son se fit plus distinct, on aurait dit un cri, un hurlement déchirant venu du ciel alors que depuis le plafond le corps du président s’écroulait à travers les étages. X cligna les yeux.

-Il pleut des Winston maintenant ?

Les mercenaires regardèrent dans le trou et il ne fallut pas longtemps pour que Winston atterrisse dans les sous-sols, écrasant de son dos la commande du processeur alimentant les SSGM, il fut parcouru d’une large décharge électrique qui le fit hurler à s’en décrocher la mâchoire alors que la machine s’embrasait et qu’un pilier de flammes bleues jaillissait depuis le sous-sol. Lina déglutit.

-Rien ne peut survivre à un truc pareil.
-Dépêchons nous. Il se passe des choses là haut. Conclut le fumeur alors qu’il rangeait son arme et que Loki ouvrait à nouveau la marche.

Le comte serra les dents et lança.

-Des personnes arrivent par le corridor sud, tachez de leur fournir un comité d’accueil digne de ce nom.
-A votre guise.

Lança le chevalier noir alors que celui-ci sautait à son tour dans le trou béant. Quelques secondes plus tard un hérisson apparut derrière Aphrodite et White. Il était turquoise, ses yeux plein de panique mêlée à de la fatigue, et ses pas étaient peu assurés.

-Vladimir ! Cria une voix dans l’encadrement de la porte alors que Zackiel apparaissait dans la salle. Vous êtes là ! Quel soulagement, mais… Comment ?

-Ah, mon prince, je pensais qu’on avait disposé de vous. Venez donc près de moi…

Lança la chauve souris alors que Zackiel avançait vers Vladimir et qu’il soit poussé par White au dernier moment.
-Attention ! Cria le renard alors qu’une lame noire fendait l’air à l’endroit où se trouvait le prince et se fichait dans le mur derrière eux. Le hérisson se retourna vers la chauve-souris d’un air médusé tandis que Vladimir soupirait.
-Raté.
-Vladimir ?! Cria Zackiel. Qu…Qu’est-ce que ça signifie ?! Je vous ordonne d’arrêter ça !
-Mon prince… Mon prince… Fit Vladimir en tombant à genoux, les yeux pleins de larmes. Pourquoi ?! Pourquoi pensez-vous que je m’oppose à vous alors que je suis votre plus fidèle serviteur ? Je souhaitais juste vous protéger de ces odieux personnages !
-Je…

Les sanglots de la chauve-souris se changèrent bientôt en un rire démoniaque qui se propagea dans toute la salle alors que le noble s’appuyait sur sa canne pour se relever.

-Vous êtes lent à la détente mon prince, vous auriez dû me donner de tels ordres il y a bien longtemps. A présent il est bien trop tard !
-Vladimir…Pourquoi ?! Rugit Zackiel. J’avais toute confiance en vous ! Vous étiez le conseiller le plus fidèle de mes parents !
-Et vous auriez connu leur destin si vous étiez resté tranquille.
-Ne me dites pas que c’était…C’était vous qui… ?
-J’aimerais pas jouer les casse-bonbons. Lança Aphrodite qui se mit à bailler, mais j’ai pas assez de popcorns et chuis pas assez tronchée pour apprécier à sa juste valeur la tragédie mercienne. Je vais donc juste te dire qu’avant que tu te lances dans un second monologue que t’as déjà beaucoup à faire !

Cria Aphrodite alors qu’une soixantaine de rejetons bondissaient sur Vladimir, celui-ci claqua des doigts et ils s’arrêtèrent net. Le conte chauve-souris esquissa un doux sourire alors qu’il rabattait sa cape sur son épaule, sa main sur son sceptre.

