Partenaire

Sonic Wikia Francais

 


 


Fiches

Sonic and the Secret Rings

Publié par Kendo le 29 avril 2007

Après un Sonic the Hedgehog sur Xbox 360/PS3 décevant, on attendait cet opus avec une certaine appréhension mais force est de constater que la Sonic Team a fait du bon boulot.


Introduction et mea culpa

Tout d’abord, désolé pour le retard du test : énormément de choses personnelles à gérer, beaucoup d’imprévus... Bref, passons.
J’ai bien pris le temps de jouer même après l’avoir fini à 100%, histoire de déceler des bugs ou d’autres choses inattendues. Je ne vais pas vous cacher que j’ai pris énormément de plaisir à jouer à ce jeu, cela ne m’était plus arrivé depuis Sonic Adventure 2, ça fait un bon moment quand même :).
Allez, bonne lecture à tous.

Le monde arabe parmi nous

Lorsqu’on allume le jeu pour la première fois, aucune cinématique n’est présentée et on atterrit directement sur l’écran titre. La cinématique se déclenche normalement après quelques secondes d’inactivité. Passons, nous y reviendrons plus tard.

Du fait de l’univers, le thème graphique est purement arabisant : couleurs chaudes, ambiance très orientale. La Wiimote tenue horizontalement, on découvre quatre modes : Aventure, Mini-Jeu, Livre Bonus et les Options.
Un petit tour par le menu des options pour les divers réglages. Une grande nouveauté dans cet opus est la possibilité de changer les voix, on a le choix entre les voix anglaises et japonaises. Question de goût pour savoir lesquelles sont les meilleures, j’ai une petite préférence pour les japonaises. La langue des sous-titres peut être changée elle aussi (texte disponible en japonais, anglais, allemand, italien, français et espagnol). Après ces petits réglages, attaquons directement le gros morceau, l’histoire.

On rentre directement dans le mode Aventure.
L’histoire est introduite par le biais de scènettes légèrement animées du plus haut style, tout est fait pour que le joueur plonge dans l’univers. Certains auraient aimé de vraies cinématiques mais les petites animations dégagent un certain charme qui ne laisse pas indifférent.
Le scénario est assez simple. Shahra, le génie de la Ring magique, apparut interrompant la sieste de Sonic et elle lui expliqua qu’elle sortait du livre des Mille et Une Nuits afin de demander son aide. En effet, son monde est menacé par un génie maléfique, Erazor Djinn qui tente de tout détruire et qui risquerait de sortir de ce monde pour détruire le monde réel. Sonic n’hésite pas et décide de prêter main forte à Shahra.
Vous l’aurez compris, pas d’univers futuriste, pas de méchas et autres ennemis sortis tout droit d’un crossover Gundam/Godzilla. Un univers simple : les Mille et Une Nuits. Sonic dans l’univers d’Aladdin et de Princesse Schéhérazade ? Etrange au premier coup d’oeil car tellement aux antipodes de ce qu’on avait l’habitude de voir mais au final, c’est un bon mélange.

On commence l’aventure par un niveau tutoriel, Lost Prologue. C’est dans ce niveau que l’on apprend à maîtriser Sonic. Ce nouveau volet de Sonic exige que l’on change sa façon de jouer et radicalement du fait de la jouabilité Wiimote. C’est un jeu sur semi-rails, comprenez bien que Sonic avance seul et que l’ont peut légèrement intéragir sur le décor. De nos jours, le gamer lambda est assez fainéant et donc introduire un niveau pour expliquer les commandes n’est pas de refus. On reviendra sans cesse dans ce niveau tuto au fur et à mesure de la progression, pour apprendre à utiliser les nouvelles aptitudes de Sonic. Après avoir fait les premières missions de Lost Prologue, on débloque le véritable premier niveau, Sand Oasis. Ce premier stage est surtout là pour que l’on s’habitue aux commandes. De ce fait, aucune difficulté notable n’est à suggérer. On est plutôt spectateur, on bouge la Wiimote de temps en temps pour quelques actions et puis voilà, le niveau terminé, on reste perplexe. En allongeant la partie, le jeu nous montre son réel potentiel.

Une réalisation presqu’au poil

Les commandes sont fort simples : Sonic avance tout seul donc on ne peut que diriger Sonic sur les côtés, on incline la Wiimote vers la gauche et vers la droite, sauter se fait au moyen du bouton 2, plus vous retenez, plus Sonic saute haut ; pour freiner, il faut retenir le bouton 1 et pour attaquer les ennemis, Sonic bénéficie toujours de son Homing Attack en effectuant un geste brusque vers l’avant avec la wiimote. Le système de visée automatique est très précis, lorsque le viseur est rouge, l’attaque sera dirigée directement vers la cible. Bien sûr, les facultés de Sonic ne se limitent pas qu’à ça, au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu Sonic acquiert de nouvelles compétences. Sonic peut également reculer quand il est arrêté, pour cela il suffit juste d’incliner la Wiimote vers l’arrière.

