Accueil > Jeux > Tests & Previews > Quatrième Génération

Paru le samedi 4 mai 2019

Sonic the Hedgehog 8-bits - Test

Suite au succès du premier Sonic sur Mega Drive, Sega s’est lancé dans la programmation d’un titre similaire pour sa console 8-bits, la Master System, et sa version portable, la Game Gear. De ce projet est né le jeu Sonic le plus connu, et sans doute aussi l’un des plus appréciés, de la génération 8-bits.

Présentation

Sorti en 1991, quelques mois après son grand frère sur Mega Drive, la version de Sonic 1 pour consoles 8-bits fut un véritable succès, à la mesure des consoles sur lesquelles il était sorti. Plébiscité par grand nombre de joueurs, et mis en avant par Sega cherchant à combattre Nintendo sur le terrain des jeux de plates-formes, Sonic réussit à conquérir son public grâce à des graphismes fins et travaillés, des musiques recherchées et tirant au mieux profit des capacités des puces audio Sega existantes alors, et surtout un principe accrocheur alliant vitesse et adresse avec brio.

Le succès fut tel que Sega décida d’implanter le jeu directement dans le bios de la Master System : le jeu était ainsi vendu intégré dans la console, point important pour augmenter les ventes de ce système 8-bits, et affirmer la présence de Sonic dans l’univers Sega. Le jeu se lance alors sans qu’il n’y ait de cartouche insérée. Aujourd’hui, cette série de la Master System (les modèles de la série 3006-09, mais pas tous !) est plutôt recherchée par les fans de Sonic.

Les qualités de Sonic 1 GG font encore aujourd’hui de ce jeu un must have, que la Sonic Team n’a pas hésité à ressortir dans Sonic Adventure DX, Sonic Mega Collection Plus et Sonic Gems Collection. Ainsi, il est aujourd’hui possible de jouer à Sonic 1 sur de nombreuses consoles : que ce soit sur les systèmes officiels Sega, grâce à l’émulation, il est difficile de passer à côté de ce jeu. Il est possible d’y jouer sur Saturn via émulateur, sur Dreamcast (voyez cet article), ou même sur PSP. Dernièrement, Sonic 1 8-bits a aussi été publié sur les consoles virtuelles de la Wii et de la Nintendo 3DS.

Histoire

Le concept reprend exactement le scénario du premier jeu Sonic, déjà sorti sur Mega Drive. Sonic va donc devoir, là aussi, combattre Robotnik jusqu’à l’expulser de South Island, afin de rétablir l’équilibre naturel de l’île et de libérer ses compagnons animaux, tout en partant à la recherche de 6 Chaos Emeralds (un chiffre qui restera sur tous les opus 8-bits de la série).

- L’histoire d’après le manuel français :
South Island, un lieu paisible et paradisiaque, parsemé de ruines anciennes et de bijoux. Quelque part sur cette île reposent les 6 Emeraudes du Chaos qui renferment un pouvoir légendaire. Les Emeraudes alimentent en énergies toutes sortes de choses et sont favorables au progrès technologique. Malheureusement, certaines personnes veulent s’en servir à des fins diaboliques. Dr Eggman, un brillant scientifique, rêve de conquête du monde et de la mort de son plus grand cauchemar. Il a l’intention de se servir des Emeraudes pour atteindre son but, voilà pourquoi il bâtit une gigantesque base sur South Island. Il commence ensuite à robotiser les habitants de la région et s’approprie l’île afin de commencer la chasse aux Emeraudes.

Surgit alors un certain hérisson bleu, vif comme l’éclair qui arrive comme porté par le vent pour sauver ses amis Flicky, Pocky, Pecky, Ricky, Kucky, Picky, et Rocky. Le paysage de l’île est en désolation, mais il reste un espoir : Eggman ignore que les Emeraudes du Chaos peuvent être trouvées en entrant dans une distorsion sub-spatiale créée par le mouvement de l’île, et non à la surface même. Si notre hérisson parvient à les réunir avant lui, le pire sera évité. Le décor est maintenant planté, laissons place à la confrontation fulgurante entre le Dr Eggman et Sonic le hérisson !

Review

Graphismes : L’aspect moins détaillé des graphismes, version 8-bits oblige, n’empêche pas de savourer des décors tout aussi colorés. Aucun ralentissement n’est à déplorer, et les animations des personnages sont parfaites.

