Fiches

Sonic the Hedgehog Next Generation - Bilan

Publié par Kendo / Metalla le 29 juillet 2006

Sonic fête ses 15 ans et son entrée sur les consoles next-gen de manière explosive. Explosion d’images et de vitesse, Sonic the Hedgehog Next Generation s’annonce comme digne de son héros. Espérons que le résultat reste aussi beau que les paroles et les images.


Généralités

Nom complet Sonic the Hedgehog
Date de sortie Novembre 2006 (Jap, USA, EU)
Studio Sonic Team
Supports Xbox 360, PS3, éventuellement PC
Nb de joueurs 1 à 4 joueurs (modes non dévoilés)

Sonic revient en grande pompe pour féter ses 15 ans avec ce jeu, présenté par Sega comme le retour aux sources tant espéré par les premiers fans du hérisson. Sonic repart une fois de plus sauver le monde et ses amis du terrifiant docteur Eggman dont les plans machiavéliques l’ont mené cette fois à Solaenna où se trouve l’Emeraude du Chaos !

A la fois vu et présenté comme un retour aux sources et une révolution, Sonic Next Gen a déjà fait coulé beaucoup d’encre, surtout depuis l’E³ où les informations n’ont cessé d’être diffusées. En plus de ça, le jeu divise déjà les fans en ce qui concerne la nouvelle orientation que semble prendre la série. Retour aux sources ou tournant décisif, bombe soniquienne attendue depuis si longtemps ou daube intégrale à grande vitesse, le jeu fait déjà bien parler de lui et de ce qu’on en aperçoit déjà, de bons éléments sont déjà présents, tandis que d’autres sont encore trop flous pour qu’on émette un réel jugement. En tout cas, on en prend déjà plein les mirettes.

JPEG - 66.2 ko
JPEG - 74.3 ko

Histoire

Depuis Sonic Adventure, la Sonic Team semble attacher un peu plus d’importance à l’histoire de fond de ses jeux qu’auparavant (l’exemple le plus flagrant étant Shadow the Hedgehog, l’opus entièrement consacré à l’histoire de la bébête noire).

Et Sonic Next Gen ne semble pas déroger à la règle. Dès les premiers trailers, on peut contempler une magnifique cité à l’architecture féérique, une princesse, un méchant aux phrases énigmatiques. Les images parlent d’elles-mêmes, l’accent est mis sur l’ambiance et la série se teinte d’une touche Final Fantasiesque, sans pour autant atteindre la complexité de l’histoire d’un RPG, loin de là. Mais l’ambition d’un Sonic n’a jamais été ça, ce qui fait son charme par ailleurs, mais on ne peut que noter cette tendance de la série qui est de donner à l’univers Sonic une cohérence, une chronologie, une histoire et des éléments récurrents.

Comme dit, l’histoire, de ce qu’on en sait pour l’instant, ne vole pas bien haut, mais difficile à ce stade, et ce pour n’importe quel jeu, de connaître l’histoire dans ses moindres détails ; le scénario sera révélé les jours précédant la sortie du jeu avec les habituelles péripéties qui nous emmènerons peut-être loin de ce que nous savons pour l’instant.

JPEG - 625.6 ko
JPEG - 547.1 ko

Dans un royaume pépère, se trouve une cité tout aussi pépère : l’ile-cité de l’eau de Solaenna, une ville située au beau milieu d’une immense étendue d’eau, à l’architecture féérique et à l’ambiance festive. Comme toute cité féérique qui se respecte un tant soit peu, celle-ci abrite... une princesse : Elise. Mais cette princesse n’est pas comme les autres (faut bien une histoire quand même, qu’est-ce qu’on peut faire avec des gens normaux ?!? :/), elle est la détentrice de nombreux secrets... dont le plus important est l’existence de l’Emeraude du Chaos, qu’elle détient.