-Pauvre idiote. Cette magie n’est pas issue du gardien, c’est moi qui l’ai créée et c’est Brain qui vous l’a fait croire. Vous pensiez vraiment qu’Auguste et moi nous serions perdus en discours mégalomaniaques si nous ne savions pas à l’avance que les fragments de Dark Gaia ne nous feraient rien ?
-Dark Gaia ? Répliqua Aphrodite perplexe. C’est quoi ça Dark Gaïa ? C’était pas des rejetons du chaos ?
-Permettez-moi de vous instruire petite sotte. Les Chaos Emerald détiennent le pouvoir du Chaos, pouvoir que seule la Master Emerald peut contrer. Les manœuvres d’Eggman ont relâché la puissance des Chaos Emerald, ce qui a causé une surcharge et a fait sauter la planète, tout en augmentant les pouvoirs des mobiens possédant des facultés spéciales. Le rayon tiré de la station spatiale du docteur avait pour but de réveiller la super entité Dark Gaia enfermée au plus profond de la terre et qui voue cette dernière à la destruction. Le pouvoir que vous pensez tous être issu du gardien ne sont en fait que les émanations de Dark Gaia, que les Chaos Emerald ont rendues surpuissant.
-Si je comprends bien, répliqua Aphrodite, toute cette puissance viendrait uniquement du fait qu’il y a une grosse saloperie au fond de la terre et non pas de la Master Emerald que les humains ont détraquée ?
-Exact.
-Nom d’un chien ! Cracha l’héritière. Pas étonnant que personne n’ait suspecté le complot, votre mensonge est plus crédible que la véritable explication !

Quelque part loin d’ici dans un pays appelé Japon les scénaristes de Sonic Unleashed se retourneraient dans leur tombe.

-Pour mener à bien mon projet j’ai soudoyé le chevalier noir pour qu’il soit mon agent spécial sur le terrain et j’ai récupéré ceci.

Fit-il en brandissant sa canne épée sur le bout de laquelle trônait la demi sphère bleue entourée d’un anneau d’or.

-Ah ! Cria Zackiel c’est…
-Le pendentif des arcanes, le trésor royal de Mercie passé de famille en famille depuis des générations et actuellement en possession du plus stupide de ses héritiers. Pour l’utiliser je devais posséder le sang d’un membre de la lignée royale. Lors de l’attentat à Central City, le professeur Horgelus était censé déployer un sort d’illusion pour donner à tous l’impression que vous aviez été tué alors qu’en réalité vous avez simplement été blessé. J’ai transporté personnellement l’illusion de votre corps jusqu’au royaume où j’ai procédé à vos funérailles tandis que votre corps était récupéré selon le plan par le chevalier noir et placé ici. Une fois l’échantillon de sang en ma possession vous ne m’étiez plus d’aucune utilité.

Zackiel tomba à genoux alors que Vladimir éclatait de rire. Il se boucha les oreilles alors que la douleur envahissait son esprit.


-Des gens crient là haut ! On dirait bien qu’on se bat ! Cria Lina.
-Raison de plus pour se dépêcher ! Lança Magnum alors qu’il saisissait Loki sous un bras et Lina de l’autre et qu’il piquait un sprint vers l’étage suivant, passant à nouveau par un grand hall doté d’un trou unique.
-C’est par ici ! Dépêchons-nous ! Cria le fumeur alors que d’un seul coup celui-ci était soulevé du sol et propulsé contre le mur avec fracas.
-What the f… Commença X.
-Je vous conseille de ne plus faire un pas de plus.

Devant eux au beau milieu du hall une large silhouette encapuchonnée dotée d’une armure et arborant le masque du soleil sarcastique. Magnum posa ses « passagers » à terre alors que le fumeur se relevait en grognant.

