Accueil > Univers > Artéfacts & Objets

Paru le dimanche 1er juillet 2012

Les Chaos Emeralds

Omniprésentes telles des dieux, les sept Chaos Emeralds, et parfois aussi la Master Emerald (aussi appelée « Contrôleur »), sont toujours le noyau central de nombreux jeux Sonic. Leurs pouvoirs mystiques sont décrits comme tenant du miracle, pour une simple et bonne raison : l’Energie du Chaos permet de contrôler le Temps et l’Espace, autrement dit le continuum Espace-temps. Et celui qui parvient à exploiter pleinement leur puissance obtient le pouvoir ultime !

Suivant les continuités (jeux, comics, dessins animés), les Emeraudes ont une histoire différente. Pire, certains jeux sont incohérents avec d’autres, alors qu’ils constituent le lore principale. Aussi nous vous présentons ici la synthèse la plus exacte possible sur l’origine mystérieuse de ces gemmes hors du commun.

Le Continuum Espace-temps

Rassurez-vous, je ne parlerai pas ici de détails mathématiques complexes qui donnent mal au crâne. Pour aller à l’essentiel, la continuité spatio-temporelle se fait en quatre dimensions : la largeur (gauche/droite), la hauteur (haut/bas) et la profondeur (avant/arrière), les trois dimensions qui constituent l’Espace donc le monde réel, et qui sont simulées dans n’importe quel jeu vidéo de nos jours. La quatrième dimension est le Temps. Étendu entre le Passé, le Présent et le Futur, c’est la seule dimension dont la maîtrise est impossible, à part dans les œuvres de science-fiction. Car l’Espace évolue à travers le Temps, on peut en conclure qu’ils sont les deux notions de base d’un univers...

C’est en cela que les Chaos Emeralds sont si puissantes : elles permettent à qui est capable de les utiliser de distordre le Temps et l’Espace, donc d’avoir une influence inimaginable sur l’univers, et pas uniquement sur la Terre. Ce pouvoir sera plus tard appelé « Contrôle du Chaos ». Si aucun jeu ne l’affirme clairement, on peut facilement supposer, à partir de ce raisonnement, que les Emeraudes ont été créées à l’aube de l’Univers et sont aussi vieilles que le Temps lui-même. Fort heureusement, la Nature est bien faite, et le pouvoir des Emeraudes du Chaos n’est pas incontrôlable. C’est pourquoi il existe la Master Emerald : elle peut annuler leur énergie comme elle peut au contraire la décupler.

C’est d’ailleurs l’ordre qu’on va suivre dans ce dossier : les Emeraudes du Chaos, les Super Emeraudes, puis l’Emeraude-Mère, puis un historique complet de leurs utilisations dans l’Histoire.

Les Temples de Gaïa

- Une lutte planétaire entre le Bien et le Mal :
Le pouvoir des Emeraudes est connu et vénéré à travers le monde entier, et certaines civilisations ont eu le privilège d’approcher de très près (parfois trop) les gemmes et d’exploiter leur énergie pour survivre ou, indépendamment de leur volonté, pour mourir.

La première civilisation connue à avoir utilisé les Emeraudes est mentionnée dans Sonic Unleashed (à moins qu’il n’y ait plusieurs civilisations). Au centre de la Terre résident deux entités divines opposées mais indissociables l’une de l’autre : Light Gaïa qui représente le Bien, et Dark Gaïa qui représente le Mal. Tous les 10 000 ans, cette dernière se réveille avec l’envie viscérale de détruire la Terre. Le travail est à chaque fois bien commencé, car le globe est toujours fendu en plusieurs morceaux. Light Gaïa a le devoir de vaincre Dark Gaïa et de réparer la planète.

C’est exactement ce qu’il s’est passé 10 000 ans avant les aventures de Sonic, à la différence qu’une ou plusieurs civilisations terrestres inconnues ont construit sept temples appelés Temple de Gaïa. Ils se sont servit des Emeraudes du Chaos dans les Temples pour replacer les morceaux de la planète lévitant autour du cœur magmatique du globe, tandis que les deux entités de Gaïa livraient leur combat sans merci. Si les Temples ont besoin des Emeraudes pour reformer la Terre, ils peuvent en retour être utiles aux sept gemmes pour leur redonner leur pouvoir au cas où elles en auraient été vidées (comme quand le Dr. Eggman utilise toute l’énergie des Emeraudes pour réveiller Dark Gaïa, et que Sonic doit aller dans chaque Temple pour raviver les sept pierres).

A la fin de Sonic Unleashed, les sept Temples qui ont servi à combattre Dark Gaïa sont restés au cœur de la Terre avec le monstre, il est donc peu probable qu’on les revoit un jour...

La fresque de chaque Temple représentant la lutte entre les deux entités opposées de Gaïa

L’histoire de Babylone

- Les Emeraudes libèrent le temple d’une civilisation extra-terrestre :
Le jeu Sonic Riders et sa suite n’ont jamais communiqué l’époque de la venue des Babyloniens sur Terre. On sait seulement qu’il y a quelques millénaires (probablement après la création des Temples de Gaïa), des aliens répondant au nom de « Babyloniens » parcouraient l’immensité spatiale à bord de leur vaisseau, Astral Babylon. Alimentées par les cinq Arches du Cosmos, les commandes du vaisseau subirent un dysfonctionnement alors qu’ils passaient près de la Terre, les obligeant à atterrir en urgence sur la première terre qu’ils trouveraient. Ils furent forcés de se séparer des Arches du Cosmos, en en laissant trois en orbite tandis que les deux autres s’écrasèrent sur Terre en même temps qu’eux. Les Babyloniens scellèrent une Arche dans le désert où ils avaient atterri (la Grande Entaille), et la deuxième aux Gigan Rocks, loin du lieu du crash. Ils commencèrent une nouvelle vie sur Terre, dans l’espoir qu’un jour les trois autres Arches retomberaient dans l’atmosphère, pour les récupérer et ainsi retourner dans l’espace, chez eux.

Ils se sont ensuite fait connaître sur Terre comme des voleurs de trésors, les Babylon Rogues (Escrocs de Babylone). Leur dernière action fut de violer l’entrée de leur propre temple, le cœur d’Astral Babylon, pour y récupérer le trésor caché par leurs ancêtres. Mais le Gardien du trésor, un Djinn, offensé par leurs actes, détruisit le peuple avant d’ensevelir le temple de Babylone dans le sable. Malgré ça, certains Babyloniens survivants prospérèrent pendant des siècles.

Afin de libérer leur vaisseau originel de sa prison de sable, les descendants des Babyloniens fabriquèrent une clé cubique en utilisant les Emeraudes du Chaos. Seules les sept gemmes rassemblées pourraient déterrer Babylone, mais ils n’ont jamais atteint leur but. Les Escrocs de Babylone se sont transmit cette clé de générations en générations, jusqu’à ce qu’elles arrivent entre les mains de Jet the Hawk, leader des trois derniers Babyloniens vivants sur Terre. Grâce à lui (et à Eggman, il faut le reconnaître !), Babylone revint finalement à sa place, en orbite autour de la Terre.

Astral Babylon révélé dans Sonic Riders - Zero Gravity

Les Echidnés

- Entre descente aux enfers et montée dans les Cieux :
C’est une des histoires les plus connues du lore Sonicien, probablement parce qu’elle concerne l’un des personnages principaux, Knuckles (et aussi parce que les jeux qui sont basés sur cette histoire ont été des succès commerciaux).

On ne sait comment, après tous ces événements (ou peut-être avant ceux concernant Babylone), les Emeraudes du Chaos et leur « contrôleur », l’Emeraude-Mère, ont été placées sur un Autel habité par les Chao, perdu en pleine nature et loin de toute population. Cependant, une civilisation d’échidnés habitant la jungle avoisinante, le Knuckles Clan, connaissait leur existence, 4000 ans avant les aventures de Sonic. Ils étaient dirigés par une femme pacifiste qui avait pris grand soin d’avertir ses enfants et petits-enfants du danger qui les guettait s’ils violaient l’entrée de ce temple (qui n’appartenait pas au peuple). Son fils, Pachacamac, rendu insensible et assoiffé de pouvoir après la mort de sa femme, devenu chef après la mort de sa mère, ignora toutes les mises en garde que lui faisait Tikal, sa fille, et força le temple avec ses guerriers.