Jouabilité : La série Sonic doit en partie son succès à un gameplay facile à prendre en main, et celui-ci est intuitif à souhait. On prend un plaisir fou à débouler dans les niveaux à toute vitesse. Le jeu nous rappelle cependant que la vitesse de Sonic n’est qu’une seule facette de son gameplay, et nous offre des phases de plateformes parfois haletantes, et toujours passionnantes, surtout lorsqu’il s’agit de récupérer les Emeraudes du Chaos. Petit détail surprenant, ce jeu ne comporte aucun looping.

Bande-son : Malgré les restrictions qu’oblige une console 8-bits, les musiques du jeu sont toutes agréables à écouter. Elles sont entraînantes et dépeignent un univers qu’on prend plaisir à parcourir. Les bruitages sont quant à eux bien choisis et s’adaptent bien à l’action qu’ils décrivent.

Durée de vie : Assez simple à prendre en main pour qui connait déjà les mécaniques de la série, vous terminerez le jeu en 5 heures environs. Les pièges sont parfois traîtres et relèvent le challenge, ce qui peut demander de refaire un niveau plusieurs fois. En revanche, si vous perdez toutes vos vies et n’avez plus de Continues, vous êtes bon pour recommencer depuis le début.

Scénario : Identique à sa version Mega Drive, l’histoire n’existe réellement que dans le manuel du jeu. Et c’est le cas pour une grande partie des Sonic Classiques : pas de cinématiques entre les niveaux. Le jeu nous permet néanmoins de découvrir certains environnements inédits de la célèbre South Island, et c’est le plus important.

Comparaison rapide avec la version Master System

La Game Gear a une résolution graphique de 160x146 pixels, alors que la Master System utilise du 240x226. Nécessairement, il y a donc fallu remettre certains éléments à l’échelle pour faire tenir le jeu sur le petit écran de la portable de Sega, avec une méthode de gestion de caméra un peu plus dynamique. Si les graphiques sont à peu près les mêmes, Sonic a été un peu retouché pour apparaître correctement sur la GG. En dehors de ces quelques modifications basiques, on peut noter des changements plus originaux :

L’apparition des signes « ! » dans un niveau comme Green Hill Zone prévient d’un risque de chute vers des piques et autres dangers. Ces panneaux aident le joueur mais n’existent pas dans la version Master System.
Certains niveaux ont subi un petit lifting. Cela touche notamment Labyrinth Zone : le joueur connaissant la version Game Gear aura un peu de mal à retrouver l’Emeraude sur la version Master System. D’autres zones sont concernées, mais pour des changements plus mineurs.
Dans le même registre, un changement d’importance dans l’Acte 2 de Jungle Zone rend le jeu bien plus simple. Sur Master System, il est impossible de descendre la cascade (l’écran défile automatiquement vers le haut), et toute chute est mortelle. Sur Game Gear, cette action est réalisable sans aucun souci.
Les combats contre Robotnik ont été optimisés, avec la perte de quelques effets de fumées. Surtout, le Robotnik de Green Hill Zone peut être touché par un simple saut, alors que sur Master System, il faut attendre qu’il descende pour attaquer Sonic.
Le boss de fin a subi un remodelage complet : les lance-flammes sortant du sol n’existent pas sur la version Master System, et le canon lançant ses boules de feu a été replacé au centre plutôt que sur la gauche.
Enfin, un détail qui a de quoi faire rire : en « contractant » une pièce de Scrap Brain Zone pour la faire tenir sur l’écran de la Game Gear, les programmeurs ont modifié le comportement d’un tapis roulant. Au final, ce même tapis va dans 3 directions différentes !
Un autre exemple assez parlant de la différence entre Master System (à gauche) et Game Gear (à droite).

Conclusion

Même tant d’années après sa parution, Sonic 1 GG reste encore très agréable à jouer. Ce petit jeu se termine plutôt vite comparé aux standards actuels, sans être une prise de tête, et présente encore un challenge intéressant après la fin du jeu, si l’on s’essaye au Score Attack. L’accessibilité actuelle du jeu sur différents supports, traversant les différentes générations de consoles, permet aux petits et grands de (re)découvrir avec des étoiles plein les yeux les premiers pas de Sonic sur console portable !

Pour aller plus loin

- La Soluce complète du jeu
- Les Secrets et Codes

Par Miles Prower / Di-Luëzzia le 4 mai

Discussions

Venez en discuter avec nous sur le forum, Discord, ou commentez ci-dessous !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.