-Tiens tiens tiens, v’la t’y pas le chevalier noir, je me disais bien que ça commençait à puer la merde vers le sommet. Lacha X avec sarcasme alors qu’il affichait son plus beau sourire.
-Grossier et scabreux avec ça, susurra le chevalier, je reconnais clairement la marque de fabrique de la Tolliver.
-Chevalier noir, il est temps de régler mon ardoise. Fit le fumeur en armant à nouveau son pistolet.
-Alors vous étiez bien au cœur de tout ça Chevalier noir. Lacha Magnum avec un rictus. Alors réglons tout ça comme au bon vieux temps. Avec nos poings.
-Allons Magnum, vous ne pouvez rien contre moi vous le savez. Vous et votre petit commando d’élite de pacotille ne franchirez pas cette piè…
-CHEVALIER NOIR !

Cria Loki en se jetant sur lui soudainement avec vitesse et dextérité. L’homme au masque d’argent se contenta de laisser son faciès exprimer son sourire narquois, alors que d’un geste de la main il stoppait Loki, comme à contre élan, celui-ci s’arrêta dans les airs et fut renvoyé s’écraser lourdement contre le mur. L’homme balaya sa cape dans son dos alors qu’il stoppait d’une main une trentaine de balles envoyées par X.

-Mmh ? Lança le chevalier. Tiens, mais tu es…

Le caméléon se libéra et fondit à nouveau contre le chevalier qui le stabilisa sur sa position, forçant Loki à faire du surplace sans même le toucher alors que celui-ci s’évertuait à bondir, glisser et à frapper pour se dégager de l’étreinte.

-Espèce de salaud ! Je ne te pardonnerai jamais ce que tu as fait à Omicron !

Le chevalier eut l’air soulagé et se mit à rire. Il dévisagea les personnes qui se trouvaient là avec hilarité avant de lancer.

-Imbécile, ne devrais-tu pas être en train de t’acquitter de la mission que je t’ai confiée en Spagonia ?

Loki se figea soudainement.

-Quoi ?! Tu veux dire que…

Alors qu’il avait perdu sa concentration le chevalier retira sa pression, laissant le mobien foncer droit dans un mur avec autant de négligence que s’il s’agissait d’un enfant turbulent.

-C’est exact. Je vous ai embauchés, toi et Lina pour me débarrasser des chiens de la Tolliver et du Phenix qui me collaient aux basques. N’avez vous pas trouvé cela un tant soit peu étrange que votre commanditaire soit si généreux ? Bien que je refusais d’en voir l’utilité je dois avouer que vous nous avez été bien été utile, pendant tout ce temps ils ne se sont aperçus de rien et sont restés loin de mes bottes.

Le chevalier pointa du doigt le fumeur et X.

-Mais c’est parfait, vous allez donc pouvoir mettre un terme à votre contrat et empocher la somme convenue. Livrez-nous ces deux hommes, et vous toucherez votre récompense, trois millions de rings !

Lina et Loki se regardèrent avant de jeter un regard vers X et le fumeur qui se trouvaient en arrière, les quatre mercenaires pointèrent leurs armes sur le chevalier.

-Ca m’étonnerait ! Cria Lina. C’est ta tête que je suis venu prendre ce soir.
-Je vais venger mon meilleur ami !
-Vous trahiriez votre propre commanditaire ? Quel manque de professionnalisme… Soupira le chevalier en se massant la tempe tandis que Magnum pointait le canon de son Bazooka sur lui.

-Tu as joué tu as perdu !
-Je n’ai pas encore perdu ! Cria le chevalier alors que d’une impulsion il se propulsait à travers le trou dans le plafond pour rejoindre Vladimir.
-Il essaye de s’échapper ! Cria Magnum. Suivez-le !

Et les mercenaires fondirent dans les escaliers.

-Comment ai-je pu être aussi aveugle ? Fit Zackiel en passant ses mains devant ses yeux pleins de larmes.
-Vous n’êtes qu’un enfant naïf mon prince. Mais bientôt vous n’aurez plus à vous occuper de ça.
-Jpige rien à ce qu’ils racontent. Maugréa Aphrodite. Rude, Ceera, défoncez lui la gueule !
-Attends !