Qui dit Emeraude du Chaos dit... Eggman ! Notre machiavélique méchant, une fois de plus au courant des évènements et des secrets de la princesse, se rue vers Solaenna pour la kidnapper dans les règles de l’art et s’emparer de l’Emeraude du Chaos qui lui servira pour sa conquête du monde ainsi que le secret de la Flamme du Désastre qui va avec.

Mais un certain hérisson bleu ne l’entend pas de cet oreille et compte bien barrer une fois de plus la route au docteur. Mais comme on le sait si bien depuis Sonic & Knuckles, impossible de sauver le monde et draguer une princesse (facultatif) sans fauteurs de troubles. Et le nouveau venu chargé de remplir cette tâche est Silver le Hérisson, un énigmatique personnage aux pouvoirs télékinésiques impressionnants venu du futur pour barrer la route à Sonic, qu’il perçoit comme une menace : l’Iblis Trigger (le déclencheur d’Iblis). Ennemi ou futur allié ? Seul le jeu nous le dira.

Il se peut également que le monstre de Feu, sorte d’antithèse de Perfect Chaos, visible dans les trailers, soit le Boss de fin, ce qui concorderait avec les fameux pouvoirs de la princesse concernant la Flamme du Désastre. Mais si c’est le cas, c’est vraiment dommage que Sega nous révèle aussi tôt des élèments essentiels du jeu comme celui-ci.

PNG - 2.2 Mo
PNG - 3.4 Mo

Personnages

Sonic (Bogoss Bleu Supersonique)

Difficile de faire un jeu sans lui, Sonic s’en va une fois de plus botter les fesses des méchants et sauver le monde de la menace du docteur tout en délivrant la jolie princesse. Bref, inutile de plus le présenter, il est de retour pour jouer le héros désinvolte et énergique sur des courses endiablées.

Shadow (Blacky never die)

Avec la popularité du personnage il fallait s’y attendre, le filon Shadow n’est pas encore totalement épuisé et celui-ci revient une fois de plus dans ce jeu pour casser la baraque. On en sait très peu sur ses intentions actuellement, mais a priori, il n’est pas content et n’a qu’une envie, exploser tout ce qui lui passe sous la main. Et vu que depuis Shadow the Hedgehog, Shadow a un permis véhicules de destruction massive, le revoilà au volant de véhicules tel qu’un Buggy surarmé, et sûrement bien d’autres surprises que nous réserve le jeu. Bref on aime ou on n’aime pas, le débat reste le même que ShtH.

Silver (Silvanescence en folie)

Le petit nouveau de la bande, déjà appelé affectueusement White Spirit ou Blanche Neige, on sait encore peu de choses sur lui, si ce n’est qu’il vient du futur pour défier Sonic qu’il semble voir comme une menace, vu la manière dont il l’appelle : the Iblis Trigger, mais surtout qu’il est jouable !
Pelage blanc, moumoute de poitrine énorme qui va jusqu’en bas du dos, yeux rouges, pics ultra longs rabattus vers l’arrière, on n’est pas loin d’un Sephiroth version Fury. Le personnage ne brille peut-être pas tant que ça par son physique et son allure, quelque peu banal en vu de ce que l’on peut trouver dans les jeux actuels, mais ses pouvoirs changent de ce que présentent habituellement les personnages de la série. Tout en finesse et en bourrin, Silver n’est pas très fortiche en course (si c’est pour ne pas dire une vraie tâche), mais possède le don de télépathie. De par sa volonté, il peut plier les barres pour s’en faire des trampolines géants, balancer tous les éléments et ennemis qui oseraient lui barrer la route, léviter pendant une courte durée etc...

Petite note : il n’existe pas d’artwork officiel de Silver à l’instant où l’article est écrit.

Elise (Sonic Team Original Pouf ?)

Princesse et fille du roi de Solaenna, aimée par son peuple, elle détient de terribles secrets dont l’Emeraude du Chaos, la gemme miraculeuse. Celle-ci lui vaudra d’être kidnappée par le docteur Eggman qui y voit un élément pour asseoir son pouvoir. Elle détient également le pouvoir de la Flamme de Solaenna dont elle est la gardienne.