Comment obtenir de nouvelles compétences ? En gagnant des points d’expérience bien sûr.
Eh oui, ce Sonic a un côté RPG. Lorsque vous terminez les missions et suivant votre performance, vous recevez plus ou moins de points d’expérience. Ces points vous servent à monter de niveau afin de gagner des nouvelles compétences. Ensuite, comme dans tout RPG, vous équipez votre personnage pour l’améliorer. Dans Sonic & the Secret Rings, on dispose de points de compétence pour équiper Sonic ; comprenez bien qu’on ne peut pas tout mettre en même temps et que les compétences ne valent pas tous les mêmes points. Pour corser un peu le tout, certaines ne peuvent pas être associées avec d’autres etc... Les développeurs ont pensé à nous, pauvres joueurs : en effet, on peut créer 4 anneaux customisables. Je m’explique : Sonic porte un anneau qui lui confère ses pouvoirs et pour pouvoir aller plus vite au menu de customisation, on peut créer 4 anneaux avec chacun des compétences différentes. On peut donc prédéfinir quatre configurations possibles, afin d’adapter Sonic à la variété des missions.

Ces compétences sont les bienvenues car au début du jeu, Sonic n’est vraiment pas agréable à manier, il est lent, il galère dans les côtes, il a du mal quoi. Après un certain temps, il devient jouissif de contrôler Sonic qui répond presque au doigt et à l’oeil. Pourquoi presque ? A certains moments on peut remarquer un certain temps de latence entre le moment où l’on appuie sur le bouton et celui où Sonic fait l’action. Cette différence de timing n’apparaît pas souvent mais elle est assez remarquable pour qu’on la souligne. Mais à part cette petite anomalie, le plaisir de jeu après quelques heures est énorme, foncer à tout va tout en enchainant les homing attack, grinds et autre actions, dans des décors grandioses et pour certains très poétiques, c’est magique.

Graphiquement le jeu impressionne. Ca faisait longtemps qu’on n’avait plus vu autant de variété d’environnement dans un jeu Sonic 3D. Même lorsqu’on fonce à tout va, on observe aucun ralentissement. Sans atteindre l’extrême lissage de Sonic the Hedgehog, Sonic Wii arrive à émerveiller la rétine. En effet une harmonie visuelle se fait ressentir, lorsque l’on observe l’écran. Le jeu est très coloré (suivant le niveau bien entendu), les décors sont d’une rare richesse et collent parfaitement aux différents thèmes du jeu.

L’écran a été épurée. On y trouve le strict minimum, en haut à gauche le nombre d’anneaux et sur la droite de l’écran, la jauge de l’âme (une fois débloquée). Autant dire qu’on bénéficie d’un excellent champ de vision pour diriger Sonic.
On notera les remarquables effets de chaleur dans Evil Foundry et contre le boss Ifrit Golem, mais aussi ceux du Sprint ou du Ralenti.

Cékoi ? :o
Le Sprint et le Ralenti sont deux pouvoirs liés à la jauge de l’âme. Une fois cette jauge débloquée, et lorsque vous avez absorbé suffisamment de perles (les sphères blanches brillantes), vous pourrez déclencher une de ces deux actions spéciales. Comme leur nom l’indique respectivement, on déclenche une accélération détruisant tout sur le passage et sinon on ralentit le temps (ainsi que Sonic et le chronomètre) pour réagir plus facilement face à l’environnement. Des bonus sympathiques dont on trouve rapidement l’usage optimal.

Effet lors du Sprint
Effet lors du Ralenti

Au sujet des ennemis, il faut totalement zapper les Badniks, l’univers est entièrement oriental. A la place, on trouve des génies et autres créatures bizarres comme des gargouilles. Il est dommage qu’on n’ait pas eu plus de variété d’ennemis car ils se répètent très souvent, même si le nombre d’ennemis par niveau est peu élevé. Ils ne possèdent pas de jauge d’énergie comme on avait l’habitude de voir dans les derniers jeux 3D. Pour certains il suffit d’une attaque et pour d’autres il en faut deux, des fois trois pour quelques gargouilles. Les boss sont aussi peu nombreux, on en notera 5 en comptant le boss final, ce qui est relativement peu, mais les combats sont très dynamiques et variés. On retrouve là les bons vieux systèmes de la Sonic Team, des boss type course, c’est à dire des boss que l’on poursuit (exemple Capitaine Bemoth) ; et des boss dans une arène circulaire ou semi-circulaire (exemple Ifrit Golem).

Concernant les bruitages, certains trouveront les "yeah" de Sonic lourds mais sinon ils sont normaux, on a les sons habituels (ramassage de rings, perte de rings etc...). A certains moments, on peut être gavé à cause de Shahra qui parle constamment mais finalement on n’y prête guère attention à force. Le thème principal n’est plus interprétée par Crush 40, on a à la place Steve Conte. Mais on ne perd pas grand chose, on reste dans le même genre musical, le thème est assez sympathique mais toujours dans un esprit rock assez dépassé. Les autres musiques sont écrites par d’autres artistes assez habitués, comme par exemple Fumie Kumatani ou Kenichi Tokoi. On peut noter que quasiment tous les thèmes des niveaux sont chantés par Runblebee, à part celui de Levitated Ruin. Sinon, ils collent tous à leurs niveaux respectifs et c’est vraiment ce qu’on attend d’un thème.

