Accueil > Multimédia

Parue le mardi 30 avril 2019

Sonic le film : synopsis et critique du trailer

De nouvelles rumeurs nous indiquaient une première bande-annonce pour le film et elles se sont avérées justes. Sans plus attendre, voici le trailer du premier film Sonic de l’histoire, et son synopsis :

Le film suit les mésaventures de Sonic (Ben Schwartz) alors qu’il navigue dans la complexité de la vie sur Terre aux côtés de son nouveau meilleur ami - humain - Tom Wachowski (James Marsden). Sonic et Tom unissent leurs forces pour tenter d’empêcher le méchant Dr. Ivo Robotnik de capturer Sonic, ce dernier souhaitant utiliser son immense pouvoir pour dominer le monde.

Avec cette première-bande-annonce, deux affiches plutôt jolies ont été publiées, la première pour les US, la deuxième pour la France.

- Critique du trailer :
Aïe aïe aïe… Les Sonic Fans avaient des doutes sur la qualité du design donné au Hérisson bleu. La Paramount n’a rien changé (en même temps, il faut bien qu’ils assument leurs choix, non ?), alors forcément le rendu final pique aux yeux, sans mauvais jeu de mots. Il a au moins son Spin Dash. Le look d’Eggman est déjà plus intéressant, puisqu’il va changer au cours du film, pour mieux ressembler à ce que l’on connait dans les jeux.

Le problème général vient de la direction artistique, qui manque de travail. L’univers du film n’est pas assez abouti : un hérisson bleu super rapide et un génie du mal doué en robotique, ça fait tâche dans des paysages beaucoup trop sobres et réalistes. Sans parler de la lumière, qui suit exactement la même direction et empêche Sonic et Robotnik de se fondre dans le décor. Au-delà de Sonic qui semble être un simple alien (coucou Sonic X), les paysages ne sont pas assortis aux robots et véhicules de Robotnik. Les vêtements de ce dernier dans la première partie du trailer sont sobres à l’image du monde qui entoure les personnages, mais ses machines ne suivent pas. Tout comme la musique, mais on y reviendra.

Ça confirme la question qui inquiétait la communauté depuis l’annonce du projet : pourquoi avoir choisi le live-action pour un sujet aussi surréaliste, alors que l’aspect cartoon est parfait pour Sonic ? Il suffit de voir la cinématique d’intro de Sonic Unleashed (l’apogée de ce qu’a pu être Sonic en termes de mise en scène) ou le court-métrage Night of the Werehog pour comprendre ce qui pouvait marcher, pour un univers aussi fou que celui du Hérisson bleu.

Pour ce qui est de l’histoire, on nous propose apparemment un mélange d’action débridée et d’humour un minimum efficace. Un schéma que l’on connait depuis pas mal d’années, et qui ne semble pas vouloir verser dans l’originalité. Sonic débarque sur Terre, sa vitesse cause une surtension qui affole l’armée, qui appelle Robotnik à la rescousse (on remarque qu’ils n’ont pas l’air de beaucoup l’apprécier). Celui-ci va s’intéresser de près à la créature, et trouver une source d’énergie (dans ses poils ?) qui va le motiver à vouloir contrôler le monde. Pendant ce temps, Sonic se lie d’amitié avec un flic de la campagne, officiant dans un village appelé... Green Hills. Les collines vertes ont donc bien changé. Beaucoup trop pour respecter le matériau de base d’ailleurs.

Jim Carrey, qu’on n’aurait jamais cru jouer dans un petit film comme celui-ci, nous donne une interprétation à première vue intéressante du caractère du savant fou, et donne envie d’en voir plus. Il a été confirmé qu’il nous offrirait une prestation dans la lignée de ses films des années 90, et il a l’air de s’en donner à cœur joie. Espérons qu’il ne fasse pas uniquement du Jim Carrey. Difficile en revanche de se prononcer sur le personnage de James Marsden, qui semble être le personnage un peu lambda auquel on est censé s’identifier. Wait & see, comme on dit !

On salue cependant le clin d’œil des anneaux dorés, qui ont une fonction similaire à ce qu’on a pu voir dans les jeux Classiques, à savoir servir de portail dimensionnel.

Choix beaucoup plus discutable, la musique. Les premières secondes nous offrent une musique d’action simple mais efficace, et s’arrête net. Sonic, grand amateur de musique, nous fait profiter de… Quoi ? Pourquoi ? Que vient faire Gangsta’s Paradise dans du Sonic ?! La chanson de Coolio est sublime, c’est sûr. Mais ça ne correspond pas du tout à l’univers de Sonic ! Où sont les guitares qui nous éclatent les tympans depuis 20 ans maintenant ? Voilà encore une chose que la Paramount n’a pas comprise.

Hypothèse personnelle concernant la dernière image du trailer, Robotnik dans un décor de champignons géants : va-t-il débarquer dans le Monde de Sonic et tenter de le conquérir en abandonnant la Terre derrière lui ? On se retrouverait ainsi avec une genèse de ce qu’est Sonic depuis 1991 : un humain solitaire voulant conquérir un monde sauvage et surréaliste peuplé d’animaux. Il est en effet possible que le trailer ne nous montre que le début de l’intrigue, et qu’on parte sur quelque chose de complètement différent après l’introduction. Si c’est ça, on espère quand même que les effets spéciaux suivront le rythme, parce que là ils ont l’air franchement douteux. Mais un trailer n’est jamais la meilleure référence dans ce domaine, car le film est toujours en chantier jusqu’à sa sortie. A voir si de nouveaux trailers verront le jour avant la sortie en salle.

Pour conclure, on peut quand même avoir peur de ce que va donner ce film. Le vrai problème est de ne pas avoir fait un film d’animation, avec une direction artistique plus folle et assumée. Sonic aurait pu s’intégrer beaucoup plus facilement, et l’univers surréaliste d’origine serait beaucoup mieux respecté. L’histoire semble assez convenue, ce qui peut être un bon point pour ramener un nouveau public à Sonic. Et il en a bien besoin, il faut l’avouer. Mais l’énorme différence entre la direction artistique du film, et l’univers dépeint dans les jeux vidéo, pourrait bien desservir le film plus qu’autre chose…

- Di-Luëzzia

Sonic le film est réalisé par Jeff fowler et sort sur le continent américain le 8 novembre 2019. Il débarquera chez nous le 5 février 2020.
Avec Ben Schwartz (Sonic), James Marsden (Tom Wachowski), Jim Carrey (Dr. Ivo Robotnik), Tika Sumpter (la copine de Tom Wachowski), Adam Pally (ami et collègue de Tom Wachowski), et Neal McDonough (Major Bennington).

Discussions

Venez en discuter avec nous sur le forum, Discord, ou commentez ci-dessous !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.