Eggman (Slim Fast Power)

Encore plus machiavélique, sournois et charismatique, le docteur Eggman, ennemi et rival de Sonic depuis ses premières heures, revient à l’assaut pour conquérir le monde et instaurer son empire. Pour cela, il a besoin de l’Emeraude du Chaos de Solaenna, et pour y parvenir, il y met les bouchées doubles. Nouvelle série de robots encore plus efficaces que les précédents, nouvelle forteresse volante... et même, pour mieux raviver ses foules de fans en délire, Eggman a suivi un régime spécial afin d’être encore plus séduisant qu’avant ! Nouveau design : il fait énormément penser au Docteur Gérald Robotnik qu’on a pu voir dans Sonic Adventure 2 et Shadow the Hedgehog. La Sonic Team l’a doté d’une vraie tête de psychopathe, il fait peur et a vraiment la tête d’un méchant. De la sournoiserie et du grand spectacle en perspective.

Autres personnages

La totalité des personnages n’a pas encore été révélée, bien que l’on puisse penser que les principaux, ayant un lien direct avec l’histoire l’ont été. Il est quasi-certain que des personnages comme Tails, Knuckles, voires Amy et d’autres, fassent une apparition à un moment du jeu, de manière furtive ou non. Peut-être même assisterons-nous à des petits clins d’oeil qui nous raviront ^^.


Gameplay

A la fois classique et novateur en certains points, Sonic Next Gen est à cheval sur différentes façons de jouer déjà abordées ou non dans les opus précédents. Ce qui est sûr, c’est qu’il y en a pour tous les goûts.

Généralités

Le nombres d’ennemis descendus à la suite semble avoir une influence comme semblent l’indiquer les orbes bleues qu’absorbe le personnage après avoir abattu un Badnik. Mais à quoi exactement ? On n’a trouvé aucun but. Peut-être pour le score... à voir.

Dévoilé lors du Tokyo Game Show 2005, le temps aura aussi son importance, et ce plus que dans les opus précédents. Le moteur du jeu permet en effet de simuler le jour et la nuit, et que cela aura une influence sur le jeu. En dehors de l’aspect visuel de pouvoir jouer des niveaux de nuit ou sous le soleil couchant, on peut aussi supposer que certains lieux ne seront accessibles que la nuit (comme le casino de Sonic Adventure, sauf que cette fois-ci, la chose sera sans doute présentée de façon moins linéaire).
Malheureusement, lors de notre test, aucun changement de temps jour/nuit observé. On jouait toujours dans la même clarté, c’est dommage.

Et tant qu’on y est dans les rapprochements avec Sonic Adventure, les concepteurs ont parlé du retour des Adventure Field, mais sans trop s’attarder sur leur véritable rôle, bien qu’il semble évident qu’ils serviront de transition entre les niveaux. L’aspect "rpg" a été accentué : en effet dans ces Adventure Fields, on pourra dialoguer avec des PNJ (la plupart seront des humains mais sûrement aussi des personnages de l’univers Sonic en feront partie), mais on pourra également acquérir de nouveaux items et accessoires (donc certainement de nouvelles capacités), en utilisant vos rings comme monnaie.

JPEG - 884.6 ko
JPEG - 720 ko
PNG - 2.2 Mo

Triple Gameplay

Sonic Next Gen, ne proposera pas un gameplay unique, mais à l’instar des Sonic Adventure plusieurs gameplays, spécifiques à chaque personnage.

Sonic :

Les trailers parlent d’eux même : bumpings, Badniks, des phases rapides etc... Mais les stages de Sonic ne se basent pas uniquement sur la vitesse et se décomposent en plusieurs chemins séparés et différents dont le choix vous est laissé. Niveaux très vastes donc permettant de le parcourir de plusieurs manières différentes.