L’Autel des Emeraudes, gardé par une créature divine pacifiste aquatique appelée Chaos, fut attaqué une nuit où le destin de la civilisation bascula dans les ténèbres. Après avoir incendié l’édifice, Pachacamac et son armée piétinèrent les Chao - et Tikal qui les défendait - pour accéder aux gemmes légendaires et exploiter leur puissante énergie. Mais ils n’avaient pas prévu que cette action ferait entrer le monstre dans une rage incommensurable : il absorba l’énergie des Emeraudes du Chaos et alors qu’elles s’éparpillaient, il devint Perfect Chaos et détruisit toute la ville ainsi que l’Autel, faisant fuir une partie des habitants dans les montagnes avoisinantes. Tikal se sacrifia pour enfermer Chaos et son âme à l’intérieur de la Master Emerald, faisant s’élever dans le ciel l’Autel sacré pour que le joyau se protège lui-même de quiconque tenterait de la voler, et faisant aussi s’élever la terre où les échidnés survivants s’étaient réfugiés. Angel Island fut créée, et les Echidnés continuèrent à vivre sur cette île flottant parmi les nuages.

L’Autel sacré des Emeraudes avant et après le passage de Perfect Chaos…

- L’histoire supprimée du canon principal :
Le jeu DS Sonic Chronicles n’est plus canon aux jeux pour des raisons juridiques, mais il développait une partie intéressante du lore de la licence. Les Nocturnus ont vécu en même temps que le Clan de Pachacamac il y a 4000 ans, et les deux peuples étaient en guerre pour pouvoir se débarrasser de l’autre et affirmer leur suprématie dans le monde antique. Mais alors que le Knuckles Clan vivait sous la protection de l’Emeraude-Mère, les Nocturnus préféraient une technologie ancienne, mais extrêmement puissante, la plus avancée que le Monde ait pu connaître. Ils créèrent une armée de robots capables d’imiter tous les mouvements qu’on leur présentait, appelés les Gizoïdes (mot qui signifie « tout » dans leur langue natale).

Mais suite à la disparition des Echidnés, ils purent disposer des Emeraudes du Chaos (qui se sont probablement dispersées à la suite de leur utilisation par le Chaos) pour créer le Gizoïde le plus puissant de leur armée. Ils réussirent à créer un Gizoïde capable d’utiliser la puissance des sept Emeraudes du Chaos pour devenir une arme de destruction massive. Il n’atteint pas ce stade à l’époque, sûrement parce que les Échidnés survivants d’Angel Island avaient retrouvé les sept gemmes pour les ramener sur leur île (et créer Hidden Palace Zone). Mystérieusement, cette civilisation disparut peu après de la surface de la Terre, emportée dans une dimension parallèle lointaine, en laissant le Gizoïde derrière elle (que l’on retrouvera dans Sonic Battle, qui lui est toujours dans le canon officiel).

Le Gizoïde et la ville des Nocturnus derrière

Angel Island

- La Naissance des Gardiens :

Historiquement, l’Autel des Emeraudes a toujours été gardé, pour aussi longtemps qu’on s’en souvienne, par Chaos, tandis que les Chao y vivaient. Après que le monstre aquatique ait laissé exploser sa rage sur le Clan de Pachacamac, Angel Island s’est élevée dans les nuages avec l’Autel sacré, déserté par les Chao, les Emeraudes du Chaos ont été dispersées et surtout, Chaos et l’âme de Tikal se sont retrouvés enfermés dans l’Emeraude-Mère.

Les Échidnés survivants, réfugiés sur Angel Island où ils y ont construit une nouvelle ville (les ruines que l’ont retrouve dans Sonic 3 & Knuckles), se sont jurés depuis cette catastrophe de toujours veiller sur l’Emeraude-Mère et de retrouver les Emeraudes du Chaos. Une fois cette tache remplie, un nouvel Autel pour les Emeraudes fut créé dans une grotte près du volcan à l’intérieur d’Angel Island, appelé « Hidden Palace », où furent placés les huit joyaux (les sept Emeraudes plus l’Emeraude-Mère).

Une prophétie y est décrite par les Échidnés, d’un être surpuissant combattant une créature étrange ressemblant à un œuf. On voit que la créature étrange (le robot d’Eggman dans S3&K) détient l’Emeraude-Mère, donc on peut supposer que l’Emeraude-Mère fut retirée de son Autel sacré pour être posée dans cette grotte afin d’éviter le vol de la puissante gemme, par peur d’une nouvelle catastrophe. Suite à ce déplacement des gemmes, les gardiens se sont succédés, toujours choisis parmi les plus puissants du peuple. Par un mystère inexplicable (ou plutôt inexpliqué dans les jeux), les Emeraudes du Chaos finiront par être sorties d’Angel Island, et l’une d’elle finira entre les mains de Gerald...

Hidden Palace et sa prophétie (S3&K)

- Note : Si Marble Garden Zone et Hydrocity Zone (S3&K) sont très certainement les ruines de la ville créée par les Échidnés réfugiés, Sky Sanctuary Zone est un mystère. Il se peut qu’il ait été construit par les Échidnés après la création d’Angel Island, en même temps que la ville. Auquel cas, l’Emeraude-Mère possédait deux emplacements, celui-ci plus le nouvel autel appelé Hidden Palace. Mais il est aussi possible que ce soit un ensemble de temples construits autour de l’Autel sacré originel, gardé par le Chaos (et dont l’apparence sera totalement réinventée pour Sonic Adventure). Les créateurs de Sonic 3 & Knuckles disent de cette Zone qu’il s’agit d’un « sanctuaire céleste et sacré où est gardé l’Emeraude-Mère, interdit à tous à part Knuckles ». Ainsi l’Autel que garde Knuckles dans Sonic Adventure serait en fait les restes de Sky Sanctuary...

L’Autel sacré de l’Emeraude-Mère dans S3&K

Gerald Robotnik et les Black Arms

- En quête d’immortalité :
On se retrouve 50 avant l’époque des jeux, quand Gerald Robotnik, le grand-père d’Eggman, trouve une Émeraude du Chaos après de longues recherches et commence à étudier ses pouvoirs. Il fait aussi la découverte du fameux Gizoïde laissé comme seul témoignage de l’existence des Nocturnus. Je ne vous raconterai pas tous les détails de son histoire, car il existe déjà ce dossier la concernant ;)

Pour faire court, le Président des Fédérations Unies de son époque lui avait demandé de réaliser le rêve humain ultime, atteindre l’immortalité. Pour sa petite-fille Maria, qui ne pouvait vivre ailleurs que dans l’espace (sa maladie, le SIDN, l’empêchait de vivre sur Terre), Gerald accepta et fit des recherches défiant l’imagination, avec son équipe, à bord d’une colonie spatiale appelée l’ARK. Ils parvinrent à maîtriser suffisamment l’énergie des Emeraudes pour créer le Biolizard, le prototype de l’Etre Suprême (un lézard immense qui n’est jamais de bonne humeur).

Le Biolizard (Sonic Adventure 2)

Alors que le Gouvernement se méfiait de la tournure des événements et menaçait de fermer l’ARK pour de bon, Gerald poursuivit d’autres recherches, seul de son côté, et créa Shadow, un hérisson noir qui pouvait facilement passer inaperçu. Pour lui insuffler vie, il prit contact avec une race extraterrestre immortelle (mais pas invincible) dont le chef, Black Doom, était capable de maîtriser le Contrôle du Chaos. En échange, le chef alien voulait que dans 50 ans, époque à laquelle leur comète noire reviendra près de la Terre, Shadow lui ramène les sept Chaos Emeralds. Gerald ne voulait pas savoir pourquoi : Maria allait vivre et c’est tout ce qu’il lui importait. Dans un élan de bon sens, il mit quand même au point le Canon Eclipse, une arme géante qui serait en mesure d’éliminer les aliens.

Mais la menace qu’avait fait le Gouvernement fut mise à exécution. Ils envahirent toute la colonie spatiale, et plutôt que d’évacuer tout le personnel jusque sur la Terre, ils les exterminèrent tous pour faire croire à un accident. Gerald apprit la mort de Maria et perdit complètement la raison. Il reprogramma le Biolizard, Shadow et toutes les créations de l’ARK pour programmer sa vengeance, depuis sa cellule sur Prison Island, l’île-prison du Gouvernement (où Shadow était cryogénisé). Ainsi, si toutes les Emeraudes étaient réunis dans le cœur du Canon Eclipse, le système se mettrait en marche et l’ARK irait percuter la Terre pour la détruire.

La Colonie Spatiale Arche (Shadow the Hedgehog)

La seule Emeraude du Chaos que Gerald avait trouvé a été récupérée par le Gouvernement (Gerald l’avait mise dans le Gizoïde, que le Gouvernement a récupéré) et a probablement été abandonnée dans la Nature, car ils pensaient que cette pierres ferait trop de dégâts. Ils ne l’ont pas gardé, mais c’est peut-être bien celle qui a permis d’enfermer définitivement Shadow au fond de Prison Island (Eggman doit en utiliser une pour libérer Shadow au début de Sonic Adventure 2).