Cria White alors que les gardes du corps dégainaient leurs armes de service et les regardaient se tordre avant qu’ils n’aient pu tirer. Vladimir ricana.

-Vous n’avez sans doute pas fait attention mais j’ai réussi à doter notre président, un humain, de pouvoirs. Grâce au pendentif des arcanes, je peux contrôler la puissance de la Master Emerald ! Celle-ci est complètement saturée par le Chaos, comme les Chaos Emerald ne sont plus là pour les contenir celui-ci s’engrange en elle comme dans un gigantesque accumulateur. Car le chaos, c’est la vie, c’est la mort, c’est la violence et l’anarchie, en provoquant une guerre mondiale, l’énergie chaotique a grimpé en flèche, et je vais à présent utiliser le pendentif pour absorber cette puissance et devenir invincible. Je posséderai toute la magie de cette planète ! Naturellement cela signifiera que tous les autres possesseurs de magie seront dépossédés de leurs pouvoirs, et mourront, tu ne fais pas exception. Lança-t-il à Aphrodite qui tâtait déjà la lune sur son front.
-…Q…KEUWA ? Mais va te faire foutre Batman ! Je suis trop jeune pour claquer ! J’vais te latter les couilles tellement fort qu’elles ressortiront par tes trous d’nez !
-Mais quel langage fleuri ! Rit Vladimir. Vous oubliez peut-être un peu trop votre handicap mademoiselle.
-Fais pas chier Maurice ! Fauteuil roulant ou pas t’es à deux doigts de te manger un coup de pied de puissance tectonique dans les roubignoles !
-POUR LE ROYAUME !

Hurlant de rage, Zackiel fondit sur le noble qui utilisa les rejetons d’Aphrodite comme bouclier, une baffe bien placée d’un gros costaud l’envoya au tapis alors qu’il se tordait de douleur.

-Ca va petit ?

Demanda White en le saisissant par les bras, Zackiel se mit soudainement à se tordre de souffrances alors que dans ses yeux il ne voyait plus que des flammes et que la douleur transperçait sa tête, encore cette même douleur dans sa poitrine. Les images lui tordirent l’esprit alors qu’à travers les flammes il voyait une immense créature tentaculaire se dresser en hurlant.

-Qu’est-ce que tu lui as fait ?! Cria le capitaine du GUN.
-C’est ainsi que sont punis les enfants désobéissants. Il n’a eu que ce qu’il méritait en s’opposant à moi, qui sert une juste cause. Lança Vladimir avec arrogance alors que le capitaine de l’inquisition avançait vers lui.
-Si j’ai rejoint l’inquisition c’est pour offrir à mes pairs un avenir meilleur. Tu t’es allié avec les pires crapules que le monde ait jamais portés pour atteindre tes objectifs. Pour moi tu es même pas digne d’être l’un des nôtres. Tu n’es rien de plus qu’un humain dans un corps mobien.
-Si vous saviez à quel point je me contrefous de l’échelle de valeur d’un troufion des fédérations unies. Lâcha Vladimir avec un soupir méprisant. Et qui êtes-vous donc pour porter un jugement sur mes nobles actes ? Un renard devenu chien, rien de plus qu’un roquet qui a limé ses dents et vendu son panache pour devenir l’esclave des fédérations, le capitaine White. Vous avez vendu votre fierté au gouvernement mondial parce que comme nombre de vos pairs vous mourriez de faim dans les rues.

Les poings de White se serrèrent alors qu’Aphrodite tournait la tête de l’un à l’autre des protagonistes, soudainement muette. Le comte poursuivit dans sa lancée.