Shadow :

Une fois de plus trop flemmard pour marcher et courir, Shadow dévalera ses niveaux à bord de divers véhicules, bien entendus surarmés, pour dégager la route. De ce que les trailers nous montrent, le gameplay de Shadow semble uniquement tourné autour de ces phases de destruction smassives à bord de véhicules tout terrain. Mais il se peut qu’à court d’essence notre hérisson finisse par descendre de son véhicule et trotte un peu le temps de trouver un nouveau véhicule à "emprunter" XD.

Silver :
Le nouveau venu n’est pas dans la lignée des deux hérissons précédents. En effet, il est doté d’une paire de bottes à la Sonic Riders et n’est donc pas très disposé à courir vite. Mais pour pallier ce manque de vitesse, il possède des pouvoirs de kinésie très impressionnants. La manière de jouer sera très différente : les niveaux parcourus seront post-apocalyptiques, des villes ravagées avec des décombres partout et c’est là que les pouvoirs de Silver prennent leur importance. Déplacer les objets et les ennemis, les projeter, voler pendant quelques secondes, faire plier les poutres afin de les utiliser comme trampoline...
Les phases avec Silver sont... lourdes. C’est bien marrant de balancer des items à tout va mais pendant cinq minutes, plus longtemps ça commence à gaver ; mais ses pouvoirs sont assez poignants, on y prend vite goût, c’est facile à maîtriser.

JPEG - 826.9 ko
JPEG - 487.7 ko

Move your Body

Sonic diversifie aussi sa panoplie de coups. On retrouve bien entendu les traditionnels Spin Dash et Homing Attack, mais en plus, Sonic est capable de faire des balayettes ressemblant à un mix de Breakdance et de Capoeira. Le niveau Kingdom Valley montre aussi des phases semblables à Sonic Adventure où Sonic devait sauter de spot en spot en appuyant en rythme sur une touche, sauf que cette fois-ci la gestion de la caméra est beaucoup plus dynamique et moins foireuse.

Niveaux

Certains niveaux ont d’ores et déjà été dévoilés comme Kingdom Valley et Crisis City et autant le dire d’emblée, c’est vaste, sinueux et bien beau.
L’architecture des niveaux révèle de multiples passages permettant sûrement différentes méthodes pour terminer un niveau, ou renfermant d’innombrables endroits secrets gorgés de précieux bonus.

Kingdom Valley (Sonic)
Le niveau sans doute le plus emblématique du jeu, car présent dès les premiers trailers. Une vallée verdoyante et immense jonchée de ruines médiévales... et aussi de robots sans vergogne ! Divisé en plusieurs phases, la première est assimilable à de l’exploration pure, semblable à la plupart des niveaux Sonic. La seconde se dévale à haute vitesse et jouera énormément sur votre rapidité et vos réflexes. Bref de quoi combler toutes les catégories de joueurs.

La première phase n’est pas d’une extrême rapidité comme on aurait pu se le dire au vu des trailers. Le niveau est parsemé de vide donc on est souvent obligé de ralentir pour assurer ses sauts. Pourtant le nombre de Badniks a été revu à la hausse par rapport aux Sonic Adventure même si l’on continue à dire qu’ils ne sont pas assez nombreux. On se croirait plutôt dans une montagne car il y a une omniprésence de vide.
Mais pour rattraper la "lenteur" de Sonic, la deuxième phase tombe à pic. C’est une zone à très haute vitesse où l’on devra esquiver des piliers, des caisses et tout en évitant les tirs de Badniks. C’est également une zone où le perso avance seul, on peut juste sauter et aller de droite à gauche. La vitesse de Sonic peut être contrôlée ; pour accélérer il suffit de prendre les files d’anneaux en Light Dash mais plus on va vite et moins le hérisson bleu est maniable. Viennent ensuite des zones où l’on saute de spot en spot, pas de réel difficulté, petit clin d’oeil à Sonic Adventure. Et finalement viennent les passages où Sonic court le long d’une cascade, c’est amusant mais bizarre, on en reparle dans la partie "Défauts".

