Accueil > Jeux > Tests & Previews > Gen 7 : Xbox 360 / PS3 / PSP / Wii / DS

Paru le dimanche 28 mars 2021

Mario & Sonic aux JO 2008 - Test

Le 28 mars 2007, une petite bombe éclate sur les Internets : un cross-over entre Mario et Sonic est dévoilé, quelque chose qui était jusque-là considéré comme un fantasme qui n’arriverait jamais. Plus surprenant encore, ce cross-over ne serait pas un jeu de plateformes comme on pourrait s’y attendre, mais un party-game aux couleurs des Jeux Olympiques.
Le timing de cette annonce amène certains fans à croire à un poisson d’avril en avance. Et pourtant, huit mois plus tard, c’est bien une jaquette de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques sur Wii que l’on peut croiser dans tous les magasins. Une version DS sortira deux mois plus tard, manquant de peu la période de Noël.

Aujourd’hui, nous sommes habitués à voir sortir de nouveaux épisodes de la série tous les deux ans. A vrai dire, le choc vient plutôt des cas où un Mario & Sonic n’existe pas (on pense aux JO d’hiver de 2018).
14 ans après l’annonce de ce tout premier épisode, et alors que les JO de Tokyo vont enfin avoir lieu, que retenir de Mario & Sonic 2008 ? Mérite-t-il son statut de second jeu Sonic le plus vendu de tous les temps ? Et comment s’en sort la version portable ?

Sports disponibles

Les épreuves en vert représentent les épreuves Rêves, ces sports revisités à la sauce Mario ou Sonic.

Sports communs aux deux versionsSports exclusifs WiiSports exclusifs DS
100m Relai 4*100m Plongeon 10m
400m 110m haies Cyclisme
400m haies Saut en hauteur Canoë Rêve
Saut en longueur Saut à la perche Boxe Rêve
Triple saut Aviron Saut en longueur Rêve
Lancer de javelot 4*100m nage libre Tir Rêve
Lancer de marteau Plongeon Rêve Basketball Rêve
100m nage libre - -
Trampoline - -
Saut de cheval - -
Tir à l’arc - -
Tennis de table - -
Escrime - -
Skeet (Tir à la carabine) - -
Athlétisme Rêve - -
Tennis de table Rêve - -
Escrime Rêve - -

Version Wii

Lorsque l’on lance le jeu pour la première fois, on découvre que la majorité des épreuves est à débloquer. Il est donc conseillé de ne pas lancer une Partie Rapide, mais de se diriger plutôt vers le second mode proposé : les Circuits.

Les Circuits sont des défis exclusifs à ce premier Mario & Sonic. Ils vous proposent simplement une série de 3 à 5 épreuves où vous serez en compétition face à 7 joueurs. Votre classement à l’issue de chaque épreuve vous octroiera des points, et la somme de vos points déterminera votre classement final. Il s’agit en fait d’un Grand Prix de Mario Kart, à la sauce olympique. Et comme dans Mario Kart, vous pourrez parcourir ce mode avec des amis si vous le désirez !
Il faut admettre que c’est un mode très plaisant à jouer, les parties ne durant jamais trop longtemps et vous pourrez facilement y débloquer les épreuves auxquelles vous n’aviez pas accès au lancement du jeu. Comptez deux à trois heures pour tout obtenir.

Mais ces épreuves, quelles sont-elles ? Au nombre de 20, vous parcourrez la plupart des épreuves cultes des Jeux Olympiques : 100 mètres, tir à l’arc, lancer de javelot, kayak, tennis de table...
Il y a également 4 épreuves dites "Rêves". Elles ressemblent à des parodies des épreuves normales : attaques spéciales, utilisation d’objets (Boo, Chaos Emerald, carapaces...), décors exotiques... Ces quelques épreuves sont sûrement les plus amusantes du jeu, bien qu’elles soient en infériorité numérique.

Obtenir un 10.0 en trampoline est très simple, mais l’épreuve reste un bon test de réflexes

Wii oblige, l’intégralité de ces épreuves (ou plutôt de ces mini-jeux) se feront à l’aide de la reconnaissance de mouvements de la Wiimote. Si cette manette est connue pour être capricieuse (ce n’est pas Sonic & the Secret Rings qui dira le contraire), les développeurs ont eu la bonté de ne pas lui demander des mouvements trop précis. Vous passerez l’essentiel de votre temps à simplement secouer la Wiimote ou à viser l’écran.