-Vous vous persuadez que vous en servez les intérêts d’une noble cause et que vous en êtes un grand homme alors que vous ne faites rien de plus que vous prostituer pour gagner votre vie. Vous n’avez aucune notion de ce qu’est l’honneur. Je représente un niveau que vous n’atteindrez jamais apprenez donc votre place !
-Et ta sœur l’Richard va t’faire f… Commença Aphrodite.
-Ferme là cinq minutes et occupe toide cegamin tu vois bien qu’il va mal. Lança White alors qu’il tournait un regard neutre vers Vladimir alors qu’il mettait les mains dans ses poches et le regardait d’un air blasé.
-Prostitué hein ? Je suppose que le terme est particulièrement bien choisi, ma mère en était une, de prostituée. J’ai grandi dans le caniveau, tellement bas que votre regard méprisant n’a jamais pu m’atteindre. C’est vrai j’obéis à des ordres, mais je sais faire la différence entre le bien et le mal et même si je suis un chien je suis capable de briser mes chaines. Au final qu’est-ce que tu es ? Rien de plus qu’un petit fils de bourgeois qui n’a jamais été satisfait de ce qu’il avait et qui en veut toujours plus. Tu dis que je suis le chien des fédérations, mais tu les a rejointes pour mettre au point ton plan.
-Je les ai utilisées !
-Et tu t’es mis à leur service en oubliant parfaitement qui tu es, tu t’es allié aux humains les plus méprisables au monde tout ça pour atteindre tes buts. Je n’ai jamais oublié qui j’étais et où était ma place. Il n’y a qu’une seule petite pute de bas quartier ici et c’est toi.
-Silence !

Cria Vladimir qui commençait à perdre patience alors que les Black Arms se plaçaient entre lui et les mobiens qui reculèrent. Le visage du comte était à présent crispé et parcouru de larges veines qui battaient le long de ses arcades, il cracha.

-Je n’ai que trop parlé, il est temps pour moi d’utiliser le pendentif comme la clef me permettant d’accéder au statut divin.

Vladimir se tourna vers l’émeraude mère et leva son sceptre vers l’émeraude mère alors que le plafond explosait. La master emerald était à présent pourpre et des boules de feu violettes tournoyaient autour du joyaux, affichant un sourire acéré, le comte se mit à éclater de rire alors que White sortait son second fusil d’assaut et vidait le chargeur sur Vladimir, malheureusement les rejetons encaissèrent les impacts et comme une véritable nuée avancèrent vers eux.

-Oh non ! Gémit Ceera.
-Bordel de dieu ! Fais quelque chose White ! Cria Aphrodite.
-Tu te rappelles que nous sommes dans des camps opposés au moins ?
-RANAFOUT ! Fit l’échidné qui commençait à paniquer.

Les mobiens se retrouvaient à devoir descendre dans les cages d’escalier alors que soudainement un des rejetons plongeait vers le capitaine du GUN qui l’assomma d’un coup de crosse, Rude plaqua Aphrodite contre un des murs et assomma une des créatures d’un coup de poing tandis que Ceera se plaçait en bouclier, encaissant les griffes acérées des rejetons et utilisant sa corne pour transpercer ceux qui s’approchaient trop, quant à Zackiel celui-ci était appuyé inconscient près d’Aphrodite qui se mettait à lui tirer sur les cheveux.

-Réveille toi du genoux c’est pas le moment !
-Q…Quoi ? Murmura Zackiel.
-L’émeraude mère déborde d’énergie ! Il est temps pour moi d’utiliser mon corps comme vaisseau grâce au pendentif ! Eclata Vladimir.
-C’est tout ce que je voulais savoir.

La lame du poignard transperça le dos de Vladimir alors que celui-ci hoquetait, la pointe lui ressortait à travers le torse... Le couteau jaillit de son corps et retourna dans la main de son propriétaire, qui s’avança vers Vladimir, écrasa sa main de sa semelle et récupéra sa canne.