Ivo Robotnik

- La levée tardive de l’Empire Eggman :
On ne nous dit pas comment notre savant fou a connu les Emeraudes du Chaos. Mais depuis qu’il a découvert leur existence sur South Island, le Docteur Ivo « Eggman » Robotnik essaye sans cesse de les utiliser pour contrôler le Monde, à partir d’une base toujours bien laide et bien polluante. L’archétype de l’Humain qui détruit la Nature pour ses envies personnelles, aussi futiles soient-elles.

Avec son Quotient Intellectuel de 300, la Tête d’œuf passe son temps à construire des robots et des machines toujours plus impressionnantes qui sont censées être indestructibles, mais qui finissent toujours par être anéanties par Sonic, son meilleur ennemi. Et le pire, c’est quand son ambition se retourne contre lui, comme quand Perfect Chaos envoie sa forteresse volante dans les ronces d’un coup de faisceau énergétique (Sonic Adventure), ou quand son meilleur robot, Metal Sonic, veut de lui-même conquérir la Terre et en faire une utopie robotique (Sonic Heroes).

« Muhaha !!! Les Emeraudes du Chaos sont à MOI !!! »

L’Energie du Chaos : Le pouvoir des Emeraudes

On l’a vu à travers cet historique concernant les Emeraudes du Chaos, leur pouvoir peut être utilisé pour n’importe quoi, que ce soit pour rassembler les morceaux éparpillés de la Terre après le réveil de Dark Gaïa, pour créer un semblant d’immortalité comme l’a voulu Gerald avec le Biolizard, ou bien pour alimenter une machine destructrice quelconque inventée par Eggman. Par-dessus tout, la puissance des joyaux est exploitable non seulement par les Terriens, mais aussi par les races Extra-terrestres comme les Black Arms ou les Babyloniens, ce qui démontre que les Emeraudes sont des reliques de l’univers spatial, et pas uniquement de la Terre. On peut donc supposer que bien qu’il soit considéré comme dimension parallèle, le fameux « Special Stage » fait partie intégrante de la dimension spatiale commune aux jeux Sonic, car c’est parfois là qu’elles se volatilisent après leur utilisation.

Comme il est dit au début de ce dossier, les Emeraudes du Chaos ont pour principal pouvoir de permettre la maîtrise du Temps et de l’Espace. Il s’agit du Contrôle du Chaos, dont un article explique déjà l’étendue !

Mais ce pouvoir ne s’arrête pas là. Comme toute chose possède de bons comme de mauvais côtés, les sept gemmes possèdent un pouvoir positif et un pouvoir négatif. Cette puissance est très facilement résumée par la prière ou le poème de Tikal que lui a appris sa grand-mère lorsqu’elle était enfant :

"The servers are the Seven Chaos. Chaos is power, enriched by the heart. The controller is the one that unifies the chaos."

Voici pour vous la traduction :

"Les serviteurs sont les Sept Chaos. Chaos est le pouvoir, enrichi par le cœur. Le Contrôleur est celui qui unifie les Chaos."

Le « Contrôleur » dont parle le poème est en réalité l’Emeraude-Mère, qui peut canaliser l’énergie des sept gemmes, ou au contraire l’amplifier. Les « sept Chaos » font référence aux sept Emeraudes, et leurs pouvoirs sont alimentés par les désirs de notre cœur, ceux que l’on a au plus profond de notre âme.

Ce sont donc par ces désirs que la toute-puissance des Emeraudes est exploitable. Chaos a utilisé le pouvoir négatif des gemmes pour devenir Perfect Chaos, car il avait le désir négatif de tuer ceux qui avaient fait du mal à ses semblables, les Chao. Par contre, les héros comme Sonic ou Knuckles exploitent leur pouvoir positif pour sauver le monde de la machine destructrice du jour créée par Eggman. C’est ainsi qu’ils prennent leur Super Forme, qui augmente naturellement leurs capacités et leur donne quasiment l’invincibilité. L’énergie peut même être transmise par simple contact entre personnes, comme quand Sonic transmet une Super Forme à Silver et à Shadow avant le Boss final de Sonic the Hedgehog (2006). N’importe qui peut utiliser une Super Forme et le meilleur exemple reste Tails : il ne pouvait pas utiliser sa Super Forme avec les Emeraudes du Chaos à cause de son jeune âge, mais pouvait se transformer avec les Super Emeraudes. Sonic Mania a remis cette idée en cause, en lui permettant de se transformer avec les Emeraudes normales. Cependant, les Super Formes ne sont pas éternelles et ont besoin d’anneaux dorés pour perdurer.

Super Sonic, Super Shadow et Super Silver

L’Energie du Chaos est le moteur de tous ces phénomènes. Les Emeraudes en sont imbibées et peuvent flotter dans l’air par elles-mêmes quand elles sont rassemblées. Comme les charges électriques s’attirent si elles sont de signe contraire (+ / -) et se repoussent si elles sont de même signe (+ / + ou - / -), comme des aimants, les Emeraudes du Chaos s’attirent et se repoussent selon l’utilisation qui en est faite : un rapport entre leur pouvoir positif et leur pouvoir négatif sans doute, ce qui expliquerait pourquoi elles se dispersent quand le Chaos ou Super Sonic les utilise, car l’un n’utilise que leur pouvoir négatif, et l’autre uniquement son pouvoir positif. Ces propriétés d’attraction et de répulsion rendent facile la création d’un radar à Emeraudes, comme Tails et Eggman en ont déjà fait l’expérience.

Cette Energie peut aussi s’amplifier par elle-même lorsque les Emeraudes sont rassemblées :
- Le Canon Eclipse détruit toute une ville avec 5 gemmes (Shadow the Hedgehog)
- Il détruit une partie de la Lune avec 6 gemmes (Sonic Adventure 2)
- Il peut détruire une Planète ou percer les étoiles avec les 7 gemmes, comme le disent Gerald et Black Doom (Shadow the Hedgehog)

Si une partie de l’Energie du Chaos est absente, les Emeraudes perdent leur couleur et deviennent grises, comme sans vie. Les pensées peuvent raviver ce manque, le meilleur exemple étant lorsque le Chaos vide les gemmes de leur énergie négative, et que Sonic les ravive uniquement avec la volonté d’empêcher le Chaos de faire plus de mal à la population de Station Square (Sonic Adventure).

Dans Sonic Unleashed, elles sont totalement vidées de leur pouvoir une fois qu’Eggman les utilise pour libérer Dark Gaïa, en brisant la Terre en plusieurs morceaux. Cas exceptionnel, il n’exploite pas l’Energie du Chaos directement par l’intermédiaire des sept gemmes mais plutôt via Super Sonic. La transformation de Sonic a été inversée et une partie de l’énergie négative des Emeraudes a été insufflée à l’intérieur de Sonic, le transformant en monstre dès que la nuit tombe...

Les Emeraudes lorsqu’elles sont vidées de leur énergie (Sonic Unleashed)

Les Emeraudes du Chaos semblent aussi avoir une conscience propre, mais le seul exemple fourni jusqu’à présent est vu dans Sonic Rush Adventure : elles semblent envoyer Sonic et Tails dans la dimension parallèle de Blaze, pour empêcher Eggman Nega et Eggman de combiner l’Energie du Chaos à celle des joyaux équivalents provenant de cette dimension, les Sol Emeralds, au nombre de sept également. Quand elles se retrouvent toutes dans la même dimension (celle de Sonic, la Terre, ou celle de Blaze), elles entraînent à terme la fusion des deux Mondes, donc leur destruction (c’est l’intrigue principale des deux Sonic Rush).

Une autre utilisation remarquable des Emeraudes se fait dans Sonic Generations. Elles sont aspirées avec les protagonistes dans l’Espace Blanc créé par le Time Eater, une sorte de dimension alternative où le Temps n’existe pas. Leur pouvoir lié à l’Espace est inexploité, contrairement à leur influence sur la quatrième dimension : elles permettent de réparer ce qu’on appelle communément les Rouages du Temps (brisés par le Time Eater, logique), pour accéder à une dimension où le Time Eater sera finalement détruit (et où Eggman et son double du passé resteront prisonniers). Une sorte de « Centre du Temps » si l’on peut dire.

Les Rouages du Temps permettent d’aller dans le Passé pour affronter les bosses et récupérer les Emeraudes du Chaos

Leur dispersion aléatoire

Pour une raison inconnue ou inexpliquée (à part pour garder une dynamique dans le jeu), après que les Emeraudes aient joué leur rôle dans l’histoire d’un jeu, celui qui les utilise les perds et elles doivent être collectionnées à nouveaux dans le jeu suivant, que ce soit dans différents endroits du Monde ou bien dans la dimension parallèle qu’est le « Special Stage ».

