Accueil > Univers > Espèces réelles

Paru le mercredi 5 novembre 2003

Les chauve-souris

À bien des points de vue, les chauves-souris possèdent les caractéristiques des mammifères : ce sont des animaux à sang chaud, des vivipares qui allaitent leurs petits.

Le vol

Elles sont les seuls mammifères à pouvoir voler. Leur appareil de vol consiste en une membrane alaire étalée entre la longue ossature de leurs doigts, les côtés et l’arrière du corps et, dans le cas des espèces canadiennes, la queue. Au repos, les chauves-souris se suspendent habituellement la tête en bas et prennent leur envol en relâchant les griffes de leurs pattes. En vol, une chauve-souris paraît plus grosse qu’elle ne l’est en réalité en raison de la grande envergure de ses ailes.

L’alimentation

Les chauves-souris sont essentiellement des créatures nocturnes qui dorment le jour et chassent la nuit pour se nourrir. Bien que certaines chauves-souris des Tropiques se nourrissent de poissons, de fruits, de nectar et même de sang, les chauves-souris du Canada se nourrissent d’insectes qu’elles capturent ordinairement en plein vol.
Elles attrapent des papillons de nuit, des moustiques, et des moucherons.

Typiquement, les espèces insectivores consomment chaque nuit de 30 à 50% du poids de leur corps en insectes ce qui correspond à 20 à 30 kg de nourriture par jour pour une personne pesant 60 kg.
Les oiseaux qui chassent les insectes volants happent souvent ces derniers avec leur bec, mais la plupart des chauves-souris insectivores les attrapent à l’aide de la membrane rattachée à leurs ailes ou à leur queue, puis les saisissent avec leurs mâchoires.

L’écholocalisation

Les chauves-souris ne sont pas aveugles. Même si, dans le cas de nombreuses espèces insectivores, leurs yeux sont peu visibles, elles ont une très bonne vue qui leur est utile dans bien des aspects de leur comportement.

Toutefois, pour autant que nous le sachions, les espèces canadiennes ont recours à l’écholocalisation plutôt qu’à la vue pour repérer leurs proies. L’écholocalisation est un mode actif d’orientation grâce auquel la chauve-souris émet des impulsions sonores dont elle capte l’écho à l’aide de ses grandes oreilles.Les cris d’écholocalisation de la plupart des espèces canadiennes de chauve-souris sont des ultrasons qui, par conséquent, ne peuvent être perçus par l’humain.

La différence entre le son original et son écho fournit à la chauve-souris les données nécessaires pour déterminer la position des objets sur son chemin et les identifier.

Des mammifères marins comme les dauphins et d’autres baleines à dents, certains oiseaux qui font leur gîte dans les cavernes et des mammifères comme la musaraigne se dirigent également par écholocalisation.

Par Maïa-Su le 5 novembre 2003

Discussions

Venez en discuter avec nous sur le forum, Discord, ou commentez ci-dessous !

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.