-Je vais prendre ça. Lança le chevalier noir.
-Va falloir arrêter les retournements scénaristiques ! Beugla Aphrodite. Ca commence à faire lourd là merde !
-Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas me perdre en monologue. Lança le chevalier noir avec un air narquois.
-Espèce… D’ordure. Marmonna Vladimir alors qu’il tentait de se relever. Les rejetons se tournèrent et plongèrent sur le chevalier. D’un coup de pied négligeant, il envoya la chauve-souris dans la fosse rejoindre Winston alors qu’il détournait les créatures vers celles-ci. Depuis le couloir adjacent jaillirent la troupe des mercenaires et Lina qui le pointa du doigt.
-Le voilà ! Mon dieu mais qu’est-ce que c’est que ce tr…
-Et maintenant, sans plus attendre. Le dénouement. Acheva l’ennemi.

Brandissant la canne de Vladimir au dessus de la tête le chevalier noir percuta l’émeraude mère et l’énergie chaotique emmagasinée dans celle-ci traversa son corps. Le noir guerrier se mit à hurler tandis que la pierre le foudroyait sur place. White braqua sa mitrailleuse sur le dos du terroriste et vida son chargeur dans son dos. Les balles furent toutes arrêtées par sa lourde cape de métal mais néanmoins les impacts de celle ci frappaient le guerrier comme une myriade de coups puissants. L’homme finit par plier l’échine, son corps fut parcouru de flammes pourpres alors qu’il semblait s’embraser tout entier au contact de l’émeraude mère. Les langues de feu se mirent à tourner autour de son corps, le pourléchaient et tournant autour de lui. Loki se précipita vers l’adversaire mais fut retenu par Magnum qui cria.
-Arrête ! Il y a bien trop d’énergie chaotique ! Tu vas te faire tuer !

Peu à peu l’émeraude mère cessa d’être un néon pourpre irradiant la puissance pour redevenir l’émeraude verte que tous connaissaient, le corps du chevalier était déjà un squelette blanc irradiant d’énergie pourpre lorsque le processus s’acheva et l’homme tomba en poussière devant l’autel de l’émeraude alors que celle-ci était à présent purifiée.

Autour de l’autel le silence se créa alors que Lina regardait les cendres de celui qui avait été le Némésis d’une nation. Magnum s’avança vers le tas de cendre dans lequel était planté Anubis la lame noire et le pendentif des arcanes, les deux seules choses qui avaient survécu de l’Adversaire. Il saisit l’épée du chevalier noir.

-C’est ainsi que la quête de pouvoir du chevalier noir s’est arrêtée. Lança théâtralement Lina.
-Il a eu les yeux plus gros que le ventre et le pouvoir a fini par avoir raison de lui. Acheva Magnum tandis qu’il en faisait autant. Loki tomba à genoux.
-Alors même les cieux ne m’accorderont pas ma vengeance !? Il frappa le sol de son poing alors que les larmes coulaient de ses yeux.

Zackiel avança et ramassa le pendentif des Arcanes regarda en silence les cendres de l’homme qui l’avait tant impressionné. Il n’y avait plus rien à présent… Que des cendres. La quête de pouvoir était néfaste se dit le prince alors qu’il remettait le pendentif autour de son cou. Vladimir, Winston et le chevalier en avait subi les conséquences… C’était une leçon dont il devrait toujours se souvenir. X fit craquer négligemment les articulations de son cou alors que le fumeur restait à l’écart. White contempla silencieusement la scène avant de tourner le dos aux autres et de partir. Il n’avait rien à faire ici, il était leur ennemi, pour le moment il allait les laisser filer, mais la guerre était loin d’être finie. Aphrodite regarda le renard quitter les lieux, ouvrit la bouche un instant puis fini par dire.

-…Rapportons l’émeraude mère au gardien. Fit Aphrodite alors qu’elle faisait signe à Ceera de récupérer la pierre, et que le Rhinocéros commençait à la hisser sur son dos, White fit quelques pas et lança un regard à Aphrodite avant de continuer vers la cage d’escalier, tombant nez à nez avec l’ARM.
-Le prisonnier ! Cria un des échidnés.
-Laissez le partir. Fit Aphrodite en lançant un regard ferme à White. Elle n’ajouta rien, les échidnés regardèrent incrédule celle qui avait tenu la jambe à son prisonnier pendant au moins deux semaines, elle répéta simplement.
-Laissez le partir.