Il y a tout de même une exception. Durant la séquence d’ouverture de Sonic 3 & Knuckles (ou Sonic 3 seulement si vous le séparez de Sonic & Knuckles), Sonic possède les sept Emeraudes et arrive même sur Angel Island en Super Forme. Mais Knuckles l’attend et déséquilibre Super Sonic pourtant à pleine puissance et lui fait perdre les gemmes (vous imaginez la puissance de l’échidné !). Il les cache ensuite dans le « Special Stage », ce qui fait que Sonic les cherche comme dans tous les autres jeux Classiques.

On peut donc supposer que Sonic cache à chaque fois les Emeraudes dans cette dimension parallèle pour qu’elles ne tombent pas entre de mauvaises mains (Sonic agit ainsi dans la saison finale de Sonic X quand il répand les Emeraudes à travers l’Espace pour que les Metarex ne les retrouvent pas).

Il y a toutefois une autre exception qui peut être trouvée dans le manuel Japonais de Sonic the Hedgehog. South Island, où se trouve la fameuse Green Hill Zone, est une île qui « vogue » sur l’océan par un mouvement circulaire. Ce mouvement irrégulier génère une ouverture à une dimension parallèle (le Special Stage) où se perdent les Emeraudes du Chaos. On pourrait donc au moins penser, sans trop se tromper, que les Emeraudes se sont à un moment ou un autre trouvées sur South Island (entre la fin des événements avec Gerald et les événements de Sonic 1 MD). Mais tout ça n’est qu’hypothèse bien entendu.

Le « Special Stage » dans Sonic 1, dans Sonic 2, dans Sonic 3 et dans Sonic Heroes

Une autre raison à cette dispersion serait leurs propriétés magnétiques (comme on le disait plus haut) à cause de l’utilisation de leur pouvoir, mais elle n’explique pas pourquoi les Emeraudes partent une fois dans une dimension parallèle (comme les Classiques ou par exemple Sonic Heroes), et une autre fois à des endroits différents sur la Terre (comme dans les Sonic Adventure ou Shadow the Hedgehog)...

Les Super Emeraudes du Chaos

Comme nous le disions auparavant, l’Emeraude-Mère peut amplifier l’Energie du Chaos contenue dans les Emeraudes. Ce pouvoir du « Contrôleur » leur donne une sorte de Super Forme. Elles ne sont apparues que dans Sonic 3 & Knuckles, un jeu qui a décidément beaucoup de liens avec ce que deviendra la série après sa sortie.

Quand Sonic the Hedgehog 3 et Sonic & Knuckles sont utilisés en même temps sur la Mega Drive avec le système du Lock-on, les Emeraudes du Chaos collectionnées dans le « Special Stage » sont transportées à Hidden Palace Zone, et prennent la forme de diamants presque aussi grands que l’Emeraude-Mère, gris et transparents, vidés d’une quelconque énergie. En sautant sur ces « diamants », les joueurs sont téléportés vers le « Special Stage » à nouveau, mais pour y attraper une Super Émeraude, cette fois-ci. Ainsi attrapée, la Super Émeraude apparaîtra à Hidden Palace Zone avec sa couleur d’origine. Le « Special Stage » peut être atteint par les Anneaux Géants des deux parties du jeu complet, mais Hidden Palace est uniquement accessible à partir des Anneaux Géants de la partie Sonic & Knuckles (donc à partir de Mushroom Hill Zone). En entrant dans cet Autel par contre, il est impossible d’utiliser la Super Forme.

Ces Super Emeraudes du Chaos servent à avoir les Hyper Formes de Sonic et Knuckles (vous l’aurez deviné, un stade encore plus puissant que les Super Formes), et à découvrir la Super Forme de Tails (et à finir le jeu avec, lui donnant ainsi une durée de vie impressionnante).

Les Emeraudes du Chaos deviennent les Super Emeraudes par leur connexion avec l’Emeraude-Mère

A l’époque, pour la première fois depuis 1991, des gemmes autres que l’Emeraude-Mère prenaient la forme d’un diamant, une forme qui sera constante dans les jeux Modernes à partir de Sonic Adventure. De ce fait, beaucoup supposent que les Super Emeraudes sont présentes dans les jeux récents. Pourtant vous le verrez plus loin, les Emeraudes simples n’ont pas obtenu cette forme de « diamant » dans Sonic Adventure, mais dans d’autres jeux 3D sortis avant, qui n’ont rien à voir avec les Super Emeraudes.

Toutefois, on peut supposer que les Super Emeraudes sont présentes dans SA1, car dans les flashbacks de la Civilisation où vivait Tikal, elles sont disposées autour de l’Autel de l’Emeraude-Mère de la même façon qu’Hidden Palace Zone dans Sonic 3 & Knuckles. On pourrait toujours s’appuyer sur leur taille : elles sont légèrement plus grosses que les personnages (alors qu’à Hidden Palace, elles sont de toute façon légèrement plus petites). Dans Sonic Adventure 2, les Emeraudes semblent par proportion incroyablement grandes quand elles sont posées sur l’Autel de la Colonie Spatiale ARK, mais leur « Contrôleur » n’y est pas présent, puisque Knuckles l’a avec lui. Encore un mystère qui ne sera jamais élucidé par la Sonic Team...

Les Super Emeraudes ont depuis été un concept abandonné dans la saga, et Tails peut désormais prendre sa Super Forme avec les Émeraudes normales, comme on le disait plus haut.

Comparaison des tailles entre Sonic Adventure et S3&K

L’Emeraude-Mère : Introduction

L’Autel sacré d’Angel Island - 1998

Difficile de parler des Emeraudes du Chaos sans mentionner LA Master Emerald (aussi appelée Pierre de Puissance). Pourtant, si elle est faite pour maîtriser le pouvoir des sept gemmes, elle est beaucoup moins présente dans l’Univers Sonicien que ces dernières. En effet, comme on l’a dit dans le début du dossier, son seul rôle historique remonte au jour où le Chaos a détruit la Civilisation des Échidnés, quand Tikal a enfermé le Monstre ainsi que sa propre âme dans le joyau. Depuis cette époque, le pouvoir de l’Emeraude-Mère sert à maintenir Angel Island dans le ciel.

Le vrai rôle de l’Emeraude-Mère sera détaillé dès sa première apparition dans Sonic 3 & Knuckles, puis dans plusieurs autres grands jeux de la Saga (comme les Sonic Adventures).

Sonic 3 & Knuckles

Dans Sonic 3 & Knuckles, Eggman cherche à voler l’Emeraude-Mère pour faire remarcher le Death Egg qui s’est écrasé sur l’île (provoquant ainsi le gigantesque raz-de-marée dont parle le manuel du jeu). Mais on voit aussi dans Hidden Palace que le pouvoir du joyau permet d’amplifier celui des Emeraudes du Chaos pour les transformer en Super Emeraudes, beaucoup plus puissantes ! Elles sont cachées dans la grotte de l’île, avec leur « Contrôleur ». Eggman vole l’Emeraude-Mère et la ramène sur le Death Egg qui est en train de redécoller.

Le Death Egg au-dessus de Sky Sanctuary, remixé dans Sonic Generations

Sonic poursuit son ennemi à travers son œuf de la mort et finit par l’affronter, ou plutôt affronter un robot qu’il pilote. Robotnik utilise la Master Emerald pour alimenter un faisceau laser conçu pour tuer le Hérisson bleu, mais celui-ci gagne malgré tout ! Le Death Egg est définitivement détruit une fois les Emeraudes du Chaos collectées et l’Emeraude-Mère est ramenée à sa place initiale, laissant Sonic et Knuckles en bons termes...

Mais l’histoire n’est pas finie ! Knuckles doit affronter à son tour les robots d’Eggman, surtout une étrange copie connue comme étant l’Egg Robo. Il retraverse toutes les zones de l’île pour l’empêcher d’agir, et une fois sur le Sanctuaire Céleste, il fait face à un robot ressemblant au hérisson bleu qui l’a aidé auparavant : Mecha Sonic (l’Egg Robo est détruit dès le début de l’affrontement). Une autre facette du pouvoir de l’Emeraude-Mère est exposée à ce moment-là et ne sera réutilisée qu’une seule fois par la suite, car Mecha Sonic utilise la Pierre toute-puissante pour créer sa Super Forme (on verra quelque chose de semblable dans Sonic Chronicles). Malgré tout, Knuckles gagnera à son tour et instaurera définitivement le calme sur Angel Island.

Pour plus de détails sur l’histoire de Sonic 3 & Knuckles, consultez le GRUW dossier écrit sur Planète-Sonic à l’occasion des 10 ans du jeu !