Crisis City (Silver/ Sonic/ Shadow)
Bienvenue à l’Armageddon ! Niveau de présentation de Silver, cette ville en ruine et en flamme se présente comme un véritable terrain de prédilection pour lui avec les débris qui jonchent le sol, qui n’attendent que vous pour être balancés à tout va. Mais attention, bien que proche de l’enfer, de nombreux robots sont encore présents dans le niveau pour vous barrer la route !
Ce niveau ne semble pas exclusif à Silver, vu que l’on voit Shadow et même Sonic s’y balader dans différents trailers. Il semble aussi que ce niveau soit la tanière de l’immense monstre de feu que l’on a déjà vu auparavant dans différents trailers (Boss de fin ? Boss intermédiaire ? Seule la suite nous le dira).

Le niveau est très vaste mais on est très bien guidé. Il est difficile de se perdre.

Lost Cathedral (Sonic -nom non officiel-)
On ne sait pas vraiment si ce niveau est une partie de Kingdom Valley, ou un niveau à part entière (l’architecture s’y prêterait, mais pas l’ambiance). Ce niveau est visible depuis l’E³ 2005 (c’est le niveau où se déroule la cinématique de la démo technique que Sega avait présentée à l’époque) et indique clairement l’ambiance : une vieille cathédrale en ruine infestée par la vermine de Robotnik.

JPEG - 550.5 ko
JPEG - 591.5 ko

Défauts

Bien que le jeu, et la correction des bugs par conséquence, ne soit pas encore fini, certains défauts apparaissent déjà, mais seront très certainement corrigés avant la sortie du jeu.

Déjà, les fameuses rampes que l’on peut prendre à l’envers (Raah Sonic Heroes quand tu nous tiens :)) involontairement, comme l’on peut le voir dans les derniers trailers de Kingdom Valley.
Dans ce même trailer, on voit à de nombreuses reprises le joueur tomber dans le vide à la suite d’un saut raté. On pouvait penser que c’était le joueur qui était une loque mais manette en main la réalité est triste. Au premier contact, on peut affirmer que la maniabilité est pourrie, c’est le moindre que l’on puisse dire mais après un petit temps d’adaptation, on arrive à y jouer correctement. Mais bien sûr ce n’est pas au joueur de s’adapter au jeu, mais aux développeurs d’arranger cette maniabilité, espérons qu’elle soit meilleure en version finale.

La difficulté ne semble pas non plus être faramineuse. Les jeux Sonic n’ont jamais été des jeux extrêmement durs à finir par défaut (sauf exception), mais quand même : en mourrant plusieurs fois on arrive à décocher le rang B ou pire A.

Dans les deux niveaux testés, certaines choses nous ont déplu. Dans la deuxième phase de Kingdom Valley par exemple : cette phase est très loin d’être difficile, vous ne faites que sauter et vous diriger de droite à gauche. En effet, Sonic court automatiquement, au début c’est fun mais quand vient le moment où l’on court sur la cascade on sourit moins car pendant au moins vingt secondes (oui oui 20 énormes secondes) vous allez tout droit (on s’amusait à lacher la manette et à parler de tout et de rien), il ne se passe RIEN. Sonic avance tout droit pourtant on peut apercevoir des Badniks et des plates-formes mais le personnage ne voulait pas bouger. On espère sincèrement que l’on pourra faire autre chose dans ces phases car là c’est du gâchis.

Crisis City révèle aussi son lot de surprises, comme par exemple Silver qui a quelques petits problèmes de locomotion et quelquefois bute sur un trottoir d’une hauteur risible.

Reste également l’éternel problème de tout jeu Sonic : la gestion de la caméra. Hé bien dans cet opus elle a l’air plus qu’admirable mais on n’en dira pas plus car on n’en a pas vu assez ^^.

PNG - 2.1 Mo
JPEG - 657.3 ko

Retour aux sources ?

Sonic Next Gen s’annonçait comme un retour aux sources. Pourtant, ce que nous avons vu n’y ressemble pas.
Concentrons-nous sur la partie Sonic, qui est la principale concernée (il n’y a pas vraiment à parler sur la partie Silver étant donné qu’elle n’a rien d’un retour aux sources, un gameplay très lent et assez lassant.