Le souci, c’est que le gameplay est du coup assez pauvre. Tous les jeux de course (100 mètres, 110 mètres haies, 4*100 mètres, 100 mètres nage libre...) se ressemblent vite et ils composent malheureusement une grande partie des épreuves disponibles. Si un jeu comme Mario Party 8 savait varier l’utilisation de la Wiimote pour proposer des épreuves plus calmes, ici la victoire reviendra le plus souvent à celui qui secouera sa Wiimote le plus vite. Dommage.
Heureusement, d’autres épreuves sauront vous distraire autrement. L’escrime introduit un semblant de stratégie par exemple, avec les feintes ou les parades. Ça reste très basique, mais bourriner l’attaque ne sera donc pas une méthode gagnante dans ce jeu. L’aviron et le trampoline demandent de presser précisément certains boutons, tandis que le tennis de table requiert un bon sens du timing.
Bref, si on a assez vite fait le tour des épreuves disponibles, il devrait y avoir de quoi occuper un peu tout le monde. On peut aussi noter la générosité des développeurs qui n’imposent jamais l’utilisation du Nunchuk, ce qui vous permet de faire des parties à plusieurs sans investir trop d’argent.

On aurait préféré voir plus de coups possibles en escrime, mais ça aurait sans doute été trop compliqué à gérer pour la Wiimote

Pour vous distraire si vous jouez en solo, vous pouvez également vous tourner vers le mode Missions. Celui-ci vous propose de réussir 6 défis exclusifs à chaque personnage (5 sont disponibles dés le début, la dernière se débloque une fois les autres réussies). Vous devrez par exemple obtenir un 6 au tir à l’arc avec Peach, sauter au plus près de la ligne de triple saut avec Blaze, finir 2ème au 4*100 mètres avec Tails...
Amusant sans être trop dur ou répétitif, c’est un mode agréable à faire une fois qu’on a débloqué toutes les épreuves. Réussissez-les toutes, et vous obtiendrez un emblème à l’effigie de votre personnage.

On ne dirait pas comme ça, mais Peach est bien plus forte que certaines athlètes d’ex-URSS dopées aux anabolisants !

Le dernier mode disponible est la Galerie. Comme son nom ne l’indique pas, il s’agit d’une collection de 5 mini-jeux qui débloquent des anecdotes sur les Jeux Olympiques et une dizaine de musiques provenant de jeux Mario ou Sonic.
Les mini-jeux ne sont cependant pas très intéressants (un Simon Says avec les voix irritantes des personnages, un tape-taupe...) et ne peuvent être joués que par une personne. Pour couronner le tout, les musiques que l’on débloque ne peuvent être jouées qu’au musée et on ne compte aucun remix dans le lot. Dommage, faire de l’Athlétisme Rêve avec la musique de Sonic & the Secret Rings aurait été approprié.

L’aviron demande de presser des touches précises tout en faisant un mouvement. C’est simple, mais c’est peut-être l’épreuve la plus technique du lot.

Version DS

Cas unique dans la série des Mario & Sonic, la version portable est quasiment identique à sa grande sœur et ne propose aucun nouveau mode. Bien évidemment, il y a tout de même de nombreuses différences au vu du manque de puissance de la DS, attardons-nous donc dessus.
Tout d’abord, si la Wii affichait 8 concurrents dans la plupart de ses jeux, la DS est limitée à seulement 4 athlètes. Il y a également un personnage qui est absent de cette version : le Mii.

C’est toutefois au niveau des épreuves que les différences se font ressentir. En effet, de nombreuses suppressions ont eu lieu à ce niveau-là : toutes les épreuves en équipe et plusieurs disciplines d’athlétisme sont passées à la trappe, en plus d’autres sports ici et là.
Pourtant, les deux versions affichent le même nombre d’épreuves : 24. La version DS se rattrape au niveau des épreuves Rêves et en propose plus que sa grande sœur : 8 contre 4. Parmi les sports "normaux", une poignée de nouveautés ont également été introduites, comme le cyclisme sur piste.

Même si l’Athlétisme Rêve est présent dans les deux versions, le circuit est beaucoup plus complexe sur DS (c’est un simple ovale sur Wii).

Le jeu fait la part belle à l’écran tactile, mais il y a tout de même plus de variété dans le gameplay que sur Wii (le tennis de table utilise les boutons, le vélo utilise les gâchettes LR...). Sans être d’une profondeur inouïe, les jeux sont du coup un peu plus intéressants que sur Wii car ils offrent plus de possibilités (le saut en longueur vous laisse le contrôle de l’angle, le trampoline propose plus de figures, on se déplace librement en tennis de table...).