La Super Forme de Mecha Sonic

La fausse Emeraude de Sonic the Hedgehog 2

Tout un tas de rumeurs s’est vu naître sur la présence de la Master Emerald dans Sonic 2 MD, suite à la révélation d’une version Beta du jeu apparue après Sonic 3 & Knuckles. On y voyait des niveaux appelés Wood Zone, Dust Hill Zone, Genocide City Zone, ou encore... Hidden Palace Zone. Déjà avant la sortie de Sonic the Hedgehog 2, des magazines avaient publié des screenshots de ce niveau avant qu’il ne soit abandonné par manque de temps pour le développement.

Après la découverte de Hidden Palace et de l’Emeraude-Mère dans S3&K, beaucoup ont commencé à penser que l’Emeraude-Mère et Hidden Palace devaient à l’origine apparaître dans Sonic 2. Une capsule représentant le visage de Tails laissa penser que ce niveau ne devait être accessible qu’avec lui, et la rumeur prit une certaine ampleur : on pensait que le renard était censé être le Gardien de l’Emeraude-Mère dans Hidden Palace, donc sur West Side Island - ce qui compléterait le scénario de Sonic 2 qui dit déjà que les habitants de West Side Island avaient utilisés à mauvais escient la puissance des Emeraudes (trame scénaristique reprise dans Sonic 3 & Knuckles avec Angel Island).

Plus tard encore, une interview rapportée sur Sonic Database, de l’artiste en charge de la conception de ce niveau, Craig Stitt, freina rapidement l’obsession de voir en cette pierre une version Beta de l’Emeraude-Mère :

« Désolé de casser le mythe de la Master Emerald, mais il s’agit simplement d’un bloc pour recouvrir le tube. Sonic le brise exactement comme il brise d’autres objets du même genre dans le jeu ».

La pierre avait donc la même utilité que, par exemple, les bouchons d’acier bloquant l’accès aux tubes dans Chemical Plant Zone. Elle a depuis été revue grâce au remake de Sonic 2 MD, sorti sur Mobile fin 2013.

La ressemblance avec la Zone, son nom et l’Emeraude elle-même ne pouvaient qu’être sujet à spéculations…

Knuckles’ Chaotix

Voici l’un des jeux Sonic les plus obscurs de la licence. Sorti en 1995 sur une extension de la Mega Drive appelée 32X, Knuckles’ Chaotix n’a pas eu le succès escompté par SEGA of Emerica car SEGA of Japan se concentre déjà sur la sortie imminente de la Sega Saturn (console qui fera tourner Sonic 3D Blast, Sonic Jam et Sonic R). Il est toutefois "sorti de l’ombre" grâce à la sortie de Sonic Heroes (2003), jeu multiplateforme qui réutilisait les trois nouveaux personnages du jeu : Espio, Vector et Charmy. Ces trois héros seront identifiés comme l’agence de détectives privés « Chaotix » à partir de Sonic Heroes, justement.

Le pouvoir de l’Emeraude-Mère n’est pas tout à fait clair dans ce jeu : elle maintient Angel Island dans le ciel comme à son habitude, mais elle possède aussi une connexion avec les Anneaux Géants du « Special Stage » qui sont imbibés de l’Energie du Chaos, une connexion qui fait ressortir une île inconnue du fond de l’océan... Ces Anneaux particuliers ont été utilisés par une partie de la civilisation Échidnée pour exploiter l’énergie des Emeraudes depuis leur île, mais cette histoire n’a jamais été réutilisée. On ne sait toujours pas quel rôle a tenu précisément l’Emeraude-Mère dans la remontée de l’île mystérieuse , ni pourquoi celle-ci est apparue à ce moment-là à la surface de l’océan...

Peut-être est-ce une conséquence directe de la « malédiction » flottant autour de ce jeu, mais nous n’avons jamais su (et ne saurons probablement jamais) qui était cette mystérieuse civilisation Échidnée, ni pourquoi le destin de leur île a été de sombrer dans l’océan (un peu ce que le jeu a subit suite au raz-de-marée qu’a fait la sortie de la Sega Saturn)...

Newtrogic High Zone, là où se passe l’intégralité de Knuckles’ Chaotix

Sonic Adventure

C’est dans ce jeu que la cause de l’extinction des Échidnés est révélée. Les personnages de Sonic Adventure auront l’occasion de revivre cette époque, grâce à des flashback déclenchés par l’âme de Tikal.

L’histoire commence avec un événement marquant : la puissante Master Emerald est brisée au beau milieu de la nuit (par Eggman, mais ce n’est pas montré), pour la première fois ! Deux conséquences terribles sur l’histoire vont en découler (une moins grave que l’autre, tout de même). Angel Island, ou l’Île de l’Ange, tombe dans l’océan à nouveau, provoquant un raz-de-marée comme le manuel de Sonic 3 l’avait déjà mentionné.

En tant que gardien, Knuckles se fait un devoir de retrouver un à un chaque morceau de la Pierre de Puissance, et celle-ci lui parle, signifiant qu’elle a une conscience propre ! Elle lui dit que les trois derniers morceaux sont sur l’Egg Carrier, en formant un hologramme de la forteresse volante d’Eggman. Une fois tous les morceaux retrouvés, l’Île de l’Ange finira bien sûr par s’élever dans les airs.

L’hologramme produit par l’Emeraude Mère

Mais surtout, briser l’Emeraude-Mère libéra Chaos, « Dieu de la destruction » enfermé depuis 4000 ans dans le joyau grâce à Tikal (l’âme de cette dernière est libérée également) ! Et grâce à Eggman, le Monstre va avaler de bon cœur chaque Émeraude l’une après l’autre, dans le but de redevenir Perfect Chaos (le ’Chaos Parfait’) et atteindre le but qu’il s’était fixé il y a quatre millénaires : venger les Chao qui se sont fait brutaliser (mais pas tuer) par Pachacamac et ses guerriers en détruisant tout être vivant sur la planète (c’est être susceptible ou je ne m’y connais pas). C’est alors qu’il envahit et détruit Station Square, comme le voulait Eggman, mais il se retourne aussi contre lui et seul Sonic, avec le pouvoir positif de sa Super Forme, parviendra à le calmer pour de bon. Suite à cela, l’âme de Tikal sera libre, et le Chaos reposera sur Angel Island. A la fin de Sonic Battle (2004), Knuckles dira même que le Chaos apparaît dans la montagne uniquement quand un désastre se prépare.

La réparation de l’Emeraude-Mère

- Note : Le manuel de Sonic 3 & Knuckles disait que la Civilisation des Échidnés s’était fait anéantir par un Dieu, qui avait ensuite caché les Emeraudes. C’est sûr aujourd’hui, les Emeraudes n’ont pas vraiment été cachées mais dispersées après leur utilisation par le Chaos. Et ce qui est clair, c’est que le Chaos est bien apparenté à un dieu, puisque même Eggman l’appelle « Dieu de la Destruction ». Pourtant, le Chaos n’est autre qu’un Chao qui a muté au contact de l’Emeraude-Mère, en gardant toujours son aspect aquatique (à l’époque de Tikal, il se cache dans l’eau pure qui entoure le l’Autel).

Ne parait-il pas inconcevable que n’importe quel Chao puisse devenir si puissant s’il entre en contact avec l’Emeraude-Mère ? La prière de Tikal parle des sept Emeraudes du Chaos, et le terme « Contrôle du Chaos » le démontre encore mieux : « Chaos » n’est pas un nom donné au hasard, mais si on sait que le Monstre était un simple Chao à la base, on ne connaît rien de l’origine des Chao (créatures terrestres rares), qui si ces spéculations sont véridiques, ont un caractère clairement légendaire et « divin ». A noter que dans la Mythologie Grecque, Chaos est un dieu primordial qui engendre l’Univers. Or dans les jeux vidéo, les Emeraudes du Chaos peuvent avoir une influence considérable sur l’Univers, en maîtrisant le Temps et l’Espace...

Sonic Adventure 2

L’Émeraude-Mère ne joue pas un grand rôle dans Sonic Adventure 2, sauf à la toute fin de l’histoire. Dans la globalité, elle est surtout un objet de discorde entre Knuckles, toujours sérieux dans son rôle de gardien, et Rouge, une chauve-souris espionne pour le Président des Fédérations Unies qui ADORE les pierres précieuses. Eggman profite de leur première dispute dans le désert pour la voler (la chute d’Angel Island à cause de l’absence du joyau n’est même pas mentionnée). Réactif comme à son habitude, Knuckles bondit et brise l’Emeraude-Mère lui-même, éparpillant les morceaux aux quatre coins du pays. Les deux rivaux doivent donc collectionner les morceaux de la Pierre de Puissance chacun de leur côté, tout ça pour qu’à la fin, Rouge se décide à tous les lui rendre sans exception.