Le niveau jouable dans cette démo, Kingdom Valley, n’avait rien d’un retour aux sources.
Enlevez Sonic, les Rings et les Bumpers, et vous obtenez un paysage réaliste qui n’évoque en rien l’univers de Sonic.
Les Badniks auraient pu être un élément favorisant le retour aux sources, mais à part une pseudo-guêpe pouvant évoquer un Buzz Bomber, nous n’avons que des méchas très "Gundamisés" sans même un petit animal à l’intérieur.

Sonic se contrôle exactement de la même façon que dans Sonic Adventure 2 (à la seule différence que la maniabilité est à retravailler en profondeur). Le seul point noir est le Spin Dash. En effet, il est horriblement lent et plutôt « compliqué » à déclencher. Sachant qu’il sera possible d’améliorer les aptitudes de Sonic, nous pouvons supposer qu’il sera possible d’améliorer le Spin Dash.

Finalement, pour le retour aux sources, c’est plutôt raté. Sans parler des images de Shadow dans son véhicule qui n’annoncent rien de bon à ce sujet...

PNG - 1.9 Mo
PNG - 1.8 Mo

Révélations & déductions

Tout d’abord, on a la présence d’une entité divine, Iblis. Mais qu’est-il donc ? Iblis est un personnage important dans la religion musulmane (l’Orient inspire la Sonic Team en ce moment), et on vous détaille son histoire (une enquête sur lui aura lieu prochainement).

Iblis est le personnage par lequel Dieu introduit la notion de Mal dans l’histoire de l’humanité. Alors qu’il vient de créer l’homme, il demande à ses anges de se prosterner devant cette nouvelle créature. Tous obéissent à l’exception d’Iblis qui s’enfle d’orgueil et rétorque à Dieu qu’il vaut plus que cette créature faite d’argile (l’homme étant créé à partir de ce matériau). Dieu le chasse donc du Paradis mais avant cela, il accepte le pacte que lui propose Iblis, à savoir tenter les communautés humaines qui se succèderont sur la terre, à l’exception des serviteurs les plus fidèles.
Dès lors, Iblis se met en quête de son premier stratagème et incite Adam, installé avec sa femme au Paradis, à goûter des fruits de l’Arbre de l’Eternité. Ce sera là le premier acte de tentation qui vaudra à Iblis l’appellation définitive de « al shaytan » (sheitan = démon).
Ainsi, on distingue Iblis et le sheitan en qualifiant le premier d’orgueilleux et de désobéissant et le deuxième de tentateur. Iblis devient le maître des démons, on lui attribue des légions de shayatin, des djinns devenus démons, voués à la mission unique qui revient au Diable : détourner l’homme de sa destination finale, le Paradis.

Au final, Iblis est un être créé à partir du feu, qu’il maîtrise totalement tout comme Blaze. Cette entité est la plus maléfique qui soit mais comment la Sonic Team a-t-elle adapté le scénario du jeu pour que Sonic soit le déclencheur du djinn ? Silver joue-t-il le rôle de gardien d’Iblis ? On n’en sait rien pour l’instant mais tout ça va pas tarder à être découvert, faites nous confiance ;).

On peut juste affirmer qu’Iblis sera un boss intermédiaire et peut-être (sûrement mais ne sait-on jamais) un des finaux ;).

JPEG - 1022.3 ko
PNG - 2.9 Mo

Concernant les badniks on en retrouve d’anciens sortis tout droit des premiers épisodes Mega Drive ! Crabmeat, Buzz Bomber... Les hideux badniks new school d’Eggman (Egg Pawns) sont-ils enfin passés à la trappe ?

Les robots humanoïdes sont-ils ceux du GUN, ou ceux d’Eggman ? Dans Kingdom Valley, on les voit avec des caisses GUN et des sentinelles volantes du GUN, mais dans la bande-annonce #2, ils accompagnent Eggman à Soleanna... (d’ailleurs dans la toute première vidéo de STH, ils tombaient du Egg Carrier). On n’en sait toujours rien ;).