On compte sept niveaux hormis le Lost Prologue. Malgré le faible nombre de niveau, la durée de vie est très longue du fait du nombre de missions par niveaux à faire. Le moyen qu’ont utilisé les développeurs afin d’accroître la durée de vie est assez agaçante : les missions sont souvent sans grand intérêt et durent peut-être trop longtemps. Les aberrations viennent des missions du type "finir avec 0 anneau", elles sont vraiment lourdes au possible et on se demande vraiment quel est le but de ces missions ; vraiment le genre de mission qui énerve particulièrement.

Malgré ça, on retrouve enfin un Sonic jouable uniquement. L’habitude des derniers jeux était de rendre jouable toute la smala, inventer de nouveaux persos jouables histoire d’avoir plusieurs types de gameplay mais au final c’était assez bordélique. Heureusement que la Sonic Team n’a pas succombé à ce vice dans cet opus. Sonic, véritable héros du jeu, ça faisait belle lurette qu’il n’avait pas endossé ce rôle seul et ça lui va bien. Néanmoins, on note la présence de Knuckles, Tails, Eggman mais pas dans leur rôle habituel :). Je vous laisse découvrir tout ce côté fantaisiste.

Comme autre changement on oublie le système de rank et on adopte les médailles pour les bons temps. Sachez que l’on est récompensé uniquement au temps et non pas au score. Plus on est rapide, plus on a de chance d’obtenir une des trois médailles (or, argent et bronze). En plus de ça, dans certains niveaux, des âmes de feu peuvent être ramassées, elles servent à débloquer des bonus.

Ame de feu

Le Livre Bonus

Le Livre Bonus concentre tous les bonus comme son nom l’indique. On peut y débloquer toutes sortes de choses comme des artworks, des pochettes, des concept-arts etc... ou visionner les cinématiques du jeu, écouter les musiques etc... c’est un mode option plus évolué dira-t-on :D. La navigation est aisée, c’est agréable de revoir des artworks d’anciens jeux et leur description (nostalgie :’)). On applaudira l’initiative très sympathique.

Le multi

Le mode multijoueurs a changé lui aussi. Pas de course Sonic VS Shadow sur fond de musique endiablée... les parties multijoueurs se rapprochent de Mario Party. En effet, c’est sur une succession de mini-jeux que l’on s’affronte. Bien sûr, ce n’est pas le mode principal du jeu donc faut pas s’attendre à des jeux grandioses ; néanmoins, c’est très détendu et j’apprécie l’effort de proposer des mini-jeux originaux et d’une grande simplicité exploitant bien la jouabilité Wiimote. Si jamais vous avez souvent des potes à la maison n’hésitez pas :).

Quelques défauts

J’ai déjà détaillé certains défauts comme le petit effet de latence et l’ajout de certaines missions rendant la progression très pénible mais ce qui suit peut être discutable.
Du fait du jeu sur rail, on perd une grande chose possible dans les jeux Sonic 3D : le côté exploration. Pas possible de revenir loin en arrière, la caméra reste toujours dans le dos de Sonic. Bien sûr, il y a des fois des embranchements dans le niveau mais rien de bien transcendant, faut l’avouer. A vrai dire, on se demande si c’est pas mieux comme ça étant donné le résultat qu’on avait au sujet de cette soi-disant exploration dans les jeux précédents. Même si, ce n’est pas le but même du jeu, on peut se poser la question pour les prochains jeux...

Conclusion

Ca faisait longtemps qu’on attendait un Sonic 3D capable de se démarquer des précédents, c’est chose faite avec ce Sonic and the Secret Rings. Le passage sur next-gen a été catastrophique avec Sonic the Hedgehog, heureusement que ce nouvel opus sur Wii est là pour adoucir la pente dans laquelle plonge la mascotte de Sega. Doté d’une réalisation plus que correcte, un gameplay très travaillé, une durée de vie importante pour son genre, il n’est pas parfait, mais il a le mérite de procurer de bons moments. Il est évident qu’il ne plaira pas à tout le monde, certains fustigeront sur son côté trop dirigiste et l’impossibilité d’exploration, d’autres apprécieront le côté customisation de Sonic mais dans tous les cas, cet opus est loin d’être mauvais et je pense qu’en cette période, c’est le plus important.




Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (23) - Forum

Kendo

Haut de page


Fiches

Cliquez pour écouter :
Vous aimez PSo? c:
 

L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Nintendo Wii
Sonic and the Secret Rings
Game Boy Advance
Manuel Sonic Advance 2 (Anglais)
Sonic Universe
Résumé Sonic Universe #1
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.