C’est dans la « Last Story », la partie finale du scénario qui se passe sur la Colonie ARK de Gerald, que l’Emeraude-Mère montrera sa capacité à freiner les Emeraudes du Chaos. Au cœur de la Colonie, Gerald a fait construire un Autel des Emeraudes identique à celui qui existait sur Angel Island, afin d’exploiter la puissance des sept gemmes au maximum pour utiliser le Canon Eclipse.

Suite à un drame survenu il y a 50 ans à bord de l’Arche (la mort de Maria), Gerald a reprogrammé ses inventions, y compris le Canon et le Biolizard, pour faire s’écraser l’Arche sur la Terre et la détruire, tout ça avec la puissance des sept Emeraudes du Chaos. Knuckles se charge donc d’invoquer la puissance de l’Emeraude-Mère, qui bloque l’énergie des Emeraudes et freine directement l’Arche dans sa course folle. Alors Sonic et son nouveau rival, Shadow, peuvent utiliser le pouvoir positif des Emeraudes et obtenir leur Super Forme, pour tuer le Biolizard qui est bien décidé à percuter la Terre, même sans les Emeraudes. Ils font encore mieux que ça : grâce au Contrôle du Chaos, ils téléportent la Colonie Spatiale et la stabilisent en orbite autour de la Terre. La planète entière est ainsi sauvée !

Sur Game Boy Advance

- Sonic Battle :
Sonic Battle relate la découverte du robot Gizoïde exploité par Gerald Robotnik sur l’Arche, ce même robot qui a été créé par les Nocturnus il y a quatre millénaires. Nous en apprenons aussi plus sur le drame qui est arrivé sur la Colonie Spatiale il y a 50 ans grâce aux extraits du Journal informatique qui sont rassemblés au cours de l’histoire. A la fin du jeu, sur le nouveau Death Egg, le Gizoïde (baptisé Emerl par Sonic) avale les sept Emeraudes du Chaos et devient fou : comme l’avaient voulu les Nocturnus, il devient une arme de destruction massive et menace la sécurité de la Terre entière.

La Master Emerald est ramenée sur le Death Egg, dans l’espoir de pouvoir stopper l’énergie des sept gemmes et ainsi calmer Emerl. Mais la lumière émise par le joyau est si forte que le robot, aveuglé, la brise. Finalement, c’est Sonic qui s’occupera de calmer le Gizoïde, mais il n’a pas d’autre choix que de le détruire. L’Émeraude-Mère sera ensuite réparée et ramenée sur Angel Island, sa véritable place.

- Sonic Advance 3 :
Sonic Advance 3 utilise un élément inédit jusqu’alors : Eggman a utilisé le puissant Contrôle du Chaos pour fragmenter la planète en sept morceaux ! Sonic et Tails vont utiliser l’Emeraude-Mère pour annuler le pouvoir des sept Emeraudes et restaurer la Planète. Quand ils arrivent sur Angel Island, ils affrontent et vainquent Gemerl, un robot d’Eggman fabriqué à partir des restes d’Emerl le Gizoïde, pour ensuite utiliser l’Emeraude-Mère comme prévu. Une fois encore, les plans d’Eggman sont réduits à néant, et la Terre est à nouveau entière.

L’affrontement final sur l’Ile de l’Ange

Sur PlayStation Portable

- Sonic Rivals :
L’histoire de Sonic Rivals commence 200 ans dans le futur. Eggman Nega, descendant direct d’Ivo « Eggman » Robotnik, vole l’Emeraude-Mère sur la Angel Island de son présent, appelée Onyx Island. Comment il la vole ? En la transformant en carte grâce à un appareil photo de son invention. Il vient ensuite dans le Passé (autrement dit le Présent des jeux) pour mettre le reste de son plan à exécution. Il sera révélé dans le jeu que l’Emeraude-Mère est unique à travers le continuum Espace-temps, ce qui explique qu’elle disparaisse dans toutes les autres époques si elle a été capturée (comme ici dans un appareil photo). Son plan directeur sera au final de photographier la Terre depuis l’espace pour la faire disparaître : il en disposera ainsi comme il le désire. Mais Sonic, Knuckles, Shadow et Silver réussiront à l’en empêcher in extremis.

N’a-t-il pas l’air d’un vainqueur, avec son appareil photo ? ^^

- Sonic Rivals 2 :
Sonic Rivals 2 ne nous dit pas grand chose sur l’Emeraude-Mère. Eggman Nega l’a à nouveau volée mais on ne sait pas comment. Knuckles et Rouge s’allient pour la retrouver grâce à un détecteur qu’ils ont dérobé à Nega, mais il leur sert plus à trouver les Emeraudes du Chaos qu’autre chose. Il sera révélé à la toute fin du scénario que l’Emeraude-Mère était en réalité dans le détecteur de Knuckles et Rouge depuis le début. Tout ceci était un plan du descendant d’Eggman, qui avait demandé incognito à Rouge de retrouver les Emeraudes pour pouvoir ouvrir un portail inter-dimensionnel et réveiller une monstre appelé Ifrit. Cette créature destructrice lui aurait servit à coloniser la planète dans son futur pour pouvoir la dominer, mais grâce à nos héros, Eggman Nega est finalement fait prisonnier dans la dimension où l’Ifrit a été trouvé, bloqué sous les débris d’un immeuble effondré.

Chaotic Inferno Zone, la dimension embrasée de l’Ifrit

Sonic Chronicles : The Dark Brotherhood

Sonic Chronicles a peut-être été supprimé du canon officiel pour des raisons juridiques, mais il nous montre la Master Emerald en action. Cet épisode nous révèle l’existence des Nocturnus, la Quatrième Grande Civilisation, créateurs des Gizoïdes qui ont été aspirés dans une dimension lointaine il y a 4000 ans, la Twilight Cage (Cage du Crépuscule en français). Leur chef, Pir’Oth Ix, veut retrouver la Terre dans le seul but de la conquérir. Ils finissent par y parvenir grâce à la technologie de déphasage dimensionnel (une science complexe de manipulation d’ondes physiques) et y envoie un petit groupe appelé les Maraudeurs dirigés par Shade l’Echidnée, qui se retrouvent dans un monde moderne, se rendant compte que le Temps de la dimension dans laquelle ils étaient enfermés s’écoulait beaucoup moins vite que sur Terre (ils y sont restés pendant 4 millénaires, mais ont l’impression de n’y avoir passé que quelques années). Une fois que Pir’Oth Ix révèle son ambition de dominer le Monde, Shade se joint à Sonic et ses amis pour l’en empêcher.

L’Émeraude-Mère est utilisée trois fois par les Nocturnus dans le jeu : ils l’utilisent d’abord pour déplacer Angel Island jusqu’au dessus de leur nouveau camp, une ancienne base d’Eggman. Ensuite, ils l’utilisent pour former un vortex qui permet de faire revenir les Nocturnus sur Terre, permettant à Pir’Oth Ix de la voler pour la ramener dans la Twilight Cage, sur la Nocturne (leur ville). Ici a lieu l’affrontement final entre Super Sonic et Pir’Oth Ix, qui utilise l’Emeraude-Mère pour prendre une sorte de Super Forme, comme l’avait fait Mecha Sonic dans S3&K. Une fois de plus Sonic gagne, et ses amis ainsi que Shade regagnent tous la Terre, laissant le reste de Nocturnus prisonniers dans la Twilight Cage.

La Super Forme de Pir’Oth Ix : Fan-art par Hazard the Porgoyle sur DeviantART

Une apparence changeante

Les jeux Classiques (toutes consoles confondues) n’ont jamais présenté les Emeraudes du Chaos de la même façon d’un jeu à l’autre. Ce n’est qu’à partir de Sonic Adventure, quand le scénario prend une place plus importante dans l’univers, que les Emeraudes ont une forme, une taille, une couleur et un nombre fixe.

- Forme :
Les Chaos Emeralds n’ont pas toujours eu la forme de diamants comme c’est le cas aujourd’hui. Elles ont été plates dans la plupart des épisodes 8-bits (sur Game Gear), parfois octogonales ou hexagonales, appelées « taille émeraude ». Elles ont aussi commencées à être taillées comme des diamants à partir de S3&K.

A partir de là, les jeux 3D Classiques (Sonic the Fighters et Sonic R) ont aussi gardé cette forme de diamants pour les Emeraudes du Chaos simples et l’arrivée de Sonic Adventure a réglé le problème avec une forme de diamant, qui deviendra encore plus élaborée par la suite, qui n’est sans doute pas choisie au hasard.