Alors que White passait en bousculant un des échidnés qui bloquait le passage, une console encore en état se mit à émettre des ondes l’arrêtant sur place.
-ZZzzz brrrrr… Central, ici le commandant Greg Stillson, prenez vos hommes et évacuez l’île, dans vingt-cinq minutes exactement nous bombarderons cet endroit. Procédez au plus vite à l’évacuation, je répète.
-Bombarder ? Lança Loki en écarquillant les yeux alors que White se retournait vers le poste de commandes, Magnum se précipita vers celui ci et tenta d’engager le dialogue.
-Allô Stillson ? Ici l’agent Magnum ! Ne bombardez pas l’île ! Je répète ne bombardez pas l’île ! Il y a encore des tas d’innocents sur celle-ci nom d’un chien !
-Agent Magnum, lança sèchement Stillson, C’est un ordre direct du Commander. Vous avez exactement 24 minutes et 24 secondes pour vous dégager d’ici avant que nous fassions feu, vingt et une, vingt, dix-neuf…
-Mais quel sale con ! Cria le mercenaire alors qu’il courait vers la sortie. Tout le monde dehors ! Fumeur !

Le tueur roula des yeux et se précipita vers la commande principale et saisit le micro.
-Attention à toutes les personnes encore en vie : Le GUN va bombarder l’île d’ici vingt minutes, précipitez-vous vers les barges d’évacuation le plus vite possible.

Le message résonna dans tous les coins de prison Island alors que les échidnés de l’ARM devant les portes de la cité levaient le nez au ciel et que Knuckles prêtait une oreille distraite à ce qui se disait. Kneemerls fit tomber le stock d’armes dérobées et se précipita vers le quai, Scias et Taoshymiru échappèrent aux flammes du bucher funèbre qu’ils avaient mis en place pour leurs victimes démoniaques pour se ruer vers les entrées. Dans les profondeurs de la base, Mot prit Karma dans ses bras et serra les dents. Ils allaient être très justes. Rejoins par Armadillio et Bruiser, ils se mirent à courir le plus vite possible pour leur vie.

A l’étage supérieur c’était la panique.
-Kanna ! Cria Zackiel alors qu’il se précipitait à l’étage inférieur suivi par les Mercenaires. Aphrodite commençait à nouveau à gueuler des directives aux soldats de l’ARM.

-Toi ! Tu passes à l’avant, vous trois vous aidez mon associé à porter l’émeraude ! Plus vite bordel remues tes putains de fesses molles c’est une question de vie ou de mort !
-Lâche ce caillou Aphro il faut sortir d’ici ! Cria White alors que tous les autres étaient déjà en train de descendre le long des escaliers. L’échidné se dégagea de la prise de White.
-Jamais ! Je ne laisserai pas l’émeraude mère être pulvérisée !
-Bon sang qu’est-ce qui compte le plus pour toi ta vie ou l’émeraude ? !
-T’as aucune idée des conséquences que sa destruction auraient sur… Aphrodite fut interrompue par une claque retentissante sur sa joue et qui la fit chanceler un peu. Elle se caressa la joue et leva des yeux ronds sur White.
-Tu… Tu m’as giflée ?! Même ses propres tuteurs n’avaient jamais porté la main sur elle, le capitaine du GUN lança avec un ton désinvolte.
-Oh excuse moi. Fit-il avant d’assener une seconde claque sur son autre joue. Et celle là c’était pour m’avoir traité aussi minablement durant les deux dernières semaines. La première c’était pour te dire de sauver ta putain de vie ! On pourra toujours reconstruire tout ce qui sera brisé, mais si tu crèves ici on ne te récupérera jamais ! Est-ce que t’as compris ça ?! Pour une fois dans ta vie arrête de faire ta sale gamine et prend la bonne décision nom d’un chien.
Aphrodite se massa la joue alors qu’elle levait des yeux ronds vers White.
-Tu m’as giflée espèce d’incroyable fils de p. Lança-t-elle avec un ton à mi chemin entre la stupéfaction et l’indignation, White soupira et saisit l’échidné par la taille avant de la tirer de son fauteuil roulant et de s’enfuir avec elle en la portant sur son épaule comme un sac à patate.
-MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS ?! Cria Aphrodite. A MOI MES HOMMES !
-Générale ! Crièrent les échidnés avant de se précipiter à sa suite dans les couloirs.
-Reviens ici ! Cria Ceera alors qu’il voyait le militaire kidnapper sa protégée et que Rude l’arrêtait d’une main et que tout le bataillon de Démonika poursuivait White en hurlant.
-Aide-moi à porter cette grosse pierre. Elle ne craint rien avec lui.
-Mais…
-Si on ne sauve pas l’émeraude mère tu sais quelle tête elle va faire.
-…Oui.