Les épreuves de tir sont plus précises au stylet qu’à la Wiimote

Du côté du mode Circuit, aucun changement à signaler, c’est toujours là que vous débloquerez les épreuves cachées. Le mode Mission est également très semblable à son homologue Wii, à une exception près : la sixième mission de chaque personnage sera toujours un affrontement contre un rival (Mario vs Sonic, Peach vs Amy...). Ça accentue le côté cross-over du titre, ce qui est toujours appréciable.

Les introductions des rivaux sont tout en sobriété.

Du côté de la Galerie, pas grand-chose à signaler. Trois des 5 mini-jeux ont été changés (pour des jeux toujours aussi peu intéressants) et les thématiques abordées sont parfois différentes, mais le concept reste le même. Notez toutefois que sur les 10 musiques à débloquer dans cette version, trois sont des remixes exclusifs (de Green Hill Zone, Star Light Zone et Emerald Hill Zone), ce qui redonne un peu d’intérêt à ce mode. Elles restent malheureusement disponibles uniquement dans ce mode, et pas dans les épreuves.

Parlons toutefois d’une spécificité de cette version : le mode multi-joueur en téléchargement. En effet, si vous ne possédez qu’une seule cartouche du jeu, vous pouvez tout de même affronter jusqu’à trois de vos amis dans une version allégée du jeu. Malheureusement, seules six épreuves sont disponibles, dont des épreuves très courtes comme le 100m. Inutile de dire qu’il est préférable que vos amis aient eux-mêmes une cartouche du jeu pour pouvoir profiter de l’expérience au mieux (et pas sûr que vous soyez capable de réunir tout ce matériel en 2021).

Synthèse

Les deux jeux proposent pas mal de contenu à débloquer, même si ça ressemble parfois à du remplissage (obtenir les médailles d’or dans TOUTES les épreuves avec TOUS les personnages). D’ailleurs les objectifs sont les mêmes entre les deux jeux ! (avoir l’or avec tous les personnages, obtenir un 10.0 au trampoline, établir des records mondiaux/olympiques...)
Sur Wii il n’y a même pas de costume Mii à débloquer. Tous les défis proposés par le jeu débloquent donc uniquement des emblèmes, ce qui ne donne pas forcément une grosse motivation pour compléter sa sauvegarde à 100%.

Une sélection de personnages honnête pour un premier jeu

Le mélange des univers Mario et Sonic est encore un peu timide. Certes, on croise de multiples espèces dans les tribunes (des Flickies, des Koopas, des Chao, des Piantas...) et les arbitres sont joués par des personnages de chaque série (Espio, Charmy, Lakitu...), mais esthétiquement c’est très convenu. S’il est normal que les épreuves normales se déroulent dans des stades basiques, les épreuves Rêves ont lieu dans des lieux un peu génériques aussi : un désert pour l’athlétisme, une plage pour l’escrime... Il aurait pourtant été simple de transposer ces épreuves dans des lieux connus comme le Désert Sec-Sec de Mario Kart Double Dash ou Seaside Hill de Sonic Heroes. Les développeurs n’y penseront qu’à partir de 2010, dommage.

Graphiquement les deux jeux sont tout à fait honnêtes et proposent de belles animations. Par exemple, Shadow jongle avec sa raquette lorsqu’il gagne.

Malgré cet emballage un peu générique, ces deux jeux restent très amusants à parcourir, même si vous risquez d’en faire le tour en une session avec vos amis. Ils ne font pas forcément le poids au niveau du contenu face à des mastodontes comme Mario Party 8 et DS et ils font également pâle figure face à Mario & Sonic 2010 et 2012 sur Wii et DS, mais ce ne sont pas non plus de mauvais choix de jeux pour une soirée détente entre potes.
Etant donné que l’écran tactile est bien plus précis et fiable qu’une Wiimote, et que le contenu des deux jeux est très proche, je dirais que la version DS est le meilleur des deux jeux. Mais si vous voulez jouer à plusieurs, c’est bien sûr la version Wii qui est à privilégier puisqu’elle nécessite moins d’investissement.

Remerciements et plus encore

Un grand merci à Kendo pour les captures d’écran de la version Wii.

Découvrez nos autres dossiers sur Mario & Sonic 2008 :
- La Preview de Games Convention
- Notre Preview du jeu
- Les Manuels

Par Sonicvic le 28 mars

Discussions

Venez en discuter avec nous sur le forum, Discord, ou commentez ci-dessous !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.