En effet, le diamant est le minéral le plus dur, rayable uniquement avec un autre diamant. La taille des Emeraudes du Chaos, appelée « Brillant » par les diamantaires, est composée de 57 facettes qui sont spécifiquement étudiées les unes par rapport aux autres pour refléter la lumière et l’amplifier au maximum (d’où le nom "brillant"). Si la lumière venait du centre, la brillance n’en serait que plus intense. Si on remplaçait la lumière par une énergie dont les charges sont positives et négatives, le design serait particulièrement utile pour amplifier cette énergie, ce qui ferait de la gemme une sorte de batterie d’énergie. Or c’est de cette façon qu’Eggman se sert des Emeraudes, et c’est probablement ce qui a été imaginé par la Sonic Team pour l’Energie du Chaos.

La taille « brillant » des Emeraudes, conservant un semblant de référence octogonale des Old-School

La forme et la taille de l’Emeraude-Mère change également. Elle conserve une forme de diamant comme les Super Emeraudes dans Sonic 3 & Knuckles, puis a la forme les Emeraudes du Chaos simples dans Sonic Adventure. Elle restera toujours plus grande pour montrer le fait que son pouvoir contrôle les sept gemmes, mais dans le jeu de 1998, sa taille est largement augmentée par rapport à son apparence Classique, dans sa proportion par rapport aux personnages.

C’est à partir de Sonic Adventure 2 qu’elle a une forme qui la différencie encore plus, sans parler de sa taille : Knuckles peut la tenir dans sa main, et il semble même pouvoir contrôler sa taille quand il la porte sur lui. Dans le final du jeu, elle apparaît plus petite que Knuckles, un peu à la manière des Super Emeraudes dans S3&K. C’est sûrement par cette modulation de taille qu’elle est insérée dans le détecteur d’Émeraudes de Sonic Rivals 2. Cette apparence nouvelle sera reprise dans Sonic X et dans Sonic & Sega All-Stars Racing, ou Knuckles pourra utiliser son pouvoir comme boost pour dépasser les concurrents et atteindre la première place.

Sonic 3 & Knuckles, Sonic Adventure, Sonic & Sega All-Stars Racing

- Nombre :
Il n’y pas de réelles explications au nombre variable d’Émeraudes du Chaos dans les jeux, ni spéculations scénaristiques, ni même le témoignage d’un développeur qui nous dit que la Sonic Team ne savait pas se décider sur le nombre à y inclure :

- 5 Emeraudes : Sonic Blast, une pour chaque zone.
- 6 Emeraudes : Sonic 1 (Mega Drive et Game Gear), Sonic 2 GG, Sonic Chaos, Tails’ Adventure.
- 7 Emeraudes : Sonic 2 MD puis tous les autres jeux Sonic.
- 8 Emeraudes : Sonic the Fighters, une Emeraude pour un personnage (8 personnages jouables).
- 16 Emeraudes : Oui ça existe ! Elles ne sont apparues que dans Sonic Spinball, un jeu basé sur la série SatAM (on y aperçoit Sally Acorn, Bunnie Rabbot, Rotor Walrus, et les robots d’AoStH).

On peut toutefois imaginer que les Emeraudes sont désormais sept car c’est un chiffre chargé de symboles, sacré dans beaucoup de religions (comme le chandelier à 7 branches, les 7 emblèmes de Bouddha, les 7 vertus, les 7 péchés capitaux...).

Voilà qui illustre assez bien la cohérence des jeux Classiques !

- Couleur :
Les Emeraudes ont changé de couleurs pour pas mal de jeux dans l’Ère Classique. Dans le tout premier jeu, elles ont été rouge, jaune, verte, bleue foncé, rose et blanche. La septième fut rajoutée pour Sonic 2 et colorisée en violet, puis la rose est devenue bleue ciel pour S3&K, la blanche est devenue grise tandis que l’Emeraude jaune est devenue orange. L’Émeraude bleue foncée est aussi devenue orange pour Sonic R.

Pour Sonic the Fighters c’est plus simple de s’y retrouver, une couleur d’Emeraude correspond à la couleur de son personnage : Sonic - bleu, Tails - orange, Knuckles - rouge, Amy - rose, Espio - violet, Bean - verte, Bark - jaune, Fang - violet foncé. Certains jeux présentent des Emeraudes d’une seule couleur : les 16 gemmes sont bleues foncées dans Sonic Spinball, tandis que Sonic Battle en montre là aussi sept, mais toutes vertes.

Depuis Sonic Adventure, pour tous les jeux depuis 1998 (à part Sonic Battle) jusqu’à aujourd’hui, les Emeraudes sont toujours restées rouge, jaune, verte, bleue ciel, bleue foncé, violette et blanche.

Les Emeraudes dans Sonic Adventure 2 (2001)

Les Emeraudes dans les Comics

- Archie :
L’histoire des Emeraudes du Chaos dans les Comics Archie n’a que bien peu de ressemblances avec ce qu’on en voit dans les jeux vidéo. Il y a un millénaire (au 21ème siècle), les Humains découvrent sur Terre un alien aquatique appelé Xorda. Cet extra-terrestre vient pour établir une alliance avec les humains, mais une équipe de scientifiques menés par le docteur Ivan Kintobor, ancêtre de Robotnik, décident d’étudier et de disséquer le spécimen alien. Apprenant la mort de leur émissaire, les autres Xordas, outragés, attaquent la Terre à coup de « Gene Bombs », une sorte de bombes atomiques qui rase la surface de la Terre. De nouvelles espèces sont créées : les Overlanders, des humains à 4 doigts à chaque main, et les Mobiens, une espèce hybride entre humains et animaux (dont Sonic, Tails ou Knuckles seront issus). De la folie pure.

Voilà ce qu’est un Xorda…

L’énergie des bombes s’est insufflée dans des gisements souterrains de béryl (un minéral à l’origine de beaucoup de pierres précieuses), formant des dizaines d’Emeraudes du Chaos, le plus souvent vertes mais parfois rouges ou blanches, à travers la planète et aussi dans la « Special Zone » (l’équivalent du Special Stage). Il existe aussi une Emeraude noire qui contenait l’âme de Tikal et le Chaos. Les Super Emeraudes sont exactement la même chose que les Emeraudes du Chaos, mais ce sont des minéraux qui contiennent beaucoup plus d’énergie provenant des bombes Xorda.

Une intelligence artificielle appelée A.D.A.M. (Autonomous Digital Assault Microbe, un ennemi des héros) a rassemblé toutes les Emeraudes et les a envoyé dans la Zone du Silence, ou un panda anthropomorphe appelé Feist a réussi à toutes les rassembler pour qu’il n’y ait plus que sept Emeraudes du Chaos, de couleurs différentes. Détenteur d’un nouveau pouvoir illimité, Feist est devenu roi de la Zone du Silence et la renommée « Special Zone ».

L’Emeraude-Mère existe aussi, mais comme pour les Emeraudes « simples », son origine est totalement différente. C’est un concentré des énergies utilisées par Lord Enerjak, Mammouth Mogul (d’autres ennemis) et les Emeraudes du Chaos présentes sur Angel Island, gardées par la Confrérie des Gardiens, la famille de Knuckles. Ainsi, le joyau a le pouvoir de 14 Emeraudes en tout, et est désormais gardé par Knuckles.

L’Autel de l’Emeraude-Mère version Archie

- Fleetway :
Dans les Comics Fleetway, les Emeraudes sont rouge, orange, jaune, verte, bleue, violette et grise, mais c’est bien le seul véritable point commun que la Bande Dessinée partage avec les Emeraudes de l’univers vidéo-ludique (je devrais vous prévenir quand leur histoire ressemblera à celle des jeux, sinon je risque de me répéter !). Cette Bande Dessinée a tout de même le mérite d’expliquer la super-vitesse de Sonic ainsi que l’origine d’Ivo Robotnik.

A commencer par l’Emeraude-Mère, qui n’est pas une huitième Emeraude à part, mais simplement l’Emeraude verte de l’ensemble. Contrairement à son homologue dans les jeux, ce n’est pas vraiment la pierre qui est importante ici, mais simplement l’énergie qui est contenue dedans. Ainsi, si l’Emeraude-Mère est brisée (comme c’est déjà arrivé à cause d’un robot), Knuckles n’a qu’à transférer l’énergie dans une autre pierre pour avoir une Emeraude flambant neuve. Elle est quand même beaucoup plus imposante que les autres car elle est au summum de son pouvoir, et elle maintient aussi Angel Island (simplement appelée l’Ile Flottante) dans les airs.