Les deux gardes du corps soulevèrent l’énorme émeraude à eux deux et se mirent à la descendre des escaliers comme s’il s’agissait d’un piano à queue.


-Commandant Stillson !
-Quoi encore ? Demanda l’homme en soupirant et en relevant ses lunettes.
-Vous savez très bien quoi ! Vous avez invoqué un ordre du Commander ! Il ne vous a donné aucun ordre d’attaque !
-Taisez-vous Lieutenant Robin. Pour quelqu’un qui était à deux doigts d’aller sur cette île et désobéir à mes ordres, vous avez eu de la chance d’être prévenu à temps.
-Nos forces sont sur l’île !
-Il y a aussi l’ARM et les racailles de la Tolliver. Toute cette maudite raclure sera balayée dans l’explosion.
-Mais et les prisonniers ?
-Ces aberrations mobiennes seront bien mieux à rôtir en enfer.

Le poing de Roxanne s’écrasa en plein dans la mâchoire de Stillson alors que ses lunettes volaient dans les airs, le lieutenant saisit le commandant et lui fracassa son poing sur le nez.

-Que quelqu’un arrête cette furie ! Cria Stillson sous le déluge de coups alors que deux soldats de la salle de contrôle se levaient pour saisir la rebelle par dessous les bras, Roxanne lança.

-Espèce de monstre ! Assassin !
-Je vous ferais passer devant la cour martiale pour votre insubordination ! Emmenez là ! Cria Stillson alors que les soldats les emmenaient et que d’autres présentaient un mouchoir au commandant qui essuya le sang dégoulinant de sa lèvre et de son nez avant de remettre en place ses lunettes sur son nez et de réajuster son costume.
-Informez son bataillon que le lieutenant Roxanne s’est faite porter malade, s’ils sont aussi enragés que cette chienne ils risquent de poser des problèmes.
-Bien mon commandant.

Stillson se tourna vers l’île à présent condamnée. Maintenant que Roxanne s’était déchainée sur lui il était d’humeur exécrable et ne souhaitait plus qu’une chose : que l’île soit réduite en poussière

Le forum RPG All Over Mobius : avec les partenaires sur la page principale de PSo :).

Le Deviantart du forum où sont réunis les arts de tous les artistes : http://mobiusmembers.deviantart.com/

MOBIUS UNLEASHED, sur le forum de PSo : http://www.planete-sonic.com/forum/index.php/topic,4857.0.html



Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (1) - Forum

Viper Dragoon

Haut de page


Fanfics

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Nintendo DS
Manuel Sonic Rush (Français)
Saison 1
Angel Lanta, Le jeu
Espèces réelles
Les Chats
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.