JPEG - 848.1 ko
JPEG - 637 ko

Graphismes

SEGA sort le grand attirail, et ça fait plaisir ! Prenez en plein les mirettes, loin d’être d’une qualité graphique exceptionnelle, on reste surtout en admiration devant le détail des niveaux et l’ambiance qui s’en dégage. SEGA arrive à nous faire passer d’une ambiance féérique et petites princesses dans Kingdom Valley à un holocauste total à en faire palir Shadow dans Crisis City, en passant par une ambiance glauque et gothique pour la cathédrale.

Chose que bon nombre de fans ont remarqué, Sonic a grandi et a pris un coup de vieux. On est bien loin de la petite bestiole toute mignonne de ses débuts. Sonic n’est pas le seul à avoir effectué un relooking (pas aussi flagrant que lors de Sonic Adventure, mais quand même...), Eggman a aussi eu le droit à sa petite cure, a perdu du poids et gagné du poil à la moustache.

JPEG - 728.4 ko
JPEG - 638.4 ko

Musiques

Les seules musiques entendues jusqu’à ce jour sont celle des trailers et Kingdom Valley (que l’on pouvait entendre à Japan Expo lorsqu’on branchait un casque aux bornes). La musique des trailers colle bien et nous pensons que ce sera le thème principal du jeu et donc nous nous attendons à une bande-son qui va tout déchirer et globalement dans le même esprit que les derniers jeux sortis :).

On retrouve donc un rock énergique à la Jun Senoue (dont la simplicité des riffs fera le bonheur des guitaristes, pour une fois qu’il ne faudra pas 20 guitares pour reproduire un morceau) mais également de l’orchestral (cf : dernier trailer) pour le thème de la ville de Solaenna par exemple. La musique Sonicienne s’éloigne de ses souches et se diversifie (tout en ne proposant rien de transcendant, comme les musiques de Ico, mais le jeu ne s’y prête pas au départ, mais cela reste néanmoins de bons thèmes), normal d’une certaine manière, les temps et les techniques changent.

A l’instar de Knuckles dans Sonic adventure 1 & 2 on peut supposer que Silver aura droit à des thèmes musicaux radicalement différents de ceux de Sonic (vu l’ambiance des niveaux, on peut supposer Drum’n Bass, Electro, et peut-être même Heavy Metal).
Pour Shadow, on peut très fortement supposer qu’il conservera sa musique Heavy-metalo-punko-gothico-méchantpabô-rock de Shadow the Hedgehog .

La musique est plutot calme dans Kingdom Valley, assez reposante ; les bruitages sont comme d’habitude, l’explosion des méchas est agréable à l’oreille et aussi on a droit au thème de fin de niveau, ça fait plaisir ^^.

JPEG - 565.6 ko
JPEG - 585.4 ko

Liens

- Toutes les vidéos !
- Le topic officiel sur le forum.
- Le site officiel

Remerciements

- Hyper Sonic pour sa petite analyse sur la partie "Retour aux sources ?".
- La Shin Ninja Radio qui nous a motivés.
- Le Shin Paternel pour avoir éclairé notre lanterne au sujet d’Iblis.



Vous avez aimé cet article? Partagez le!
Commentaires (14) - Forum

Kendo

Metalla

Haut de page


Fiches

Cliquez pour écouter :
L'article du moment
Fan humour second degré
Ahhh les femmes...

Le pifomètre
Partitions Sonic
Partitions Sonic MD
Game Boy Advance
Sonic Advance 2
 
 
  Discussions
 Accès au Forum
Derniers sujets :

 
 
 
Planete-sonic, design, mise en page et textes © 2003/2017 L'équipe de PLANETE-SONIC.COM, Tous droits réservés. Toutes les oeuvres sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute reproduction partielle ou totale d'une oeuvre est interdite sans l'avis préalable de son auteur.