Les Emeraudes du Chaos, et le robot qui détruira la plus grande de toutes (oui, la bouboule jaune, là)

Cependant, elle n’est pas celle qui contrôle les Emeraudes du Chaos. Cette fonction est assignée à la gemme grise, qui fut auparavant la seule à rester sur l’Ile Flottante sous la garde de Knuckles. Elle contrôle leur énergie considérable, c’est pourquoi il est dangereux de l’éloigner des autres gemmes. Les six autres Emeraudes (donc l’Emeraude verte aussi) étaient à cette époque sur la planète, également appelée Mobius, et utilisées par un certain Ovi Kintobor (l’inverse de « Ivo Robotnik ») pour une raison bien précise.

Ce scientifique travaillait dans un laboratoire souterrain, à vouloir enfermer le Mal qui se manifestait sur la planète Mobius dans les 6 Emeraudes du Chaos. Avec son Compresseur Retro-Orbital du Chaos (Retro-Orbital Chaos Compressor en anglais) carburant aux anneaux dorés, Kintobor était à deux doigts d’atteindre son but : faire régner la paix et la sérénité. C’est à cette époque-là que Sonic, qui a découvert son laboratoire souterrain par hasard, est devenu bleu en dépassant la vitesse du son.

Ivo Robotnik et Sonic le Hérisson : étrange, n’est-ce pas...?

Mais le destin est parfois cruel, et il suffit qu’un jour, le gentil scientifique trébuche sur un câble pour tomber et heurter les commandes du Compresseur, alors qu’il allait chercher le seul œuf périmé qui restait dans son frigo. Ayant malencontreusement appuyé sur des touches aléatoires, la machine n’a pas tenu le choc et à explosé, emplissant Ovi Kintobor et son œuf dans une étendue incertaine d’Energie du Chaos. L’équation détonante fut apocalyptique, puisque le gentil docteur, auparavant tout fin, avait pris la forme ronde de l’œuf et avait commencé ici sa période impossible de conquête du monde et de mégalomanie...

Les Emeraudes dans les Dessins Animés

- Les Aventures de Sonic :
Dans AoStH, les Chaos Emeralds ne sont que cinq. Elles sont toutes vertes mais ont des formes et des pouvoirs différents les unes des autres, et quatre d’entre elles sont enfermées à des époques différentes. L’invisibilité est enterrée sur une île à l’époque des Pirates, l’invulnérabilité est gardée par Merlynx l’enchanteur au Moyen-âge, l’immortalité est avec Robotnikhotep (un ancêtre de Robotnik) dans la Mobégypte antique (mélange entre Egypte antique et Mobius, le nom de la planète) et l’Emeraude de la Vie, la plus puissante des quatre, est gardée par un dieu-volcan dans la Préhistoire.

Il existe aussi une cinquième Emeraude, plus ressemblante à celles des jeux car en forme diamant et sans attribut métaphysique particulier (comme la vie ou l’immortalité). Sertie dans une bague, ses pouvoirs sans aucune limite ne seront dévoilés que si elle est placée sur son piédestal situé dans la « Secret Zone », toujours équivalent au « Special Stage » bonus des jeux Old-School.

Les cinq Emeraudes du Chaos du dessin animé

- Sonic le Rebelle :
Dans Sonic le Rebelle, les Emeraudes "Cataclysme" doivent leur nom au fait qu’elles provoquent de véritables désastres lorsqu’elles sont brisées. On ne connaît pas ici leur nombre, et elles sont encore une fois toutes vertes.

L’une d’elles sert à maintenir dans les airs l’Île Flottante de Castagne (Knuckles), mais on peut surtout mesurer l’étendue de leur pouvoir lorsqu’on voit la force que gagne Dur-Dur (un laquais du Docteur Robotnik) quand il en avale une. Les Emeraudes sont avant tout des entités dont la conception reste inaccessible au commun des mortels. En effet, on sait beaucoup trop peu de choses à leur propos.

L’Emeraude Cataclysme, au centre de l’affiche

- Sonic X :

Sonic X est la série qui se rapproche le plus des jeux vidéos, en racontant le Passé de la Civilisation de Knuckles quand elle est détruite par Perfect Chaos, et reprend presque exactement les histoires de Sonic Adventure et Sonic Adventure 2 (de nouveaux personnages sont présents, comme Chris et les deux robots de Robotnik). Le rôle de l’Emeraude-Mère est toujours de garder Angel Island (l’Ile de l’Ange) dans le ciel, mais elle ne parle plus à Knuckles après la libération de l’âme de Tikal. Cette dernière serait donc « l’âme » du joyau dans cette continuité.

Un phénomène intéressant arrive lors de l’incantation de Knuckles face à l’Emeraude-Mère quand ils sont sur la Colonie Spatiale ARK : les Emeraudes du Chaos, perchées sur les piliers de l’Autel, sont attirées par leur Contrôleur et tombent à terre. Ce phénomène confirme le rôle du joyau de contrôler les autres pierres, mais n’apparaît pas dans Sonic Adventure 2.

Cependant, une spécificité démarque Sonic X des jeux vidéos, car les Emeraudes ne peuvent être rapprochées trop rapidement les unes des autres, elles ont besoin d’un temps d’adaptation. Ainsi, l’Emeraude violette provoque un brusque jaillissement d’énergie lorsqu’elle est sortie de sa boîte isolante, et mise en présence des autres Emeraudes. Sonic X explique aussi leur dispersion à des endroits différents par une quantité d’énergie qui les repousse violemment les unes des autres, alors que jamais aucun jeu ne l’a expliqué auparavant.

L’Emeraude violette rend les autres incontrôlables

Conclusion

- Les faits avérés :
Quelque soient les continuités, les Emeraudes du Chaos y occupent un place importante, parfois même capitale. Le rôle de l’Emeraude-Mère est clairement bien défini : elle contrôle l’Energie des Emeraudes du Chaos comme une mère protégerait les débordements de ses enfants, et leur donne un pouvoir dont presque n’importe qui peut se servir, un pouvoir amplifié lors de l’utilisation des Super Emeraudes. Elle se protège également des voleurs en maintenant Angel Island, son milieu naturel, bien élevée au-dessus des nuages.

De par leur énergie naturelle, les gemmes sont utilisables comme des super-piles, comme le fait Robotnik pour alimenter sa dernière création (laquelle explose souvent de surcharge à cause d’une fausse manœuvre, comme l’Atomic Destroyer de Sonic Triple Trouble), comme l’a fait Gerald pour le Canon Eclipse de sa Colonie Spatiale, ou comme le font n’importe quelles Super Formes, que ce soit Super Sonic ou Perfect Chaos.

Grâce au Contrôle du Chaos (lui aussi utilisable par n’importe qui, puisque Sonic et Eggman s’en servent, et Tails parvient même à en fabriquer une copie dans SA2), les Emeraudes du Chaos peuvent distordre le Temps en le ralentissant ou en l’arrêtant purement et simplement, et sont aussi capables d’altérer l’Espace, en permettant la téléportation de soi-même ou d’un autre objet. Plus le nombre d’Emeraudes utilisées est élevé, plus le Contrôle du Chaos est puissant.

- Les mystères persistants :
L’histoire des Emeraudes du Chaos est constituée de nombreuses zones d’ombres : on ne sait pas d’où elles viennent clairement, mais si elles permettent la maîtrise du Temps et de l’Espace, alors elles sont au moins aussi anciennes. Or aussi anciennes que le Temps, ça nous ramène à la création de l’Univers ! Ce pouvoir ne leur a vraisemblablement été donné que par des êtres supérieurs à la condition Terrienne, et si certains aliens peuvent s’en servir, alors leurs créateurs ne peuvent être que des entités Spatiales extrêmement puissantes !

Autre chose que l’on ignore, c’est le rapport de ces Emeraudes avec le Chaos, simple Chao transformé. Il doit exister depuis des millénaires pour que le poème de Tikal qualifie les Emeraudes uniquement de « Chaos », donc les Chao doivent exister depuis au moins aussi longtemps. Peut-être le Chaos est-il à l’origine des Emeraudes lui-même, ce qui expliquerait pourquoi elles portent son nom. Le Chaos est peut-être aussi la créature la plus puissante de l’Univers. Mais ces mystères ne seront peut-être jamais éclaircis. Tout dépend des futurs jeux qui s’offriront à nous...

Maintenant que nous avons étudié les Emeraudes sous tous leurs angles, rendons l’Emeraude-Mère à Knuckles et laissons les sept gemmes, sources de la puissance absolue, repartir paisiblement dans la Dimension parallèle qu’est le Special Stage...

- Merci à Rollabunna pour les passages que j’ai repris de son ancien article !

Les six Emeraudes du tout premier jeu

Par Rollabunna / Di-Luëzzia le 1er juillet 2012

Discussions

Venez en discuter avec nous sur le forum, Discord, ou commentez ci-dessous !

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.